Les recettes touristiques signent un bond de 46%

Les recettes touristiques signent un bond de 46%

par -

La Tunisie vit une haute saison touristique inédite en 2019. Malgré quelques difficultés liées tant au contexte économique que sécuritaire, ce secteur reste l’un des plus prometteurs du pays, aux côtés de l’industrie et de l’agriculture. Il est pourvoyeur d’emplois, permanents et saisonniers.

Selon des données dévoilées par la Banque Centrale de Tunisie (BCT), les recettes touristiques cumulées ont augmenté de 46%, à la date du 20 août courant, pour atteindre presque les 3,5 milliards de dinars, contre 2,4 milliards de dinars, durant la même période de 2018.

De même, plus de 5,5 millions de touristes ont visité la Tunisie, jusqu’à fin juillet 2019, a indiqué, pour sa part,  le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, René Trabelsi, mardi, lors d’une visite effectuée à Bizerte.
Trabelsi a fait état de l’affluence d’un nombre exceptionnel de touristes durant le mois d’août, soulignant que la Tunisie parviendra, d’ici la fin de l’année, à réaliser son objectif d’attirer 9 millions de touristes.
” Nous projetons, dans les années à venir, à renforcer le nombre de visiteurs, mais surtout à améliorer la qualité des services et de l’accueil et à booster le tourisme alternatif “, a-t-il dit.

D’après le ministre, les difficultés que rencontrent les investisseurs tunisiens et étrangers, sont la principale cause qui entrave le tourisme dans notre pays. Il a appelé, ainsi, à œuvrer à attirer les investissements extérieurs, à travers, notamment, la simplification des procédures administratives.

La BCT a fait état, dans les indicateurs monétaires et financiers quotidiens, publiés sur son site web, de la hausse, aussi, des revenus du travail cumulés, lesquels ont passé du 2,6 milliards de dinars, le 20 août 2018, à près de 3 milliards de dinars en 2019, ce qui correspond à une évolution positive de 15%, par rapport à la même période de l’année dernière.

Par conséquence, les avoirs nets en devises se sont améliorés, considérablement, pour atteindre, le 23 août 2019, 17,5 milliards de dinars, soit 98 jours d’importation, contre 70 jours d’importation, en 2018, détaille la même source.

 Hausse de 42,5% des recettes touristiques au 1er semestre de 2019

On rappelle que les recettes touristiques ont atteint, durant le premier semestre de 2019,  la valeur de 1,982 milliard de dinars contre 1,391 milliard de dinars au cours de la même période de 2018, soit une hausse de 42,5%.

Selon de récentes données récemment annoncées par le ministère du Tourisme, 3 millions ,774 000  touristes ont visité la Tunisie, de janvier à juin 2019, soit une augmentation de 16,7% par rapport à la même période de l’année écoulée.

D’après la même source, le taux des touristes maghrébins s’est accru de 18,3%, tandis que celui des touristes européens s’est élevé à 22%. Spécifiquement, le nombre des touristes britanniques a doublé par rapport à l’année dernière, enregistrant un accroissement de 119%, contre 25,2% d’augmentation pour les touristes français.

La Tunisie aspire à attirer près de 9 millions de touristes en 2019 contre 8 millions en 2018, selon des déclarations médiatiques officielles du chef du gouvernement et du ministre du Tourisme.

En 2015, la Tunisie a été ébranlée par des attaques terroristes qui ont touché des sites touristiques ( Sousse, Musée national du Bardo). Ces attentats ont eu de lourdes conséquences sur le secteur touristique tunisien.Cependant, la destination Tunisie a connu, durant ces dernières années, un regain de confiance de la part de plusieurs pays qui ont levé l’interdiction de s’y rendre.

A noter que la diversification du produit touristique, la garantie de la qualité des services, l’élaboration d’une stratégie marketing intelligente et la promotion du tourisme intérieur, constituent les principales orientations sur lesquelles devra être basée toute action visant à promouvoir le secteur touristique au cours de la prochaine période.

La conjonction  de ces conditions est un préalable pour permettre au secteur de faire face à la concurrence et attirer des touristes à fort pouvoir d’achat, l’ultime objectif étant de jeter les fondements d’une industrie touristique durable.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire