L’Italie prend des mesures radicales contre les migrants tunisiens

L’Italie prend des mesures radicales contre les migrants tunisiens

par -

Le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, a envoyé une lettre à son homologue tunisien l’informant que les rapatriements seraient accélérés. Il a également appelé Hichem Fourati à fournir davantage d’efforts afin d’empêcher les départs en provenance de Tunisie et pour accepter de nouveau le retour immédiat des migrants tunisiens rapatriés.

Au cours des 18 derniers mois, le plus grand nombre de migrants entrant en Italie est venu de Tunisie.

Renfort militaire pour sécuriser les frontières

L’Italie déploiera des navires de la marine et financera des navires de police pour défendre les ports italiens et pour contrôler les départs de migrants. Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a annoncé cette décision lors d’une réunion du comité national chargé de l’ordre public et de la sécurité. Salvini a déclaré que des navires militaires sont nécessaires pour lutter contre l’immigration illégale.

Lors de la réunion,  Salvini s’est dit satisfait de la baisse des arrivées de migrants, qui sont passées d’environ 17 000 l’année dernière à 3 000 cette année.

Selon des sources du ministère de l’Intérieur italien, les principales mesures qui ont émergé de la réunion sont les suivantes : renforcement des contrôles pour réduire les départs, avec l’utilisation de radars, d’aéronefs et de navires, la présence de navires de la marine et de la police des finances pour défendre les ports italiens, des contacts avec la Tunisie pour améliorer et augmenter les rapatriements et réduire les départs, l’envoi de 10 patrouilleurs italiens aux garde-côtes libyens pour être livrés d’ici la fin de l’été, et des amendements au deuxième décret sur la sécurité pour rendre la lutte contre la traite des êtres humains plus efficace et augmenter les peines prévues pour les trafiquants.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire