20 C
Tunisie
vendredi 27 novembre 2020
Accueil Actualités L’UNPSRT dénonce les mauvaises conditions de travail et appelle le gouvernement à...

L’UNPSRT dénonce les mauvaises conditions de travail et appelle le gouvernement à prendre les mesures nécessaires

L’Union nationale des professionnels de la santé de la République tunisienne (UNPSRT) a dénoncé lundi les mauvaises conditions de travail de ses adhérents appelant, à cet effet, le gouvernement à prendre les mesures nécessaires.
Lors d’une conférence de presse tenue à Tunis, l’Union a annoncé le lancement d’une initiative baptisée  » Nous sommes avec toi  » visant à garantir l’assistance psychologique et le conseil aux professionnels de la santé outre la création d’une plateforme à leur profit (www.unpsrt.tn).

- Publicité-

A cette occasion, le secrétaire général de l’Union, Mohamed Aouinet a appelé le gouvernement et le ministère de la santé à faire bénéficier tous les professionnels de la santé de tests de diagnostic rapides de façon périodique tous les 14 jours outre la garantie de l’assistance psychologique et sociale pour eux ainsi que pour leurs familles et l’attribution d’une prime exceptionnelle aux familles de ceux qui décèdent.
Il a également appelé à la réservation d’une salle de réanimation aux professionnels de la santé dans les différents districts (nord, centre et sud) et d’un espace pour l’accueil des malades atteints de la COVID-19 parmi eux.

L’intervenant a aussi souligné la nécessité d’accélérer l’élaboration du statut spécifique aux professionnels de la santé atteints de la COVID-19 appelant à organiser une réunion d’urgence qui regroupera tous les syndicats du secteur afin d’examiner toutes les revendications professionnelles.

Pour sa part, le secrétaire général adjoint de l’Union, Alaeddine Rouissi a signalé qu’une lettre ouverte sera adressée au président de la république pour lui demander d’intervenir d’urgence afin de sauver le système de santé publique et prendre les mesures nécessaires dont notamment la réquisition des cliniques privées pour le traitement des malades atteints de la COVID-19, une fois les hôpitaux publics sont saturés.

Dans ce contexte, il a appelé le ministre de la santé à effectuer des visites inopinées nocturnes aux services des urgences afin de constater de visu les grandes difficultés auxquelles font face les professionnels de la santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,372SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles