Tags Posts tagged with "Abdelkrim Zbidi,"

Abdelkrim Zbidi,

par -

Le ministre de la Défense Abdelkrim Zbidi s’est rendu mercredi au chevet des militaires blessés dans l’explosion de deux mines lors de l’opération menée sur les hauteurs de Mghilla dans le gouvernorat de Kasserine.

Les militaires, membres des unités sécuritaires déployées sur les hauteurs de Kasserine à la traque des terroristes, séjournent à l’hôpital militaire de Tunis. Ils sont hors de danger après avoir reçu les soins nécessaires et pourront rejoindre leur poste après la période de convalescence, selon le corps médical de l’établissement, cité dans un communiqué du ministère.

Abdelkrim Zbidi a réaffirmé, à cette occasion le soutien de l’institution militaire aux blessés et à leurs familles respectives et son engagement à leur offrir une prise en charge totale. Il a salué leur haut sens patriotique et leur bravoure.

Le 30 aout dernier, six militaires ont été blessés dans l’explosion d’une mine sur les hauteurs de Kasserine où le ministère de la Défense mène, une large opération militaire pour traquer les terroristes retranchés dans Jebel Mghilla.

L’opération qui intervient à la suite de l’attaque terroriste de Ain Soltane à Jendouba a permis d’éliminer plusieurs terroristes et d’en blesser d’autres, selon le département de la Défense.

par -

Plusieurs pays désirent faire de la Tunisie une plate-forme de l’industrie militaire dont la production sera destinée à l’exportation vers l’Afrique, a déclaré mardi 03 juillet 2018 le ministre de la Défense nationale, Abdelkrim Zbidi.
Le ministre qui s’exprimait en marge de la cérémonie de clôture de la 35e session de l’Institut de Défense nationale a indiqué que son département vient de lancer une série d’initiatives qui concernent 4 domaines de l’industrie militaire. Il s’agit de mettre au point des unités de production, a-t-il expliqué, ajoutant que des visites de prospection sont effectuées dans nombre d’espaces relevant des technopoles.
Il a insisté sur l’encouragement du partenariat entre les secteurs public et privé, rappelant que trois navires militaires ont été construits par des compétences tunisiennes et dans le cadre d’un partenariat avec le secteur privé.

Dans son allocution à la clôture de la 35e session de l’institut de Défense nationale, Zbidi a également évoqué la nouvelle approche adoptée par le ministère qui se base sur l’impulsion de la collaboration entre les secteurs public et privé, en particulier dans l’industrie de la défense. L’objectif consiste à rationaliser les dépenses publiques, préserver les réserves de devises et soutenir les efforts de l’Etat en matière d’emploi, a-t-il expliqué.

Le rapporteur général de la session, Slim Mdini,  a soulevé les difficultés de l’industrie de la défense en Tunisie. Difficultés qui se rapportent, pour l’essentiel, à l’incompatibilité du cadre juridique avec les exigences du secteur en ce qui concerne, notamment, les aspects liés au financement et à l’investissement.
Il a évoqué, aussi, l’absence de coordination entre les différentes structures intervenantes, ainsi que l’absence d’un mécanisme de partage des risques dans le domaine de la recherche scientifique, ce qui aboutit, selon lui, à des résultats inexploitables.

par -

Le soutien de l’Union européenne à la Tunisie dans les domaines de la sécurité, de la défense et du développement a été au centre, mardi, d’une rencontre entre le ministre de la Défense nationale, Abdelkrim Zbidi, et l’ambassadeur, chef de la Délégation de l’Union européenne en Tunisie, Patrice Bergamini, au siège du département.

Le chef de la Délégation de l’UE a exprimé la détermination de l’UE à soutenir la Tunisie dans les domaines de la sécurité, de la défense et du développement, à œuvrer à lancer des projets intégrés dans les régions du sud au profit des jeunes, notamment à partir de Nefta (gouvernorat de Tozeur), et à contribuer à la mise en place d’un centre de formation professionnelle à Sidi Bouzid.

De son côté, Abdelkrim Zbidi a salué les efforts consentis par l’UE pour soutenir la Tunisie dans différents domaines, appelant les responsables de la Délégation de l’UE et les chefs de projets intégrés à coordonner avec les autorités locales et régionales et les composantes de la société civile pour en garantir l’efficacité.

Cité dans un communiqué du ministère de la Défense, Abdelkrim Zbidi a aussi souligné la nécessité d’accorder une importance majeure au développement durable dans les régions sahariennes, à l’instar du projet Rjim Maâtoug et le projet “Mohdeth” similaire à celui de Rjim Maatoug prévu dans la ville de Faouar, gouvernorat de Kebili.

Le ministre a, par ailleurs, souligné l’importance des centres de formation professionnelle pour l’encadrement des jeunes et leur fixation dans leurs régions, relevant que le ministère de la Défense contribue aux efforts de l’Etat dans ce domaine à travers 12 centres de formation professionnelle.

par -

Le développement de la coopération militaire tuniso-turque a été au centre d’un entretien, jeudi, au siège du ministère de la Défense turque, entre le ministre de la Défense nationale, Abdelkrim Zbidi, et son homologue turc, Nurettin Canikili.
La partie turque a affirmé la disposition à fournir toute l’aide logistique et technique dont l’institution militaire tunisienne a besoin, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense.
Les deux ministres ont souligné, lors d’une séance de travail élargie, la détermination à développer davantage la coopération militaire entre les deux pays dans les domaines de la formation, de l’exercice et de l’échange d’expertises.
Ils ont aussi décidé la création d’une commission mixte spécialisée de haut niveau chargée d’identifier les opportunités de coopération en matière d’industrie militaire.

Abdelkrim Zbidi a, par ailleurs, visité les principaux établissements turcs spécialisés dans l’industrie et l’assemblage des équipements militaires. Il a, également, eu des rencontres avec les responsables de ces établissements avec qui il a évoqué la possibilité d’établir un partenariat pour installer des unités de production en Tunisie spécialisées dans les industries de défense.
Zbidi s’est, par ailleurs, rendu au mausolée du leader turc Kemal Atatürk où il a déposé une gerbe de fleurs.
Le ministre de la Défense effectue une visite de travail en Turquie du 24 au 28 avril, accompagné d’une délégation militaire de haut niveau, à l’invitation de son homologue turc Nurettin Canikili.
Il aura une rencontre, vendredi, avec le secrétaire d’Etat turc aux Industries de défense.

par -

Le ministre de la Défense nationale, Abdelkrim Zbidi, a estimé lundi que la coopération militaire avec les pays africains et en particulier avec les pays du Sahel et du Sahara est faible. Une coopération qui revêt selon le ministre une importance particulière, notamment dans le domaine des renseignements en matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transfrontalier.
La coopération avec l’Union européenne, en tant qu’espace régional de la rive nord de la Méditerranée, demeure aussi “extrêmement limitée” et concerne principalement la migration irrégulière, a ajouté le ministre.
Auditionné lundi par la Commission Sécurité et Défense de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Abdelkrim Zbidi a indiqué que le département de la Défense a mis en place une stratégie globale pour promouvoir ses capacités opérationnelles devant l’émergence de nouvelles menaces non conventionnelles : terrorisme, crime organisé, contrebande et migration irrégulière.

L’accent a été mis, a-t-il souligné, sur l’amélioration des aptitudes professionnelles de toutes les forces de l’armée nationale en focalisant sur le volet des renseignements et la défense cybernétique. Il s’agit pour ce faire de s’inspirer des expériences des pays frères et amis en matière de lutte contre le terrorisme et dans le cadre de la coopération militaire bilatérale avec une vingtaine de pays.
Pour ce qui concerne les équipements visant à assurer la protection des militaires et faire face aux menaces non conventionnelles, le ministre a fait part de l’acquisition de casques balistiques, de gilets pare-balles, d’outils de détection de corps suspects, 120 chars de combat, 20 engins blindés anti-mines, 200 camions 4*4, 200 camions 6*6, 24 hélicoptères d’attaque et 8 hélicoptères d’appui (dont 4 d’ores et déjà acquis et 4 autres prévus en avril 2018).
Il s’agit également de l’acquisition de drones et d’avions sans pilotes dédiés à la surveillance et au renseignement, de stations radar et de caméras de surveillance qui seront progressivement généralisées dans tous les sites militaires.

par -

Abdelkrim Zbidi qui vient d’être nommé au poste de ministre de la Défense nationale est né le 25 juin 1950 à Réjiche, gouvernorat de Mahdia.
Abdelkrim Zbidi est titulaire d’un doctorat de médecine de l’université Claude Bernard à Lyon (France), d’une maîtrise de physiologie humaine et exploitations fonctionnelles, d’une maîtrise de pharmacologie humaine, d’un diplôme d’études approfondies en physiologie humaine et d’un diplôme d’études et de recherches en biologie humaine de la même université.
Il a été coordinateur de la formation des techniciens supérieurs de santé à la faculté de médecine de Sousse (1981-1988). Il a aussi occupé plusieurs fonctions à la faculté de médecine de Sousse: chef du département des sciences fondamentales (1982-1989) et professeur hospitalo-universitaire depuis 1987. Il a été aussi chef de service des explorations fonctionnelles à l’hôpital Farhat Hached de Sousse (1990-1999).
Abdelkrim Zbidi a aussi occupé le poste de secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la recherche scientifique et de la technologie (1999-2000), ministre de la Santé publique (2001), ministre de la Recherche scientifique et de la Technologie (2002) et ministre de la Défense nationale en janvier 2011. Un poste auquel il a été reconduit en décembre 2011 avec la composition du gouvernement de Hamadi Jebali jusqu’à mars 2013.
En 1992, il a été chargé de missions d’expertise auprès de l’agence internationale de l’énergie atomique dans le domaine “Applications médicales du nucléaire”.
Il a aussi occupé les fonctions de chef de service de physiologie et explorations fonctionnelles, relevant du ministère de la Santé publique (1994-1997), président de l’université du Centre (Sousse, Monastir, Kairouan et Mahdia) de 1995-1999 et doyen de la faculté de médecine de Sousse
(2005-2008).
Zbidi est auteur et co-auteur de quelque 140 publications et 300 communications scientifiques et 40 directions de thèses de médecine.

par -
Abdelkrim Zbidi

Abdelkrim Zbidi , qui a été, un moment, une alternative sérieuse pour une issue à la crise du choix d’un chef de Gouvernement , a été éliminé à la suite d’une affirmation de Rached Ghannouchi que le Président Marzouki ne donnera pas son aval à cette candidature , du fait de la querelle qui les a opposés , avant la démission de Zbidi du ministère de la défense en mars 2013 .

C’était dans la soirée du lundi 4 novembre 2013 , en pleine discussion dans le cadre du dialogue national . Seulement, le mardi 5, la Présidence de la République publie un communiqué dans lequel elle affirme que le Président de la République donnera son accord , sans réserve ,à tout candidat consensuel .

Djilani Hammammi a commenté amèrement cette situation en soulignant que l’un des deux , le Président ou Ghannouchi a menti . Et des observateurs ont penché vers le scénario de la complémentarité des positions de Marzouki et de Ghannouchi . Le deuxième dissuade les participants au dialogue national d’opter pour Abdelkrim Zbidi , ce qui empêchera Zbidi de se représenter ; et le premier affirmera ensuite qu’il acceptera n’importe quel candidat consensuel , après l’élimination définitive de Zbidi .

par -
Des sources informées au Dialogue national ont affirmé à Africanmanager que la réunion des partis politiques pour le choix du nouveau chef

Des sources informées au Dialogue national ont affirmé à Africanmanager que la réunion des partis politiques pour le choix du nouveau chef du gouvernement a été reportée pour 18 heures, ce soir, le troïka étant toujours attachée à la candidature d’Ahmed Mestiri, ce que refuse l’opposition.

Les mêmes sources indiquent que les candidats Mohamed Ennaceur et Ahmed Mestiri ont été écartés en attendant un consensus sur une troisième personnalité, et parmi les noms proposés figure Andelkrim Zbidi, ex-ministre de la Défense.

par -
Selon un sondage effectué par

Selon un sondage effectué par “Emrhod Consulting” sur les nominations à la tête des ministères régaliens, 42% des Tunisiens sont indécis sur le nom du prochain ministre de l’Intérieur.

38,9% ont proposé plusieurs noms alors que 8 ,7% estiment que le prochain ministre doit être un indépendant. Le nom de Farhat Rajhi a été avancé par 3,9% et 3,8% ont proposé celui de Hbib Essid.

Concernant le ministère des Affaires étrangères, 41,6% sont indécis et 9,7% préfèrent Samir Dilou et 7,1 % ont proposé une personnalité indépendante alors que 3,5 % sont pour Rafik Abdesslem.

Concernant le ministère de la Défense Abdelkrim Zbidi, a la confiance de 22,9% des sondés, loin devant le général Rachid Ammar, crédité de 7,6%. .

par -
Donné démissionnaire

Donné démissionnaire, le ministre de la Défense, Abdelkrim Zbidi continue cependant  de vaquer à ses occupations gouvernementales même s’il envisage sérieusement de rendre le tablier, et en a informé le chef du gouvernement, Hamadi Jbali, auquel il a proposé le nom de Abderrahman Ladgham comme successeur.

Selon le journal Esssour, c’est le général Habib Ammar qui a persuadé Abdelkrim Zbidi de ne pas quitter le gouvernement, d’autant que le ministre compte parmi « les meilleurs compétences » dans le pays.

D’après la même source, les propos tenus par Rached Ghannouchi, dans la vidéo fuitée, au sujet de l’armée ont amené Ennahdha à voir d’un mauvais œil le maintien au poste de ministre de la Défense de Abdelkrim Zbidi, lequel a, par ailleurs, un vieux contentieux avec Moncef Marzouki , qui date du temps où Zbidi était président de l’université du Centre et Marzouki enseignant à la faculté de médecine.

La même source estime que le départ de Zbidi du ministère de la Défense signifie pratiquement que ce ministère tombera ipso facto dans l’escarcelle du mouvement Ennahdha, même si le successeur pressenti, à savoir Abderrahman Ladgham appartient au parti Attakatol. 

FOCUS 🔍

Italcar, concessionnaire et distributeur exclusif de plusieurs marques de voitures et de camions en Tunisie (Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Fiat Professional, Iveco et Jeep), a...

Le meilleur des RS

On l’attendait dans un communiqué officiel, publié par voie de presse, elle préfère les réseaux sociaux pour s’exprimer sur la crise qui secoue Nidaa...

INTERVIEW

Le PDG de la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM), Béchir Irmani a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Issa Mahamat Abdelmamout, ministre des Finances et du Budget du Tchad, a été débarqué par un décret du président Idriss Déby Itno. Son secrétaire...

Reseaux Sociaux

SPORT