Tags Posts tagged with "Abdelkrim Zbidi,"

Abdelkrim Zbidi,

par -

Le ministre de la Défense nationale, Abdelkrim Zbidi, a estimé lundi que la coopération militaire avec les pays africains et en particulier avec les pays du Sahel et du Sahara est faible. Une coopération qui revêt selon le ministre une importance particulière, notamment dans le domaine des renseignements en matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transfrontalier.
La coopération avec l’Union européenne, en tant qu’espace régional de la rive nord de la Méditerranée, demeure aussi “extrêmement limitée” et concerne principalement la migration irrégulière, a ajouté le ministre.
Auditionné lundi par la Commission Sécurité et Défense de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Abdelkrim Zbidi a indiqué que le département de la Défense a mis en place une stratégie globale pour promouvoir ses capacités opérationnelles devant l’émergence de nouvelles menaces non conventionnelles : terrorisme, crime organisé, contrebande et migration irrégulière.

L’accent a été mis, a-t-il souligné, sur l’amélioration des aptitudes professionnelles de toutes les forces de l’armée nationale en focalisant sur le volet des renseignements et la défense cybernétique. Il s’agit pour ce faire de s’inspirer des expériences des pays frères et amis en matière de lutte contre le terrorisme et dans le cadre de la coopération militaire bilatérale avec une vingtaine de pays.
Pour ce qui concerne les équipements visant à assurer la protection des militaires et faire face aux menaces non conventionnelles, le ministre a fait part de l’acquisition de casques balistiques, de gilets pare-balles, d’outils de détection de corps suspects, 120 chars de combat, 20 engins blindés anti-mines, 200 camions 4*4, 200 camions 6*6, 24 hélicoptères d’attaque et 8 hélicoptères d’appui (dont 4 d’ores et déjà acquis et 4 autres prévus en avril 2018).
Il s’agit également de l’acquisition de drones et d’avions sans pilotes dédiés à la surveillance et au renseignement, de stations radar et de caméras de surveillance qui seront progressivement généralisées dans tous les sites militaires.

par -

Abdelkrim Zbidi qui vient d’être nommé au poste de ministre de la Défense nationale est né le 25 juin 1950 à Réjiche, gouvernorat de Mahdia.
Abdelkrim Zbidi est titulaire d’un doctorat de médecine de l’université Claude Bernard à Lyon (France), d’une maîtrise de physiologie humaine et exploitations fonctionnelles, d’une maîtrise de pharmacologie humaine, d’un diplôme d’études approfondies en physiologie humaine et d’un diplôme d’études et de recherches en biologie humaine de la même université.
Il a été coordinateur de la formation des techniciens supérieurs de santé à la faculté de médecine de Sousse (1981-1988). Il a aussi occupé plusieurs fonctions à la faculté de médecine de Sousse: chef du département des sciences fondamentales (1982-1989) et professeur hospitalo-universitaire depuis 1987. Il a été aussi chef de service des explorations fonctionnelles à l’hôpital Farhat Hached de Sousse (1990-1999).
Abdelkrim Zbidi a aussi occupé le poste de secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la recherche scientifique et de la technologie (1999-2000), ministre de la Santé publique (2001), ministre de la Recherche scientifique et de la Technologie (2002) et ministre de la Défense nationale en janvier 2011. Un poste auquel il a été reconduit en décembre 2011 avec la composition du gouvernement de Hamadi Jebali jusqu’à mars 2013.
En 1992, il a été chargé de missions d’expertise auprès de l’agence internationale de l’énergie atomique dans le domaine “Applications médicales du nucléaire”.
Il a aussi occupé les fonctions de chef de service de physiologie et explorations fonctionnelles, relevant du ministère de la Santé publique (1994-1997), président de l’université du Centre (Sousse, Monastir, Kairouan et Mahdia) de 1995-1999 et doyen de la faculté de médecine de Sousse
(2005-2008).
Zbidi est auteur et co-auteur de quelque 140 publications et 300 communications scientifiques et 40 directions de thèses de médecine.

par -
Abdelkrim Zbidi

Abdelkrim Zbidi , qui a été, un moment, une alternative sérieuse pour une issue à la crise du choix d’un chef de Gouvernement , a été éliminé à la suite d’une affirmation de Rached Ghannouchi que le Président Marzouki ne donnera pas son aval à cette candidature , du fait de la querelle qui les a opposés , avant la démission de Zbidi du ministère de la défense en mars 2013 .

C’était dans la soirée du lundi 4 novembre 2013 , en pleine discussion dans le cadre du dialogue national . Seulement, le mardi 5, la Présidence de la République publie un communiqué dans lequel elle affirme que le Président de la République donnera son accord , sans réserve ,à tout candidat consensuel .

Djilani Hammammi a commenté amèrement cette situation en soulignant que l’un des deux , le Président ou Ghannouchi a menti . Et des observateurs ont penché vers le scénario de la complémentarité des positions de Marzouki et de Ghannouchi . Le deuxième dissuade les participants au dialogue national d’opter pour Abdelkrim Zbidi , ce qui empêchera Zbidi de se représenter ; et le premier affirmera ensuite qu’il acceptera n’importe quel candidat consensuel , après l’élimination définitive de Zbidi .

par -
Des sources informées au Dialogue national ont affirmé à Africanmanager que la réunion des partis politiques pour le choix du nouveau chef

Des sources informées au Dialogue national ont affirmé à Africanmanager que la réunion des partis politiques pour le choix du nouveau chef du gouvernement a été reportée pour 18 heures, ce soir, le troïka étant toujours attachée à la candidature d’Ahmed Mestiri, ce que refuse l’opposition.

Les mêmes sources indiquent que les candidats Mohamed Ennaceur et Ahmed Mestiri ont été écartés en attendant un consensus sur une troisième personnalité, et parmi les noms proposés figure Andelkrim Zbidi, ex-ministre de la Défense.

par -
Selon un sondage effectué par

Selon un sondage effectué par “Emrhod Consulting” sur les nominations à la tête des ministères régaliens, 42% des Tunisiens sont indécis sur le nom du prochain ministre de l’Intérieur.

38,9% ont proposé plusieurs noms alors que 8 ,7% estiment que le prochain ministre doit être un indépendant. Le nom de Farhat Rajhi a été avancé par 3,9% et 3,8% ont proposé celui de Hbib Essid.

Concernant le ministère des Affaires étrangères, 41,6% sont indécis et 9,7% préfèrent Samir Dilou et 7,1 % ont proposé une personnalité indépendante alors que 3,5 % sont pour Rafik Abdesslem.

Concernant le ministère de la Défense Abdelkrim Zbidi, a la confiance de 22,9% des sondés, loin devant le général Rachid Ammar, crédité de 7,6%. .

par -
Donné démissionnaire

Donné démissionnaire, le ministre de la Défense, Abdelkrim Zbidi continue cependant  de vaquer à ses occupations gouvernementales même s’il envisage sérieusement de rendre le tablier, et en a informé le chef du gouvernement, Hamadi Jbali, auquel il a proposé le nom de Abderrahman Ladgham comme successeur.

Selon le journal Esssour, c’est le général Habib Ammar qui a persuadé Abdelkrim Zbidi de ne pas quitter le gouvernement, d’autant que le ministre compte parmi « les meilleurs compétences » dans le pays.

D’après la même source, les propos tenus par Rached Ghannouchi, dans la vidéo fuitée, au sujet de l’armée ont amené Ennahdha à voir d’un mauvais œil le maintien au poste de ministre de la Défense de Abdelkrim Zbidi, lequel a, par ailleurs, un vieux contentieux avec Moncef Marzouki , qui date du temps où Zbidi était président de l’université du Centre et Marzouki enseignant à la faculté de médecine.

La même source estime que le départ de Zbidi du ministère de la Défense signifie pratiquement que ce ministère tombera ipso facto dans l’escarcelle du mouvement Ennahdha, même si le successeur pressenti, à savoir Abderrahman Ladgham appartient au parti Attakatol. 

Le meilleur des RS

C'est un Taoufik Baccar très remonté qui a pris sa plume ce mardi 20 février 2018... ou plutôt son clavier. Sur sa page Facebook,...

INTERVIEW

Syndicaliste, de père en fils, le ministre tunisien de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, détruit le mythe de l’abondance pétrolière, s’adresse aux...

AFRIQUE

Missions Ponctuelles (http://MissionsPonctuelles.net) lance ce jeudi 22 février 2018 une toute première plateforme de collaboration professionnelle qui met en relation des travailleurs indépendants, jeunes...

Reseaux Sociaux

SPORT