Tags Posts tagged with "allemagne"

allemagne

par -

Les services de renseignements allemands ont découvert que la Chine utilisait de faux profils LinkedIn pour surveiller des politiciens, rapporte le site erenumerique.fr.

Il a fallu 9 mois d’enquête pour que l’Office fédéral de protection de la constitution (BfV) confirme l’espionnage de fonctionnaires et d’hommes politiques allemands par des faux profils.

Plus de 10 000 personnes ont été victimes de ces fakes fabriqués de toutes pièces par les services de renseignement chinois.

La Chine rejette toutes les accusions qu’elles considèrent comme « totalement infondées », ajoute la même source.

par -

Lorsque Mike Butler, directeur qualité à l’unité de production de Cologne, en Allemagne, a été admis à l’hôpital pour le traitement d’un cancer, celui-ci a réalisé que certaines méthodes qu’il employait à l’usine Ford pourraient être bénéfiques au processus de traitement des patients.

Avec l’aide d’une douzaine de collègues, Mike Butler a, dans un premier temps, proposé une liste d’aménagements qui pourraient accélérer le flux des traitements, améliorer les transmissions et réduire le stress des patients.

Un grand nombre de ces propositions sont actuellement en cours d’implémentation dans le service d’oncologie du CHU de Cologne, qui ambitionne de devenir l’un des plus pointus d’Europe en matière de traitement contre le cancer.

Des idées simples pour des améliorations significatives

C’est en 2008 que, pour la première fois, des technologies inédites et des process optimisés ont permis à l’usine Ford de Cologne, qui produit la nouvelle Fiesta, de devenir l’une des usines automobiles les plus efficaces du monde (avec une Fiesta produite toutes les 68 secondes). Une quinzaine d’ingénieurs Ford ont rencontré les responsables de l’hôpital, mais aussi les patients, les infirmières et les médecins pour mettre en place une collaboration à double sens.

Par exemple, les sols et couloirs de l’hôpital ont été repeints en utilisant un système de couleurs vives, pour guider le personnel ainsi que les patients et faire en sorte qu’ils se repèrent mieux au sein de l’établissement ; de grands écrans ont également été installés pour faciliter les transmissions lors des rotations du personnel de l’hôpital ; des chambres à l’aménagement adaptable ont été mises en place afin de mieux s’adapter aux flux de patients et optimiser l’espace à disposition. Au sein du service de cancérologie, cette nouvelle organisation a contribué à améliorer de 30% des flux de patients.

par -

Le ministère de l‘Economie allemand a annoncé que la production industrielle a diminué contre toute attente en octobre, nous apprend Reuters.

Ce dernier a expliqué que les vacances du début du troisième trimestre ont largement contribué à cette contraction de 1,4% en octobre, qui fait suite à une baisse de 0,9% en septembre et à une hausse de 2,6% en août, la plus importante depuis plus de six ans.

Les économistes interrogés par Reuters projetaient une hausse de 1,0% en moyenne en octobre.

La production a fléchi dans tous les compartiments de l‘industrie, à l‘exception de l’énergie. La baisse est surtout notable dans les biens d’équipement, les biens de consommation, les biens intermédiaires et le bâtiment.

par -

Une cinquantaine de personnes ont été blessées mardi soir lors d’une collision pour une raison indéterminée entre deux trains près de Düsseldorf dans l’ouest de l’Allemagne, rapporte l’AFP.

Les bilans donnés par la police, la compagnie nationale des chemins de fer et les pompiers sur cet accident entre un train de passagers d’une compagnie privée britannique qui roulait et un train de marchandises à l’arrêt de la compagnie nationale de fret DB cargo ont beaucoup évolué au cours de la soirée.

Les pompiers ont justifié cela par la difficulté pour les sauveteurs d’accéder au train et donc aux victimes.Mais au final, les pompiers, qui ont pris en charge les passagers, ont fait état de 47 blessés, dont trois grièvement.

par -

Le président de la République, Béji Caied Essebsi, a eu ce mercredi dans sa résidence à Abidjan un entretien avec la chancelière allemande Angela Merkel, en marge du sommet Union africaine-Union européenne dont l’ouverture est prévue pour ce mercredi en fin d’après-midi.
Dans une déclaration à l’agence TAP, le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a indiqué que l’entretien a porté sur les relations d’amitié et de coopération privilégiées entre les deux pays et le grand progrès qu’elles ont connues depuis 2011, en raison des échanges de visites entre les hauts responsables des deux pays dont notamment la visite historique de Merkel en Tunisie en mars 2017 et celle du chef de l’Etat à Berlin en juin de la même année.

Le président de la République, a ajouté Jhinaoui, s’est dit satisfait du niveau de la coopération tuniso-allemande et a salué les positions de l’Allemagne qui a apporté son soutien au processus démocratique de la Tunisie.
Caied Essebsi a également souligné le grand intérêt que la Tunisie accorde au renforcement de ses relations avec l’Allemagne, à l’heure où notre pays affronte d’importants défis économiques, sociaux, et sécuritaires qui requièrent un soutien exceptionnel de la part du gouvernement allemand, a précisé Jhinaoui.

De son coté, la chancelière allemande a exprimé son admiration pour les réalisations accomplies en Tunisie en particulier sur la voie de la concrétisation de la démocratie et affirmé le soutien de son pays à l’expérience tunisienne et son engagement à continuer à apporter à la Tunisie tout le soutien nécessaire, a rapporté Jhinaoui.

par -

L’Allemagne et la Tunisie signeront, mardi, à Abidjan, l’accord relatif à un appui budgétaire supplémentaire allemand à la Tunisie de 300 millions d’euros (879,9 MD) répartis sur 3 ans, et ce dans le cadre du plan “Compact with Africa”, initié par le gouvernement allemand pour attirer des investissements privés en Afrique, ont annoncé lundi des responsables allemands à l’Agence GIZ et à la banque KFW, lors d’un déjeuner de presse, organisé à la résidence de l’ambassadeur d’Allemagne à Tunis.
L’accord sera signé en Côte d’Ivoire où se tiendra les 29 et 30 novembre 2017 le 5ème sommet de la Commission de l’Union africaine (UA) et de l’Union Européenne (UE), avec la participation de la Banque africaine de développement (BAD). Le président de la République, Béji Caid Essebsi et le ministre des Affaires Etrangères, Khémaies Jhinaoui, sont attendus à ce sommet, qui rassemble tous les 3 ans des décideurs des deux continents pour débattre de l’avenir des relations euro-africaines et du resserrement des liens entre les deux continents.

Les responsables des bras technique et financier de l’Allemagne – l’Agence de coopération technique allemande GIZ et la Banque allemande KFW – ont fait état, lors de la conférence de presse, de la disposition des deux institutions à accompagner la Tunisie, jusqu’au bout, dans sa transition énergétique, dont les principaux objectifs sont la promotion de l’énergie propre (éolien et solaire en particulier) et la réduction de l’énergie fossile de 34% jusqu’à 2030.
Pour la KFW, le volume des financements des projets en cours de réalisation ou préparation est estimé à environ 2 milliards d’euros, dont un montant de 1090 millions d’euros mobilisés pour des projets relatifs à l’eau et 377 millions d’euros pour des projets énergétiques. La banque allemande cofinance actuellement 3 grands projets de développement des énergies renouvelables en l’occurrence : un projet éolien à Jbel Abderrahmene à Nabeul, d’une capacité de 120- 160 mégawatts (MW) et un autre à Sidi Daoud (Cap-Bon, Haouaria) d’une capacité de 50MW et le projet de la première centrale d’énergie photovoltaïque située à Tozeur dont la capacité s’élève à 10MW outre un projet d’énergie hydraulique à Oued Meleh (Kébili) et des études et projets portant sur l’efficacité énergétique.

par -

La Chancelière allemande, Angela Merkel, ne sait plus à quel saint se vouer. Certes elle reste aux manettes après son succès aux législatives de septembre 2017, mais sa victoire a été courte, ce qui lui vaut les grosses difficultés qu’elle a présentement pour former l’équipe qui va gouverner avec elle. La crise politique, à un niveau qu’elle n’a jamais connu, persiste encore ce lundi 20 novembre 2017. De nouvelles législatives, pour faire émerger une nette majorité, ne sont pas à écarter… comme aussi une fin de règne pour la «femme la plus puissante au monde», d’après le magazine américain Forbes.

C’est la première fois depuis l’avènement de la République fédérale d’Allemagne en 1949 que le pays est privée d’une majorité pour gouverner. Après un moins d’âpres pourparlers, c’est le constat d’échec dans la nuit de dimanche à lundi. Les conservateurs de Merkel (CDU-CSU), les libéraux (FDP) et les écologistes n’ont pas pu aplanir leurs divergences. Une catastrophe pour la première puissance économique européenne – pour le pays mais également pour le leadership du continent.

Si les choses ne bougent pas très rapidement, on ne pourra pas éviter des élections anticipées, ce d’autant plus que pour la chancelière il n’est pas question de mettre en place un gouvernement minoritaire, avec le lâchage des alliés traditionnels sociaux-démocrates (SPD) qui cette fois refusent d’être conduits par Merkel.
Cette dernière va rencontrer ce lundi le président Frank-Walter Steinmeier, dont dépend la convocation d’un nouveau scrutin, même s’il n’a aucune envie d’y aller. “La chancelière et chef de parti va parler aujourd’hui avec le président fédéral (…) et c’est le président fédéral qui a l’initiative“, a indiqué le secrétaire général de la CDU, Peter Tauber.

par -

L’autorité de régulation des télécoms en Allemagne a annoncé l’interdiction de la vente de montres connectées pour enfants, qui permettent aux parents de les localiser, estimant que leur usage contrevient à la loi informatique et liberté du pays, relate Reuters.

Ces appareils, couplés à une application pour smartphone, permettent aux parents de localiser leurs enfants en temps réel.

L’autorité de régulation invite les parents qui en possèdent à détruire ces montres et dit avoir pris des mesures, qu’elle ne précise pas, contre les firmes qui en vendent sur internet.

D’après Reuters, le bureau européen des unions de consommateurs a publié le mois dernier les résultats d’une étude selon laquelle certaines montres connectées pour enfants font courir des risques majeurs à leurs usagers en les exposant au piratage informatique.

par -
La KfW, la Banque allemande de développement, et l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (ACA) ont annoncé, en marge du sommet African Investment Exchange: Power and Renewables, la création d’un nouvel instrument pour soutenir les projets d’énergies renouvelables en Afrique subsaharienne destinés aux projets d’électricité verte de tailles réduite et moyenne (jusqu’à 50 MW).

La facilité a été conçue pour apporter une solution viable à l’un des défis majeurs auxquels sont confrontés les producteurs d’électricité indépendants qui opèrent en Afrique, c’est-à-dire l’exigence de fournir aux prêteurs une garantie de liquidité. Le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) financera la facilité, à travers la KfW, à hauteur de 32,9 millions d’euros. L’objectif est de permettre aux projets d’énergie renouvelable de tailles réduite et moyenne en Afrique d’atteindre le bouclage financier en satisfaisant aux exigences posées par les prêteurs en matière de liquidité pour financer de tels projets.

Le lancement de la nouvelle facilité survient à un moment favorable, alors que des marchés émergents attirent des investissements record dans le secteur des énergies renouvelables. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoit une croissance de 73 % (24,4 GW) de la capacité de l’Afrique subsaharienne en énergies renouvelables d’ici 2022. Par ailleurs, les projets de taille moyenne sont considérés comme une solution potentielle au déficit énergétique dont souffre l’Afrique, car ils sont plus faciles à mettre en œuvre et capables de répondre aux besoins en énergie à la source. Néanmoins, de tels projets butent sur une difficulté majeure : l’accès aux types de garanties nécessaires pour atteindre le bouclage financier. Grâce à cette facilité, des liquidités immédiates seront injectées pour permettre aux PEI de se maintenir à flot en cas de retards de paiement au-delà des délais de grâce accordés dans la convention d’achat d’électricité.

Günther Nooke, représentant personnel de la chancelière allemande pour l’Afrique, BMZ, a déclaré : « La facilité de soutien de liquidité régionale vise à relever un défi clé en matière de financement de projets d’énergie renouvelable et d’atténuation des risques pour les investissements dans le secteur privé. Nous sommes heureux d’assurer le financement de cet instrument innovant qui témoigne de l’engagement de l’Allemagne à soutenir les objectifs de l’Initiative de l’Afrique sur les énergies renouvelables (IAER) ».

La RLSF est conçue pour aider les producteurs d’électricité indépendants (PEI) à réaliser des projets d’énergie renouvelable en Afrique, grâce à l’obtention des liquidités nécessaires en cas de retards de paiement de leur acheteur (souvent une entité publique). La facilité fournira une garantie en espèces immédiate étayée par la caution d’une banque commerciale qui ouvrira une lettre de crédit standby au bénéfice du PEI. Le montant consenti permettra au PEI d’opérer et d’honorer la dette pendant une période pouvant aller jusqu’à 6 mois. De plus, contrairement à la plupart des lettres de crédit pour les PEI (dont les échéances sont généralement fixées à 12 mois), la facilité est conçue pour rester en place plusieurs années.

M. Thomas Duve, directeur de la KfW pour l’Afrique australe et les fonds régionaux, a déclaré : « Nous sommes très heureux de collaborer avec l’ACA sur cet instrument innovant. La RLSF est un concept solide axé sur le marché qui va dans le sens de la stratégie de la KfW, visant à soutenir et à exploiter les ressources des partenaires locaux et du secteur privé ».

La facilité, associée à la gamme traditionnelle de l’ACA de produits d’assurance contre les risques commerciaux et politiques (en particulier la décision arbitrale de l’ACA sur la couverture de défaut), dote cette entité de la capacité de couvrir l’ensemble des risques financiers et politiques auxquels font face les investisseurs dans le cadre de tels projets.

Lors du lancement, John Lentaigne, directeur de la souscription de l’ACA, a affirmé : « Nous sommes très heureux de travailler avec le gouvernement allemand, représenté par la KfW, sur une initiative qui cible directement l’un des principaux obstacles au financement de projets d’énergie verte en Afrique ».

Jef Vincent, conseiller principal auprès de l’ACA, en charge de la mise en œuvre initiale de la facilité, a ajouté : « Contrairement à certaines solutions alternatives au problème de la liquidité, la garantie de l’ACA (fournie à travers la RLSF) n’exigera pas une contre-garantie de la part du ministère des Finances compétent. Nous sommes donc convaincus de l’utilité de cet outil pour les projets que nous comptons soutenir ».

par -

“Améliorer l’accès des PMEs tunisiennes à de nouveaux marchés d’exportation en Afrique est l’objectif d’un nouveau projet actuellement sous préparation par la coopération allemande en Tunisie, qui sera mise en œuvre par la GIZ sous le mandat du Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement”, a annoncé l’AHK dans sa dernière note publiée ce vendredi 10 novembre 2017 et dont une copie est parvenue à Africanmanager.

Selon cette note, à ce jour, 74% des exportations de la Tunisie vont vers l’Europe. Les marchés de l’Afrique Subsaharienne n’absorbent que 2% des exportations tunisiennes, bien que de nombreux pays du continent comptent parmi les marchés enregistrant les plus fortes croissances au monde. La diversification de l’économie et le développement de nouveaux marchés constituent d’importantes conditions pour une croissance économique durable. Dans cette optique, la Tunisie peut également se positionner comme hub dans la région en tant que lien entre l’Europe et l’Afrique Subsaharienne.

En effet pour mieux connaître les besoins des entreprises, l’AHK Tunisie a été mandatée par la GIZ pour mener une enquête auprès de ses membres en collaborant étroitement avec la Chambre économique africaine (ACN) et le Tunisia-Africa Business Council et leurs adhérents. Suite à l’évaluation de l’enquête avec une participation de 109 entreprises, l’AHK a organisé un atelier entre entreprises et institutions publiques et privées. Selon les résultats de l’enquête, le manque de réseau commercial sur place ainsi que le manque d’information sur les marchés cibles sont encore des facteurs qui ralentissent l’activité sur les marchés subsahariens, bien que les problèmes de financement et d’infrastructure persistent également.

Il a été constaté que les partenaires sont essentiels dans le développement des affaires. En effet, plus de la moitié des entreprises actives en Afrique ont déjà un – les autres entreprises sont à la recherche de partenariats. Enfin, l’AHK constate que toutes les entreprises ayant des activités liées à l’Afrique s’expriment de manière très optimiste, ce qui est aussi souligné par le fait que plus que 90% d’entre elles s’attendent à une croissance de leur chiffre d’affaires en 2017.

En effet, selon Martin Henkelmann, Directeur Général de l’AHK Tunisie, l’enquête a fait ressortir que ce sont actuellement plutôt les grandes sociétés qui sont actives en Afrique Subsaharienne. Il est cependant important d’ouvrir les voies pour les PMEs, afin que celles-ci puissent accéder au marché africain.

par -

La Tunisie participera au salon Medica 2017, prévu du 13 au 16 novembre 2017 à Düsseldorf, en Allemagne, indique un communiqué rendu public mercredi par la Chambre Tuniso-Allemande de l’Industrie et du Commerce (AHK Tunisie) qui représente ce salon officiellement en Tunisie.
Ce salon est un nouveau rendez-vous incontournable qui offre une plateforme internationale dédiée à la filière de la médecine et forme une édition idéale pour présenter et découvrir toutes les dernières nouveautés du secteur, selon la même source.
La Tunisie sera présente avec un pavillon national organisé pour la troisième année consécutive par le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) avec sept sociétés exposantes.
Une délégation d’hommes d’affaires sera également en visite au salon Medica, précise le communiqué.

D’après l’AHK Tunisie, plus de 250 visiteurs professionnels tunisiens se déplaceront à Düsseldorf pour visiter le salon Medica 2017 et pour profiter d’une offre complète dans les domaines suivants : Electro-médecine, technologie médicale, technologie opératoire et équipement de bloc opératoire, techniques de laboratoire / diagnostic, physiothérapie / techniques orthopédiques, fournitures et consommables, textiles, équipement d’hôpital, systèmes de communication, technologie de l’information et de la communication…etc.
Lors de la dernière édition de Medica en 2016, plus de 140 000 visiteurs et environ 5000 exposants internationaux de 68 pays se sont réunis pour échanger et parler innovations et technologies.

par -

Selon des statistiques publiées lundi 23 octobre 2017 par l’agence option finances (AOF) et rapportées par le site Boursorama, en Allemagne, l’indice PMI manufacturier flash d’IHS Markit d’octobre est ressorti à 60,5.

Les économistes tablaient sur 60,2 après 59,5 en septembre. Celui des services s’est établi à 55,2 contre un consensus de 55,6 après 55,6 en septembre.

Enfin, l’indice composite, qui regroupe manufacture et services, a atteint 56,9 contre un consensus de 57,5 après 57,7 en septembre

par -

Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés devant le Reichstag de Berlin pour protester contre «la haine et le racisme au parlement» et l’entrée d’élus du parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) relate le site journalmetro.com.

La première session du nouveau parlement issu des élections législatives du mois dernier se déroulera mardi. Parmi les 709 parlementaires, il y a aura 92 de l’AfD. La formation xénophobe, qui n’avait jamais vu un de ses membres être élu à la chambre des députés fédéraux allemands, a récolté 12,6 pour cent des suffrages lors des élections législatives.

Les manifestants ont marché de la Porte de Brandebourg jusqu’au Reichstag, qui abrite le parlement fédéral.

Les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire «Priorité à l’humanité», «Arrêtez l’AfD» ou «Mon coeur bat pour la diversité».

Toujours selon la même source, un élu de l’AfD, Peter Felser, a déclaré que la manifestation était «une attaque contre la démocratie», ce que les organisateurs ont nié.

par -

La situation de la coopération technique entre la Tunisie et la GIZ (Agence Allemande de la Coopération Internationale) et les perspectives de son développement ont été au centre de la réunion qu’a eue Zied LADHARI, Ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, avec les hauts experts de la GIZ, ce matin au siège de son département.

L’exposé présenté par les experts a mis l’accent sur les objectifs globaux de la coopération dont essentiellement le développement des régions défavorisées et la création des opportunités d’emploi et de formation, surtout pour les jeunes, ainsi que l’appui à la croissance économique.

Cette coopération s’axe sur quatre clusters importants dont notamment les ressources naturelles, l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique, l’économie, l’emploi, la Gouvernance et la démocratie.

L’exposé a montré également que la coopération technique avec la GIZ n’a cessé de se développer depuis son démarrage en 1975, elle s’est accélérée surtout après 2011 passant d’une enveloppe moyenne de 5 millions d’Euros par an à 30 millions d’Euros actuellement sous forme de don.

Les hauts experts de la GIZ ont souligné la volonté de leur institution de développer davantage ce partenariat  et de l’élargir à d’autres domaines d’activités.

Ils ont également passé en revue la stratégie du portefeuille de la GIZ qui s’oriente vers le plan quinquennal 2016-2020 et les orientations stratégiques du gouvernement tunisien. Cette stratégie reflétera également les initiatives allemandes pour de nouveaux thèmes tels que la migration, la sécurité, le tourisme et l’économie verte.

Dans ce cadre, il est à signaler que la République d’Allemagne a intensifié son engagement à soutenir le processus de transition démocratique en Tunisie. Cet engagement croissant d’aide allemande à la Tunisie est passé de 102 millions d’Euros en 2011 à 285,3 millions d’Euros en 2017.

En plus une somme de 100 millions d’Euros a été récemment accordée à la Tunisie comme appui budgétaire dans le secteur de l’eau.

Le Ministre Zied LADHARI a exprimé sa satisfaction de l’ampleur de l’engagement du Gouvernement Allemand, notamment la GIZ pour appuyer davantage la Tunisie dans cette phase transitoire, appelant les experts Allemands et leurs vis-à-vis tunisiens à continuer sur cette voie de succès.

Il a également mis en exergue l’impact socio-économique de cette coopération et de ce partenariat riche, et de ses perspectives prometteuses, insistant sur l’importance de travailler sur la réduction des lourdeurs administratives de part et d’autre afin d’accélérer la réalisation des projets.

M.LADHARI a suggéré l’instauration des rencontres périodiques et régulières pour une mise au point sur l’état d’avancement des projets.

par -

On sait que le directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi (HCE), rêve de s’asseoir sur le siège de l’ARP déserté par Hatem Chahreddine Ferjeni, l’actuel secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères. On sait aussi qu’il n’a pas l’intention de se jeter aveuglément dans la mêlée de la législative partielle de l’Allemagne et qu’il va sonder le terrain avant, jauger ses chances et celle de ses adversaires, histoire de s’éviter un revers qui pourrait être un coup d’arrêt à sa volonté de mettre la main, officiellement, sur le parti au prochain congrès électif. Et bien Ennahdha, en bon compagnon de route de Nidaa Tounes, quoique malmené dernièrement par le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi (BCE), a dégagé la voie à son fils…

Le chef du bloc parlementaire d’Ennahdha, Noureddine Bhiri, a annoncé la couleur, sur Mosaïque Fm hier mercredi 18 octobre 2017, en déclarant ceci : «Nous ne sommes pas des loups en quête d’une proie ! Nous sommes des humains avec des principes ! De plus, un siège de député en plus ou en moins ne change rien pour Ennahdha. Nous avons décidé de ne pas rivaliser en cédant ce poste à Nidaa Tounes». Voilà, c’est clair : HCE, dont les adversaires se dévoilent depuis le 16 octobre 2017, en aura un moins, et pas des moindres !

par -

Le dépôt des candidatures pour les législatives partielles (Circonscription d’Allemagne) se fera du 16 au 22 octobre 2017 de 8h00 à 18h00 dans les locaux de la section de l’instance sectorielle de l’ISIE, en Allemagne, et au siège de l’ambassade de Tunisie à Berlin.
C’est ce qu’a indiqué l’Instance supérieure indépendante pour les élections, vendredi, sur son site.
Un guide des candidatures pour les législatives partielles a été publié à cette occasion, a ajouté l’ISIE. Il comporte notamment le cadre juridique des élections, les conditions liées à la candidature, les principes des listes de coalition, partisanes ou indépendantes.
Le guide destiné, aussi, aux électeurs, aux partis, à la société civile et à tous les partenaires de l’opération électorale, comprend, également, les différentes phases du processus électoral.
Les législatives partielles en Allemagne sont prévues les 15, 16 et 17 décembre 2017.

Selon le calendrier établi par l’ISIE, l’inscription des électeurs en Allemagne a débuté le 7 octobre et devrait s’achever le 15 octobre. La campagne électorale aura lieu du 23 novembre au 13 décembre. Le 14 décembre sera la journée du silence électoral.
Ces législatives partielles sont organisées pour remplir la vacance de siège du député de la circonscription d’Allemagne, Hatem Chahreddine Ferjani, qui avait présenté sa démission du Parlement suite à sa nomination en tant que secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, chargé de la diplomatie économique.

A noter que le directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caid Essebsi, se verrait bien sur le fauteuil de Ferjani, pour enfin avoir le verni du mandat électif sans lequel l’avenir politique dont il rêve est difficilement envisageable…

par -

Les résultats préliminaires du projet de culture de pomme de terre de 5e saison, sur les hauteurs du Kef, sont “très encourageants”, avec un rendement de l’ordre de 35 tonnes à l’hectare, affirme à l’agence TAP, Béchir Mraihi, responsable au Commissariat régional au développement agricole.
Le projet est réalisé, dans le cadre du partenariat tuniso-allemand, sur un périmètre de 35 ha situé, à Sra Ouertane, sur les hauteurs Est du gouvernorat du Kef. Il sera généralisé aux délégations de Sakiet Sidi Youssef, Touiref et Sers, à la lumière des résultats positifs enregistrés dans des périmètres pilotes à travers ces délégations, signale Mraihi.

A appeler que ce produit a également donné d’excellents résultats à Kasserine

Une journée d’information se tiendra, le 12 octobre 2017, pour la promotion de ce nouveau produit qui a montré son adaptabilité à la nature des sols et du climat sur les hauteurs du Kef, comme c’est le cas en Allemagne, souligne la même source précisant que les prix de vente de la pomme de terre à la production sont d’autant plus attractifs, actuellement.

par -

Sous l’égide du Cepex, la Tunisie prend part à Anuga, le plus grand rendez-vous annuel des professionnels de l’agroalimentaire au monde, qui se tient à Cologne, en Allemagne, du 7 au 12 octobre 2017.

Les visiteurs du salon découvriront dans le pavillon de la Tunisie (35 exposants au total) une variété de produits notamment l’huile d’olive, les dattes, les confiseries, la harissa, les fromages, et la confiserie/chocolaterie.

Comme il est de coutume pour chaque édition, des séances de dégustation et des ‘’cooking shows’’, animés par un chef tunisien, seront organisés durant le salon, afin de drainer un maximum de visiteurs sur le pavillon national. Des plats traditionnels à base d’huile d’olive, tomates séchées, olive de table, artichauts, sardines, thon, harissa…. seront présentés et offerts aux visiteurs du salon, afin de mettre en valeur la richesse et la diversité de la gastronomie tunisienne

Considéré comme un véritable observatoire agroalimentaire à l’échelle mondiale, ANUGA se déroule tous les deux ans depuis 34 ans, et se veut être une plateforme globale aussi bien pour la grande distribution que pour le « Food service », tout en offrant d’importantes opportunités d’affaires pour les professionnels mondiaux des produits agroalimentaires.

Les organisateurs de l’édition 2017 tablent sur la présence de plus 7.000 exposants de 156 pays et 150.000 visiteurs, faisant ainsi de ce salon un rendez-vous incontournable pour les décideurs de l’industrie agroalimentaire.

Le salon a accueilli en 2015 près de 172 000 visiteurs professionnels venus de 200 pays.

Il est à rappeler que le Centre de promotion des exportations (Cepex ) et l’Import Promotion Desk ( IPD), l’organisme de promotion des importations en Allemagne, ont signé une convention de partenariat en marge de la participation de la Tunisie lors de la précédente édition de 2015.

par -

Les perspectives de la coopération entre la Tunisie et l’Agence allemande de la coopération internationale (Giz) ainsi que l’appui à l’Instance Tunisienne de l’Investissement (TIA) ont été au centre de l’entretien qui a eu lieu aujourd’hui entre le Ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Zied Ladhari, et une délégation d’experts de l’agence, qui effectue actuellement une visite de travail en Tunisie pour une mission d’identification et de formulation de cet appui.

Lors de l’entretien, Dr. Matthias Grossmann Conseiller senior auprès de la Giz, a déclaré que le but de cette mission est la mise en place de la matrice finale du dit projet, et de rencontrer les différents acteurs impliqués dans le domaine de l’investissement en Tunisie.

De son côté, le Ministre a exprimé sa satisfaction pour l’excellence du niveau de la coopération bilatérale entre la Tunisie et l’Allemagne, tout en saluant cette nouvelle coopération entre la Giz et le Ministère relative au projet d’appui à l’Instance Tunisienne de l’Investissement, rappelant que l’investissement constitue aujourd’hui le plus important levier de croissance pour notre pays, et à cet égard, l’instance devrait être doté des moyens de mener à bien sa mission.

M. Zied Ladhari a mis l’accent sur le rôle de la TIA qui consiste essentiellement à faciliter davantage l’implantation des entreprises et l’accompagnement des investisseurs.

Il est à noter que cet appui technique et financier intervient dans le cadre d’un mémorandum d’entente qui a été signé le 12 juin 2017 à Berlin en marge du Sommet G20 – Afrique, entre le Ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale et le Ministère Allemand de la Coopération Economique et du Développement.

par -

Le ministère de l’intérieur allemand  a annoncé  mercredi 16 août qu’il a expulsé 25 Tunisiens dont les demandes d’obtention du statut de réfugié ont été refusées par les autorités sécuritaires, rapporte Shems fm.

Ledit département  a précisé que l’expulsion des ces personnes a été faite depuis l’aéroport de Leipzig-Halle.

Le meilleur des RS

Il a été ministres, de l’industrie, de la Défense nationale, de la Santé publique et surtout illustre ministre de l’Economie et des finances en...

INTERVIEW

En exclusivité sur la Radio Tunisienne Chaine Nationale (RTCN), l’ambassadeur de l’Union Européenne en Tunisie, Patrice Bergamini, est intervenu ce mercredi 6 décembre 2017...

AFRIQUE

Selon des données dévoilées par l’Unicef et rapportées par le site Africanews, au moins 400.000 enfants de moins de cinq ans dans la région...

Reseaux Sociaux