Tags Posts tagged with "G7"

G7

par -

Dans le cadre de sa présidence du G7, le Canada réaffirme son engagement à travailler avec ses partenaires africains pour protéger les droits de la personne, renforcer le pouvoir des femmes et des filles, mobiliser les jeunes et favoriser une croissance économique inclusive en Afrique.

Le secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères, Matt DeCourcey, part en Afrique aujourd’hui (4 avril 2018) et y restera jusqu’au 13 avril 2018. Il se rendra en Gambie, en Côte d’Ivoire, au Cameroun et en Afrique du Sud.

Au cours de son voyage, le secrétaire parlementaire rencontrera des dirigeants politiques, ainsi que des représentants d’entreprises et d’organisations non gouvernementales pour discuter de questions d’importance commune telles que les initiatives de développement, l’emploi des jeunes et l’aide humanitaire.

Citations

« Le Canada entretient avec ses partenaires africains des relations de longue date, fondées sur de solides liens interpersonnels, la coopération au développement et les relations d’affaires. En cette époque de défis mondiaux communs et de possibilités croissantes en Afrique, et dans le cadre de notre présidence du G7, il est plus important que jamais de travailler une collaboration étroite avec nos partenaires africains. Je me réjouis à la perspective de travailler au renforcement de ces relations essentielles durant mon voyage dans la région. »

– Matt DeCourcey, secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères

Faits en bref

La Gambie :

  • Le Canada et la Gambie ont établi des relations diplomatiques en 1966, peu après que le pays a obtenu son indépendance en 1965.
  • De 2015 à 2016, l’aide canadienne à la Gambie s’est chiffrée à 2,65 millions de dollars.

La Côte d’Ivoire :

  • En décembre 2015, le Canada et la Côte d’Ivoire ont ratifié un accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE).
  • De 2015 à 2016, l’aide internationale du Canada à la Côte d’Ivoire s’est chiffrée à 24,94 millions de dollars.
  • La Côte d’Ivoire est le deuxième partenaire commercial en importance du Canada dans la région de l’Afrique de l’Ouest. La valeur des exportations canadiennes vers la Côte d’Ivoire a atteint 67,3 millions de dollars en 2016.

Le Cameroun :

  • Le Cameroun est, comme le Canada, l’un des rares pays au monde qui est à la fois membre du Commonwealth et membre de la Francophonie.
  • En décembre 2016, un APIE entre le Canada et le Cameroun est entré en vigueur.
  • De 2015 à 2016, l’aide internationale du Canada au Cameroun s’est chiffrée à 21,54 millions de dollars.

L’Afrique du Sud : 

L’Afrique du Sud est un partenaire commercial important du Canada et une destination de choix pour les biens et services canadiens sur le continent. En 2016, la valeur des investissements directs canadiens en Afrique du Sud totalisait 2,057 milliards de dollars.

  • De 2015 à 2016, l’aide internationale du Canada en Afrique du Sud s’est chiffrée à 15,68 millions de dollars.

par -

Les préparatifs en cours de la conférence internationale sur l’investissement ( Tunisia 2020) prévue les 29 et 30 novembre 2016, ont été au centre de la rencontre tenue par les ministres des Affaires étrangères et du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale respectivement Khemaïs Jhinaoui et Fadhel Abdelkefi avec les ambassadeurs des pays du G7 ( Allemagne, Canada, France, Etats Unis, Italie, Japon, Royaume Unie) et de l’Union Européenne(UE), a fait savoir mercredi, le ministère des affaires estrangères.
Les responsables tunisiens ont à cette occasion, indiqué que la Tunisie aspire à un soutien exceptionnel de ces pays qui dépassera le cadre d’appui traditionnel, de manière à lui permettre de mettre en place une stratégie globale portant sur l’impulsion de l’investissemnt et des programmes de partenariat ainsi que le financement des mégaprojets programmés dans le cadre du plan quinquennal du développement (2016/2020).
De leur coté, les ambassadeurs présents à cette rencontre tenue mardi soir, ont exprimé l’engagement de leurs pays à participer à cette conférence en dépechant des délégations de haute niveau comprenant des responsables politiques et économiques et représentant les secteurs public et privé.
Ils ont également, affirmé que l’essor économique de la Tunisie présente le meilleur garant de la réussite de la démocratie naissante.
Il a été convenu lors de cette réunion, d’assurer le suivi des accords et des partenariats qui seront conclus entre les représentants des secteurs public et privé lors de la conférence.

par -

Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a indiqué, mercredi, que ” la Tunisie a besoin d’un soutien exceptionnel de la part des pays du G7 et de la communauté internationale pour relever les défis économiques, sociaux et sécuritaires auxquels elle est confrontée “.
Recevant l’ambassadeur du Japon à Tunis, Susumu Hasegawa au siège du département, M. Jhinaoui a fait part de la volonté de la Tunisie d’instaurer des relations de coopération fructueuse avec le Groupe des sept présidé par le Japon.
Au cours de l’audience, le ministre des Affaires étrangères a invité le Japon à participer à la conférence internationale sur l’investissement prévue les 29 et 30 novembre 2016 à Tunis, soulignant que la réussite de l’expérience du processus démocratique en Tunisie est tributaire de la relance de l’économie nationale, de l’impulsion du développement dans les régions intérieures, de la réduction du taux de chômage et de la lutte contre le terrorisme.
Cité dans le communiqué du département des Affaires étrangères, l’ambassadeur du Japon a affirmé le soutien de son pays et dans le cadre du G7 à la Tunisie, relevant que le Japon déploiera les efforts nécessaires pour identifier les moyens propres à appuyer les grands projets présentés par la Tunisie au Groupe des sept.

par -

Un entretien tenu jeudi à Dar Edhiafa à Carthage entre le chef du gouvernement, Habib Essid et les ambassadeurs des sept pays les plus industrialisés et l’ambassadeur de l’union européenne à Tunis, a abouti à un accord sur la création d’un mécanisme de coordination et de suivi de la coopération financière et économique. Ce dernier va regrouper les ambassadeurs des pays du G7 et les représentants des institutions financières internationales et va contribuer aux préparatifs pour la conférence internationale de tunis sur l’investissement.
Essid a appelé les ambassadeurs du G7 et l’ambassadeur de l’union européenne à Tunis, à assurer une participation renforcée de leurs pays à cette conférence internationale qui se tiendra à Tunis les 29 et 30 Novembre 2016, soulignant que la Tunisie aspire à davantage de soutien de la part de ses partenaires et notamment des pays du G7, d’après un communique de la présidence du gouvernement.
Le chef du gouvernement a présenté à cette occasion, les principales réformes et orientations futures du pays, basées sur le plan de développement (2016/2020) lequel est axé sur un ensemble de réformes structurelles et sectorielles ainsi que sur la discrimination positive au profit des régions de l’intérieur.
Les ambassadeurs se sont félicités, d’après le communiqué, des réalisations accomplies par la Tunisie dans son processsus démocratique, assurant la volonté de leurs pays de faire réussir la réforme économique du pays, à travers le développement de la coopération, l’impulsion des investissements et leur diversification, à la lumière des recommandations de la dernière réunion du G7 au Japon.

par -

Le Chef du gouvernement Habib Essid a souligné jeudi la volonté de la Tunisie de bénéficier d’un appui plus important de ses partenaires et plus particulièrement des grands pays industriels.
Lors d’une réunion avec les ambassadeurs des pays du G7 et de l’Union européenne, Essid a sollicité de ces pays une participation massive à la conférence internationale sur l’investissement prévue les 29 et 30 novembre prochain à Tunis.
Les ambassadeurs présents à cette réunion ont souligné l’engagement de leurs pays à contribuer à la réussite du processus de réforme économique en Tunisie, à travers le développement de la coopération bilatérale ainsi que la promotion et la diversification des investissements.
A cet égard, ils ont rappelé la recommandation issue du récent sommet du G7 tenu au Japon et qui prévoit d’appuyer les expériences et les développements économiques dans nombre de pays, y compris la Tunisie.
Selon un communiqué de la présidence du gouvernement, la réunion a permis d’aboutir à un accord sur la création d’un mécanisme de coordination et de suivi de la coopération économique et financière qui regroupe les ambassadeurs du G7 et des représentants des institutions financières internationales.
” Ce mécanisme se veut un moyen pour appuyer et assister la préparation de la conférence internationale de Tunis sur l’investissement “, lit-on dans le communiqué.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Un train a déraillé mardi près de Rabat, la capitale marocaine, faisant au moins sept morts et 80 blessés, apprend Reuters de source médicale. L'accident...

Reseaux Sociaux

SPORT