Tags Posts tagged with "giz"

giz

par -

L’Allemagne et la Tunisie signeront, mardi, à Abidjan, l’accord relatif à un appui budgétaire supplémentaire allemand à la Tunisie de 300 millions d’euros (879,9 MD) répartis sur 3 ans, et ce dans le cadre du plan “Compact with Africa”, initié par le gouvernement allemand pour attirer des investissements privés en Afrique, ont annoncé lundi des responsables allemands à l’Agence GIZ et à la banque KFW, lors d’un déjeuner de presse, organisé à la résidence de l’ambassadeur d’Allemagne à Tunis.
L’accord sera signé en Côte d’Ivoire où se tiendra les 29 et 30 novembre 2017 le 5ème sommet de la Commission de l’Union africaine (UA) et de l’Union Européenne (UE), avec la participation de la Banque africaine de développement (BAD). Le président de la République, Béji Caid Essebsi et le ministre des Affaires Etrangères, Khémaies Jhinaoui, sont attendus à ce sommet, qui rassemble tous les 3 ans des décideurs des deux continents pour débattre de l’avenir des relations euro-africaines et du resserrement des liens entre les deux continents.

Les responsables des bras technique et financier de l’Allemagne – l’Agence de coopération technique allemande GIZ et la Banque allemande KFW – ont fait état, lors de la conférence de presse, de la disposition des deux institutions à accompagner la Tunisie, jusqu’au bout, dans sa transition énergétique, dont les principaux objectifs sont la promotion de l’énergie propre (éolien et solaire en particulier) et la réduction de l’énergie fossile de 34% jusqu’à 2030.
Pour la KFW, le volume des financements des projets en cours de réalisation ou préparation est estimé à environ 2 milliards d’euros, dont un montant de 1090 millions d’euros mobilisés pour des projets relatifs à l’eau et 377 millions d’euros pour des projets énergétiques. La banque allemande cofinance actuellement 3 grands projets de développement des énergies renouvelables en l’occurrence : un projet éolien à Jbel Abderrahmene à Nabeul, d’une capacité de 120- 160 mégawatts (MW) et un autre à Sidi Daoud (Cap-Bon, Haouaria) d’une capacité de 50MW et le projet de la première centrale d’énergie photovoltaïque située à Tozeur dont la capacité s’élève à 10MW outre un projet d’énergie hydraulique à Oued Meleh (Kébili) et des études et projets portant sur l’efficacité énergétique.

par -

“Améliorer l’accès des PMEs tunisiennes à de nouveaux marchés d’exportation en Afrique est l’objectif d’un nouveau projet actuellement sous préparation par la coopération allemande en Tunisie, qui sera mise en œuvre par la GIZ sous le mandat du Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement”, a annoncé l’AHK dans sa dernière note publiée ce vendredi 10 novembre 2017 et dont une copie est parvenue à Africanmanager.

Selon cette note, à ce jour, 74% des exportations de la Tunisie vont vers l’Europe. Les marchés de l’Afrique Subsaharienne n’absorbent que 2% des exportations tunisiennes, bien que de nombreux pays du continent comptent parmi les marchés enregistrant les plus fortes croissances au monde. La diversification de l’économie et le développement de nouveaux marchés constituent d’importantes conditions pour une croissance économique durable. Dans cette optique, la Tunisie peut également se positionner comme hub dans la région en tant que lien entre l’Europe et l’Afrique Subsaharienne.

En effet pour mieux connaître les besoins des entreprises, l’AHK Tunisie a été mandatée par la GIZ pour mener une enquête auprès de ses membres en collaborant étroitement avec la Chambre économique africaine (ACN) et le Tunisia-Africa Business Council et leurs adhérents. Suite à l’évaluation de l’enquête avec une participation de 109 entreprises, l’AHK a organisé un atelier entre entreprises et institutions publiques et privées. Selon les résultats de l’enquête, le manque de réseau commercial sur place ainsi que le manque d’information sur les marchés cibles sont encore des facteurs qui ralentissent l’activité sur les marchés subsahariens, bien que les problèmes de financement et d’infrastructure persistent également.

Il a été constaté que les partenaires sont essentiels dans le développement des affaires. En effet, plus de la moitié des entreprises actives en Afrique ont déjà un – les autres entreprises sont à la recherche de partenariats. Enfin, l’AHK constate que toutes les entreprises ayant des activités liées à l’Afrique s’expriment de manière très optimiste, ce qui est aussi souligné par le fait que plus que 90% d’entre elles s’attendent à une croissance de leur chiffre d’affaires en 2017.

En effet, selon Martin Henkelmann, Directeur Général de l’AHK Tunisie, l’enquête a fait ressortir que ce sont actuellement plutôt les grandes sociétés qui sont actives en Afrique Subsaharienne. Il est cependant important d’ouvrir les voies pour les PMEs, afin que celles-ci puissent accéder au marché africain.

par -

La situation de la coopération technique entre la Tunisie et la GIZ (Agence Allemande de la Coopération Internationale) et les perspectives de son développement ont été au centre de la réunion qu’a eue Zied LADHARI, Ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, avec les hauts experts de la GIZ, ce matin au siège de son département.

L’exposé présenté par les experts a mis l’accent sur les objectifs globaux de la coopération dont essentiellement le développement des régions défavorisées et la création des opportunités d’emploi et de formation, surtout pour les jeunes, ainsi que l’appui à la croissance économique.

Cette coopération s’axe sur quatre clusters importants dont notamment les ressources naturelles, l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique, l’économie, l’emploi, la Gouvernance et la démocratie.

L’exposé a montré également que la coopération technique avec la GIZ n’a cessé de se développer depuis son démarrage en 1975, elle s’est accélérée surtout après 2011 passant d’une enveloppe moyenne de 5 millions d’Euros par an à 30 millions d’Euros actuellement sous forme de don.

Les hauts experts de la GIZ ont souligné la volonté de leur institution de développer davantage ce partenariat  et de l’élargir à d’autres domaines d’activités.

Ils ont également passé en revue la stratégie du portefeuille de la GIZ qui s’oriente vers le plan quinquennal 2016-2020 et les orientations stratégiques du gouvernement tunisien. Cette stratégie reflétera également les initiatives allemandes pour de nouveaux thèmes tels que la migration, la sécurité, le tourisme et l’économie verte.

Dans ce cadre, il est à signaler que la République d’Allemagne a intensifié son engagement à soutenir le processus de transition démocratique en Tunisie. Cet engagement croissant d’aide allemande à la Tunisie est passé de 102 millions d’Euros en 2011 à 285,3 millions d’Euros en 2017.

En plus une somme de 100 millions d’Euros a été récemment accordée à la Tunisie comme appui budgétaire dans le secteur de l’eau.

Le Ministre Zied LADHARI a exprimé sa satisfaction de l’ampleur de l’engagement du Gouvernement Allemand, notamment la GIZ pour appuyer davantage la Tunisie dans cette phase transitoire, appelant les experts Allemands et leurs vis-à-vis tunisiens à continuer sur cette voie de succès.

Il a également mis en exergue l’impact socio-économique de cette coopération et de ce partenariat riche, et de ses perspectives prometteuses, insistant sur l’importance de travailler sur la réduction des lourdeurs administratives de part et d’autre afin d’accélérer la réalisation des projets.

M.LADHARI a suggéré l’instauration des rencontres périodiques et régulières pour une mise au point sur l’état d’avancement des projets.

par -

Les perspectives de la coopération entre la Tunisie et l’Agence allemande de la coopération internationale (Giz) ainsi que l’appui à l’Instance Tunisienne de l’Investissement (TIA) ont été au centre de l’entretien qui a eu lieu aujourd’hui entre le Ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Zied Ladhari, et une délégation d’experts de l’agence, qui effectue actuellement une visite de travail en Tunisie pour une mission d’identification et de formulation de cet appui.

Lors de l’entretien, Dr. Matthias Grossmann Conseiller senior auprès de la Giz, a déclaré que le but de cette mission est la mise en place de la matrice finale du dit projet, et de rencontrer les différents acteurs impliqués dans le domaine de l’investissement en Tunisie.

De son côté, le Ministre a exprimé sa satisfaction pour l’excellence du niveau de la coopération bilatérale entre la Tunisie et l’Allemagne, tout en saluant cette nouvelle coopération entre la Giz et le Ministère relative au projet d’appui à l’Instance Tunisienne de l’Investissement, rappelant que l’investissement constitue aujourd’hui le plus important levier de croissance pour notre pays, et à cet égard, l’instance devrait être doté des moyens de mener à bien sa mission.

M. Zied Ladhari a mis l’accent sur le rôle de la TIA qui consiste essentiellement à faciliter davantage l’implantation des entreprises et l’accompagnement des investisseurs.

Il est à noter que cet appui technique et financier intervient dans le cadre d’un mémorandum d’entente qui a été signé le 12 juin 2017 à Berlin en marge du Sommet G20 – Afrique, entre le Ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale et le Ministère Allemand de la Coopération Economique et du Développement.

par -
La société Knauf en collaboration avec le Fonds pour l'Emploi de la GIZ

La société Knauf en collaboration avec le Fonds pour l’Emploi de la GIZ ouvriront en septembre prochain à Maknassy (Sidi Bouzid) un centre de formation intégré, moderne et innovant, qui permettra aux jeunes demandeurs d’emploi de démarrer une carrière professionnelle dans le secteur du plâtre.

Afin de promouvoir le nouveau centre et mettre en valeur ce métier prometteur en Tunisie auprès des demandeurs d’emploi, la société Knauf a mis en place une caravane nationale qui fait le tour de la Tunisie : elle a fait une halte le 10 mai dernier à Khaznadar et le 11 juin à Maknassy, siège de la société Knauf.

La caravane prévoit également une démonstration technique de projection d’enduit et de plâtre ainsi que l’installation de plaques de plâtre incluant l’explication du fonctionnement de la machine à projection. Après les deux premières haltes de la caravane, déjà plus de 75 jeunes Tunisiens ont manifesté leur intérêt pour le nouveau centre de formation et déposé leurs demandes d’inscription.

par -
Le Fonds pour l'Emploi de la GIZ

Le Fonds pour l’Emploi de la GIZ, en collaboration avec la Société «Bouzguenda Frères» ont lancé le projet “Centre de Formation Mobile”.

Il s’agit d’un concept innovant qui installe une plateforme mobile combinant une salle de classe pour l’apprentissage théorique (basé sur la technologie et les modes opératoires du bâtiment et des travaux publics) et le chantier pour la pratique, soutenue par des encadreurs expérimentés formés par des experts internationaux.

Deux plateformes ont déjà été installées dans la zone industrielle Azib (Bizerte) et dans la zone industrielle El Agba (La Manouba).

La première formation des apprentis a débuté le 26 mai 2014 après celle des formateurs internes qui s’est déroulée du 19 au 24 mai dernier.

Chaque cycle sera composé de 5 à 8 jeunes qui seront formés durant une période de trois à quatre semaines par les formateurs internes.

par -
Des séminaires sur le

Des séminaires sur le “transfert des connaissances et de la technologie à travers l’amélioration de l’orientation à la clientèle” se tiennent du 14 au 17 avril 2014 à Hammamet. Ces journées sont organisées par la Coopération Allemande en Développement (GIZ). Elles s’inscrivent dans le cadre du Programme d’Appui au Système de Recherche et de l’Innovation (PASRI) financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par le GIZ.

Ces rencontres visent à renforcer l’orientation de l’administration vers les utilisateurs de ses services, en vue de créer une relation fructueuse entre les institutions de recherche et les entreprises en matière de transfert de technologie.

L’objectif est également d’inciter ces derniers à considérer désormais les utilisateurs comme des clients. “Il s’agit d’établir une tradition de communication entre les institutions et leurs clients, ce qui permettra de faciliter les processus de réponse et créer ainsi une relation durable et respectueuse entre les deux parties” selon Philippe Lotz, chargé du programme à la GIZ.

Selon un communiqué du GIZ, environ 60 personnes prendront part à ces séminaires venant des bureaux de transfert de technologie et des cellules de valorisation.

par -
La gestion dans l’innovation au sein de l’entreprise industrielle et le rapprochement entre la recherche scientifique et la production ont été le thème d’une session de formation récemment organisée

La gestion dans l’innovation au sein de l’entreprise industrielle et le rapprochement entre la recherche scientifique et la production ont été le thème d’une session de formation récemment organisée par l’Agence allemande de coopération (GIZ), au profit de 100 entreprises industrielles et 25 autres de recherche, durant trois jours, à Hammamet, dans le cadre du programme d’appui à la recherche et l’innovation, financé par l’Union européenne.

Le meilleur des RS

Il a été ministres, de l’industrie, de la Défense nationale, de la Santé publique et surtout illustre ministre de l’Economie et des finances en...

INTERVIEW

Habib Karaouli, PDG de la Banque d'affaires de Tunisie (BAT), récemment rebaptisée Capital African Partners Bank, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où...

AFRIQUE

La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), a signé un Accord de...

Reseaux Sociaux

SPORT