AccueilLa UNEPort de Radès : Hausse de 5% des échanges commerciaux en 2019

Port de Radès : Hausse de 5% des échanges commerciaux en 2019

Indiscutablement, le port de Radès occupe une place importante dans la chaîne de transport national de par sa spécialisation dans le trafic de conteneurs et unités roulantes (essentiellement le trafic des remorques). Ainsi il assure 21% du trafic global, 79% du tonnage des marchandises conteneurisées, 76% du tonnage des marchandises chargées dans des unités roulantes, 76% du trafic de conteneurs en EVP, 80% du trafic des unités roulantes et 18% du trafic de navires enregistré dans l’ensemble des ports de commerce tunisiens.

- Publicité-

De bonnes performances en 2019

Le volume des échanges commerciaux au port de Radès a crû de 5%, en 2019, pour s’établir à 6,474 Millions de Dinars (MD), contre 6,163 MD, en 2018.
Nombre de projets d’investissement ont été exécutés, en 2019, au port, dont la mise en service des nouvelles grues RTG, du nouveau système de gestion de terminaux portuaires  » TOS  » (Terminal Operating System) et du projet smart gate, permettant ainsi de réduire les délais d’attente des bateaux, du nombre de conteneurs sur les quais et d’enlèvement quotidien moyen des conteneurs.
Ainsi, l’activité des conteneurs de 20 pieds a augmenté de 1% (288860 contre 2801004, en 2018) et celle des tracteurs portuaires est passée de 111122 à 112391, en 2019, a déclaré le directeur du port Houcine Jallouli dans une déclaration faite à TAP.

Le rendement du chargement et déchargement des bateaux de conteneurs a atteint, au cours des deux dernières années, 4 bateaux par heure et les délais d’attente des bateaux ont régressé à deux jours contre cinq, en 2018, outre l’augmentation de la moyenne quotidienne d’enlèvement à 451 conteneurs.
Le nombre des bateaux qui ont accosté, en 2019, a atteint 1120 bateaux, enregistrant une régression de 2% par rapport à 2018 (1147 bateaux).

Malgré sa forte contribution dans l’économie du pays, le port de Radès souffre de plusieurs lacunes, à savoir l’incapacité du port d’accueillir des navires de grand tonnage privant ses usagers de réaliser des économies d’échelle importantes. Il s’agit également du problème de la durée, une durée moyenne du séjour des marchandises qui est nettement plus longue au port de Radès. Alors que cette durée n’excède pas deux jours dans plusieurs ports européens, elle est estimée au port de Radès à 12 jours, ce qui engendre des frais supplémentaires non négligeables pour les chargeurs.

L’infrastructure portuaire constitue la clef de voûte de l’ouverture économique du pays. C’est aussi le moyen de porter le développement du pays et l’amélioration de la performance et la compétitivité des entreprises tunisiennes et étrangères implantées en Tunisie. Il est temps de mobiliser tous les moyens nécessaires pour changer la gestion du Port de Radès et booster les exportations tunisiennes à travers de nouvelles technologies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,440SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles