Pourquoi BCE a piqué une colère contre son poulain

Pourquoi BCE a piqué une colère contre son poulain

par -

Tout le monde voulait connaitre les dessous de ce communiqué émis par le cabinet du chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi et qui lui fait dire qu’il n’était associé en rien au remaniement opéré par le chef du gouvernement, Youssef Chahed. Le président de la République a convoqué la presse ce jeudi 8 novembre 2018, au palais de Carthage, pour, entre autres, relater le déroulement de cette affaire et exposer les raisons de sa petite colère…

Il a déclaré que Chahed lui a au préalable annoncé qu’il allait remanier son équipe. Les deux hommes se sont vus lundi dernier et la décision a été prise de prolonger l’état d’urgence, a confié BCE, qui ajoute que son “rôle est de faciliter le travail du gouvernement“. Il a affirmé que la question du remaniement a été mise sur la table et qu’il a alors dit à Chahed qu’ils allaient plancher sur cette affaire “à son retour de Mauritanie. Mais par la suite, il m’a rappelé pour m’informer qu’il annoncera le remaniement le soir. J’ai manifesté mon désaccord. Pour moi il n’y avait pas urgence et les noms qui ont été transmis doivent être étudiés minutieusement“, a dit le chef de l’Etat.

La méthode adoptée n’est pas la bonne et il faut avoir de la considération pour la présidence de la République et son rôle. Le chef du gouvernement est tenu d’informer le chef de l’Etat. Je n’ai pas eu le temps de me pencher sur les noms et je n’ai pas reçu leurs Curricula Vitae. Je ne connais pas tous les ministres désignés et il fallait prendre plus de temps“, a conclu Essebsi…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire