Prochaine avalanche d’augmentations de capital chez les banques tunisiennes

Prochaine avalanche d’augmentations de capital chez les banques tunisiennes

par -

«Le délai du 31 décembre 2018 est crucial pour les banques tunisiennes. La Circulaire aux banques et aux établissements financiers n°2016-03 du 29 juillet 2016 et la circulaire n° 2018-06 du 5 juin 2018 ont fixé la date du 31 décembre 2018 pour l’entrée en vigueur de l’application des nouvelles contraintes en matière d’exigence du niveau minimum en fonds propres et ce au titre des nouvelles normes de solvabilité et des normes de concentration et de division des risques». C’est ce qu’écrivait, hier 1er octobre 2018, l’intermédiaire boursier Moez Hadidane, sur les colonnes de la Newsletter de l’AIB (Association des Intermédiaires en Bourse).

Et la même source d’expliquer que «les banques doivent désormais tenir compte du risque de marché et du risque de contrepartie sur les instruments dérivés dans le calcul de leur ratio de solvabilité d’un côté et de limiter les engagements sur les parties liées de 75% de leurs fonds propres nets à 25%». Et d’annoncer ensuite que «compte tenu de l’importance des nouveaux risques intégrés pour la détermination du seuil minimum en fonds propres que doit disposer une banque, on doit s’attendre à une rallye d’augmentation de capital de nos banques en vue de respecter le ratio Tier 1 et à une série d’émission d’emprunt obligataire subordonné ou à durée indéterminée afin de respecter simultanément le ratio de solvabilité et le plafond des engagements sur les parties liées fixé à 25% des fonds propres net». Et moez Hadidan de préciser que «toutefois ces émissions seront boudées par les autres banques puisque toute souscription d’une banque dans l’augmentation de capital ou d’emprunt subordonné émis par une autre banque sera déduite des fonds propres nets de la première».

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire