RDC : Un cas d’Ebola en zone urbaine, un dangereux palier

RDC : Un cas d’Ebola en zone urbaine, un dangereux palier

par -

Ce qu’on redoutait s’est produit : L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait état, ce jeudi 17 mai 2018, du premier cas d’Ebola en zone urbaine en République démocratique du Congo (RDC), rapporte l’AFP. Jusqu’ici seules les localités rurales étaient touchées, c’est donc un dangereux palier qui vient d’être franchi.

Un nouveau cas (…) a été confirmé à Wangata, l’une des trois zones sanitaires de Mbandaka, une ville de près de 1,2 million d’habitants de la province de l’Equateur dans le nord-ouest de la RDC“, précise le communiqué de l’OMS. Déjà vendredi dernier, le directeur du Programme de gestion des situations d’urgence de l’OMS, Peter Salama, avait lancé une alerte : “si nous voyons une ville de cette taille (Mbandaka, ndlr) infectée par Ebola, nous allons avoir une épidémie urbaine majeure“.

A noter que les autorités de la RDC ont déclaré le 8 mai 2018 une épidémie d’Ebola dans le Nord-Ouest, aux environs du Congo-Brazzaville et que jusque-là 44 cas (3 cas confirmés, 20 probables et 21 suspects) ont été recensés par l’OMS, mais aucun dans une zone urbaine. “L’arrivée d’Ebola dans une zone urbaine est très préoccupante et l’OMS et ses partenaires travaillent ensemble pour intensifier rapidement la recherche de tous les contacts du cas confirmé dans la région de Mbandaka“, a dit le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l’OMS pour l’Afrique.

La RDC s’est déjà préparée au pire en réceptionnant mercredi 5.400 doses d’un vaccin expérimental contre Ebola, livrées par la Suisse.

Pour rappel, c’est entre 2013 et 2016 que l’épidémie d’Ebola a causé le plus de dégâts humains en Afrique de l’Ouest, plus de 11.300 morts sur quelque 29.000 cas enregistrés (plus de 99% en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone).

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire