Reprise de l’investissement dans les régions, Médenine a la part du lion

Reprise de l’investissement dans les régions, Médenine a la part du lion

par -

Les indicateurs de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII) récemment publiés ont fait ressortir une reprise au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional. En effet, les huit premiers mois de l’année 2018 ont été caractérisés par une augmentation au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional de 15.6% avec 1246.2 MD contre 1078.1 MD durant les huit premiers mois 2017. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 44.5% à 49.5% au cours des huit premiers mois 2018. La hausse ainsi enregistrée au niveau des investissements déclarés dans les zones de développement régional est imputable essentiellement au gouvernorat de Sidi Bouzid dont les investissements déclarés ont enregistré une hausse de 72.6% au cours des huit premiers mois 2018 (171.7 MD contre 99.5 MD). Les investissements déclarés dans le gouvernorat de Gafsa dont les investissements ont augmenté de 50,7% dans le gouvernorat de Zaghouan (73,3%) et de Béja (43,5%).

Il en est de même pour les délégations du développement régional du gouvernorat de Médenine dont les investissements ont atteint 71.1 MD contre 23.5 MD durant les huit premiers mois 2017 (+202.4%). Ont aussi augmenté les investissements déclarés dans le gouvernorat de Siliana qui sont passés de 31.1 MD à 49.5 MD durant les huit premiers mois 2018, soit une hausse de 59%.

Idem pour les investissements déclarés dans le gouvernorat de Jendouba qui ont augmenté de 56% durant les huit premiers mois 2018 (79 MD contre 50.7 MD) essentiellement suite à la déclaration de la création d’une unité de fabrication d’ouvrages préfabriqués en béton pour un montant de 14.7 MD et à la déclaration de la création d’une unité de fabrication de dalles et des poteaux poutrelles pour un montant de 10.7 MD.

Durant les huit premiers mois 2018, l’investissement industriel déclaré a atteint le montant de 2515,1 MD contre 2420,5 MD durant la même période de l’année 2017, enregistrant ainsi une augmentation de 3,9%. Le nombre de projets déclarés a atteint 2605 au cours des huit premiers mois 2018 contre 2511 lors des huit premiers mois 2017, soit une augmentation de 3.7%. Ces projets permettront la création de 41118 postes d’emplois, contre 40155 postes d’emplois durant les huit premiers mois 2017, soit une augmentation de 2.4%.

Les investissements déclarés dans le cadre des projets de création sont passés de 1124.0 MD durant les huit premiers mois 2017 à 1317.5 MD durant la même période de l’année 2018, enregistrant ainsi une hausse de 17.2%. Le nombre de ce type de projets a augmenté de 21.5% en passant de 1745 à 2121 pendant les huit premiers mois 2018, et les emplois à créer ont augmenté de 9.9% avec 27428 postes d’emplois contre 24956 durant les huit premiers mois 2017. Les investissements déclarés dans le cadre des projets autres que création (extension, renouvellement de matériel,…) ont atteint 1197.6 MD contre 1296.5 MD durant les huit premiers mois 2017, soit une diminution de 7.6%. Le nombre de ces projets a baissé de 36.8% passant de 766 à 484 au cours des huit premiers mois 2018, et les emplois y afférents ont diminué de 9.9% avec 13690 postes d’emplois contre 15199 durant les huit premiers mois 2017.

Les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD, ont enregistré une augmentation de 34.9% passant de 1298.8 MD au cours des huit premiers mois 2017 à 1752.4 MD durant la même période de l’année 2018. Ces projets permettront la création de 11853 postes d’emplois, contre 9888 postes d’emplois durant les huit premiers mois 2017, soit une hausse de 19.9%. Les projets de 5 MD et plus qui ne présentent que 4.7% du nombre des projets déclarés et 28.8% du nombre des emplois, totalisent 69.7% de l’ensemble des investissements déclarés. Parmi les 122 projets (I>5 MD) déclarés durant les huit premiers mois 2018, vingt-huit ont totalisé un montant d’investissement de 929.7 MD, soit 53.1% de l’investissement total (I>5 MD).

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire