AccueilActualitésTerrorisme : On a failli perdre BCE en 2013, affirme un avocat

Terrorisme : On a failli perdre BCE en 2013, affirme un avocat

A l’issue d’une rencontre qui a eu lieu ce lundi 26 novembre 2018, avec le président de la République, Béji Caïd Essebsi (BCE), un avocat de la délégation du Comité de défense des deux martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi a fait savoir que le juge d’instruction relevant du bureau n°12 a auditionné l’agent qui a saisi les documents cachés dans une chambre au ministère de l’Intérieur.

- Publicité-

Ce dernier a révélé qu’en 2013, un projet d’assassinat contre le fondateur du parti Nida Tounes, BCE, en compagnie du président français de l’époque, François Hollande, avait été planifié.

Et de préciser que ce document qui détaille l’opération d’assassinat envisagée contre les deux hommes politiques en question a été volé soit au sein de l’unité de lutte contre le terrorisme à El Ghorjani, soit dans un autre endroit.

Et d’ajouter : «Un appareil a été également fabriqué par Abdelaziz Dghezni, le gendre de Ghannouchi (époux de Samira Ghannouchi), et ce pour faire brûler tous les documents. Cette machine a été saisie et par la suite elle a été volée».

« Nous avons également découvert que Dghezni n’a pas été entendu par les autorités concernées (ils ont caché son identité).

Nous sommes convaincus que le mouvement Ennahdha, avec à sa tête Rached Ghannouchi, a sacrifié Mustapha Khedher pour protéger Abdelaziz Dghezni, qui  pilote l’appareil secret.

Aussi bien Ennahdha  avait caché l’identité de Ridha Barouni, qui était le responsable administratif et financier du mouvement à cette époque là.

Nous nous adressons au chef de l’Etat et au patron de la sûreté nationale, afin de nous écouter et de présenter d’autres données relatives à ce dossier.

Nous avons également appelé à la création d’une commission interne provisoire pour examiner ce dossier. Elle sera indépendante de la justice, nous tenons à signaler que nous sommes en désaccord avec le ministre de l’Intérieur et de la Justice tunisienne, car la vérité n’a pas encore été dévoilée concernant l’assassinat de Belaid et Brahmi« , a affirmé l’avocat.

On rappelle que le président de la République a reçu ce matin au palais de Carthage une délégation du Comité de défense des deux martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi.

La délégation conduite par maîtres Ridha Bessi, Ridha Radaoui et Imen Bjara s’est réunie avec BCE, en sa qualité de chef suprême des forces armées, au sujet de l’affaire Chokri Belaid et Mohamed Brahmi, et notamment celui de l’appareil secret d’Ennahdha.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,436SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles