Tourisme : Les réservations sur la Tunisie explosent comme jamais

Tourisme : Les réservations sur la Tunisie explosent comme jamais

par -

La Tunisie, l’Espagne et le Maroc sont les pays qui ont connu la plus forte croissance des réservations de vols de voyageurs en France, selon une analyse réalisée par Travelport, la principale plateforme de l’industrie du voyage.

Ces données découlent de l’interprétation par Travelport des données pertinentes relatives à la commercialisation, aux réservations et aux ventes («MIDT»). Elle reflète uniquement les réservations effectuées en France via les systèmes mondiaux de réservation informatique (GDS). Des réservations supplémentaires auront été effectuées directement auprès des compagnies aériennes, qui peuvent ou non être également présentes sur GDS.

Du 1er septembre 2017 au 31 août 2018, les réservations de vols effectués en France par le biais de tous les systèmes de distribution mondiaux vers la Tunisie ont augmenté de 104 146, en hausse de 31% par rapport aux 12 mois précédents. Au cours de la même période, les réservations françaises à destination de l’Espagne ont grimpé de 41 822, soit de 9%, et au Maroc, de 41 381, de 10%.

Les systèmes mondiaux de réservation informatique sont de vastes réseaux de réservation de haute technologie qui permettent aux agences de voyages, aux sociétés de gestion de voyages et aux grandes entreprises, entre autres, de rechercher et de réserver des sièges d’avion, des chambres d’hôtel, des voitures de location et d’autres services relatifs aux voyages. En 2017, Travelport a traité 1 000 milliards de transactions au niveau mondial via sa plateforme.

La stabilité y est pour beaucoup

Emmanuel Bourgeat , directeur général régional de Travelport pour la France et l’Afrique du Nord, a déclaré: «Les pays où le français est utilisé comme première ou deuxième langue ont toujours été populaires auprès des touristes français. Cependant, avec des réservations de vols non seulement pour les points névralgiques traditionnellement populaires en Afrique du Nord, comme la Tunisie et le Maroc, mais aussi pour les îles des Antilles françaises, comme la Martinique et la Guadeloupe, cela devrait devenir un attribut de plus en plus attrayant. La croissance en Tunisie a également été favorisée par l’augmentation de la capacité de vol des compagnies aériennes vers le pays en raison de sa longue période de stabilité. “

Il a ajouté que         l’Espagne s’est beaucoup investie au cours des 12 derniers mois pour un certain nombre de pays. Selon l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies, le pays est devenu la deuxième destination touristique la plus populaire au monde en 2017 après la France. « La croissance que nous observons de la France vers l’Espagne est bien sûr facilitée par le nombre croissant de vols courts, abordables et directs vers le pays », a-t-il souligné.

L’Allemagne aussi

L’attrait de la Tunisie opère aussi en Allemagne dont le 3ème plus grand voyagiste, DER Touristik, dit s’attendre à une demande soutenue émanant de grandes destinations, dont il cite notamment la Tunisie, la Turquie, l’Égypte et Majorque, et ce dans le cadre de la présentation de son programme pour l’été 2019. Cependant, la société, qui est en pleine restructuration, n’a publié aucun chiffre d’affaires pour cette année.

«Nous proposons à nos clients un programme vaste et stable à des prix imbattables», a déclaré René Herzog, PDG Europe centrale. Il a insisté que la Tunisie, l’Espagne, la Turquie, la Grèce et l’Egypte seront les cinq destinations les plus populaires l’année prochaine.

Il a précisé la Tunisie fait un retour en force car elle attire des couples et des familles regardants sur leur budget, selon ses dires. DER Touristik ouvrira deux nouveaux hôtels Cooee dans le pays l’année prochaine et augmentera sa capacité de vols à destination de Monastir, Enfidha et Djerba. De même, le groupe augmentera ses capacités hôtelières et aériennes en Turquie et en Égypte, qui connaissent une forte demande précoce pour les vacances d’été 2019.

Herzog a, par ailleurs, exigé que les compagnies aériennes soient protégées contre l’insolvabilité après les turbulences de cet été, lorsque de nombreux retards et annulations de vols ont affecté de nombreux vacanciers. En outre, il a appelé à des exigences plus élevées pour les nouveaux acteurs du secteur à la suite de plusieurs faillites récentes de petites startups. “L’entrée sur le marché est trop aisée pour les nouveaux transporteurs”, s’est-il plaint. En outre, les compagnies aériennes ne devraient vendre que le nombre de vols qu’elles pourraient réellement opérer, a-t-il insisté.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire