17 C
Tunisie
samedi 23 janvier 2021
Accueil La UNE Un dialogue national à la rescousse de l’énergie et des mines

Un dialogue national à la rescousse de l’énergie et des mines

Un dialogue national sur l’énergie et les mines s’est tenu jeudi 30 mai 2019 à la cité de la culture en présence du chef du gouvernement Youssef Chahed, des ministres des Finances, du Transport, de l’Industrie et des PME, de dirigeants, de syndicalistes et des acteurs de la société civile. Il s’agissait de débattre de la situation actuelle et d’envisager d’éventuelles solutions pour le secteur de l’énergie et des mines.

- Publicité-

L’augmentation de la consommation énergétique, le déclin de la productivité dans les hydrocarbures et le phosphate, la détérioration de la valeur du dinar, trois facteurs raisons qui expliquent le déficit énergétique de la Tunisie, comme le souligne le diagnostic posé par Slim Feriani, ministre de l’Industrie. Parmi les solutions préconisées, il a mis l’accent sur la nécessité pour l’Etat d’encourager la productivité d’hydrocarbures en délivrant plus d’autorisations d’exploitation, étant noté que le nombre d’autorisations, en déclin depuis 2010, est passé de 21 en 2018 à 30 en 2019.

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a affirmé, pour sa part, que la Tunisie a les moyens d’atteindre l’autosuffisance énergétique, précisant que la situation demande davantage de transparence et de sensibilisation.

Gaz de schiste : Pas de tabous

Le gaz de schiste apparaît, à cet égard, comme une alternative intéressante pour le chef du gouvernement ainsi que pour plusieurs autres experts du secteur. L’Etat doit se concentrer plus sur cette ressource en procédant à l’inventaire de ses réserves, jugées importante par plusieurs firmes multinationales. « Il faut tout explorer même le gaz de schiste. Les technologies ont évolué et on peut produire avec des techniques qui préservent l’environnement. Il ne faut pas avoir de tabous », a-t-il déclaré lors du débat qui a eu lieu sur la question.

Concernant la consommation d’électricité, Youssef Chahed a annoncé l’inauguration prochainement des nouvelles centrales électriques de Rades et Mornaguia qui contribueront à répondre à 20% des besoins nationaux.

Un tableau pas tout à fait sombre !

Il a également évoqué la question des mines de phosphates, soulignant que la production de ce minerai a augmenté de 50% durant les cinq premiers mois de 2019. Toutefois, il a insisté sur l’impératif des trouver des alternatives pour éviter le transport du phosphate par camions, en raison du fait que le transport par trains est moins coûteux et plus économique, tout en mentionnant que le ministère concerné étudie actuellement l’installation de pipelines spécialement conçues pour ce genre d’opérations.

« En dépit d’un déficit énergétique qui a atteint environ 50%, le tableau n’est pas tout à fait sombre », a fait valoir le chef du gouvernement après des interventions de plusieurs représentants d’entreprises énergétiques et de responsables officiels qui ont dressé des bilans, pour la plupart positifs.

Selon le chef du gouvernement, un conseil ministériel se tiendra la semaine prochaine afin de faire le bilan de ce débat national et d’étudier les différentes propositions des participants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,043FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles