AccueilLa UNETunisie-TFBank : Une seule offre et un avenir incertain

Tunisie-TFBank : Une seule offre et un avenir incertain

La cession de 49% du capital de la Tunisian Foreign Bank (TFBank), la seule banque tunisienne de droit français, n’a pas pu être concrétisée. C’est ce qu’ont confirmé à Africanmanager des sources sûres proches du dossier.

- Publicité-

Il semblerait que le premier appel d’offre lancé en novembre 2017 n’aurait attiré que deux offres. La 1ère est celle d’un investisseur chinois et qui a été disqualifié car n’ayant pas versé la garantie nécessaire exigible dans la procédure.

La seconde offre aurait été faite par la société «Asel Télécom» de l’homme d’affaire Anis Bouajina, qui est par ailleurs partenaire de «Laycamobile» à l’international. Avec Bouajina dans cette offre, il avait aussi deux autres partenaires tunisiens. Il s’agit d’abord de la société CERI (Compagnie Eurafricaine de Réalisations Industrielle) du groupe Ben Nasr dont le fondateur est Abdelaziz Ben Nasr. Il y a ensuite Madame Sonia El Khéchine qui, selon nos informations, n’aurait aucun lien avec la société concessionnaire automobile de la famille du même nom. Le groupe Poulina avait auparavant démenti toute intention de racheter la TFBank, comme il est rapporté par des sites étrangers.

Selon nos sources, l’appel d’offre a été fait dans la transparence la plus complète et dans le respect des instructions initiales de la Carep de ne céder que 49%.

Rappelons aussi qu’une fois le processus de l’appel d’offre finalisé, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), qui est l’autorité de régulation bancaire en France, aura son mot à dire sur les critères d’éligibilité pour le rachat de la banque.

Force est ainsi de se demander quel est l’avenir d’une banque qui perd chaque année plus d’argent et qui pourrait perdre une opportunité de sauver sa peau, et celle des finances de l’Etat tunisien, en s’obstinant dans son option pour un partenaire étranger difficile à trouver au lieu d’un partenaire qui pourrait apporter les capacités financières qui pourraient permettre à la banque de changer de modèle de développement économique.

En effet, selon son rapport financier pour l’exercice 2015 (sur son site Internet on n’a pas trouvé mieux), le résultat d’exploitation était déficitaire de 12,473 M€ et le résultat net était déficitaire de 12,797 M€, malgré un PNB en progression de 4,5 %.

Les autorités tunisiennes, qui espéraient un partenaire stratégique étranger pour la TFBank, pourraient aussi, selon nos sources, être amenées à revoir le pourcentage de capital offert à la vente, pour essayer de rendre cette vente plus attractive. Pour l’instant aucune annonce officielle.

En tout état de cause, le TFBank reste sous le contrôle de l’ACPR. Tout retard dans le choix d’un futur partenaire stratégique pourrait face à la situation financière de la banque l’amener à retirer l’agrément de la banque à la Tunisie. Il reste à espérer enfin que le cas TFBank ne devienne pas un cas BFT !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,675FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,454SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles