AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelAl-Massar risque d'imploser, pendant que Taïeb lorgne Tahia Tounes

Al-Massar risque d’imploser, pendant que Taïeb lorgne Tahia Tounes

Trente-deux membres du Comité central du parti Al-Massar (Groupe du redressement du processus) ont annoncé jeudi le gel de leur adhésion au parti, en raison de l’échec de toute tentative sérieuse et urgente visant à faire sortir le parti de la « crise dangereuse » qu’il traverse depuis juillet 2018.
Lors d’une conférence de presse, ils ont jugé indispensable de tenir une réunion du Comité central « pour sauver ce qui reste du parti et le reconstruire sur la base de l’unité, de la diversité et de la démocratie« .
« Tous les membres du parti doivent participer, dans un esprit de consensus, à l’organisation de cette réunion », ont-ils souligné.

Présent à cette conférence de presse, Habib Kazdaghli, membre du Conseil central du parti, a souligné que le groupe du redressement du processus va évaluer les développements de la situation d’ici un mois et prendre, le cas échéant, toutes les mesures qui s’imposent pour remédier à la situation, y compris le recours à la justice.
« Plusieurs membres du parti vont continuer à s’acquitter de leur rôle politique dans le cadre du groupe du redressement du processus, à contribuer à tous les mouvements de militantisme et à se préparer aux prochaines échéances électorales« , a-t-il assuré.

Par ailleurs, Kazdaghli s’est déclaré catégoriquement opposé au mode de gestion actuel du parti et aux violations commises depuis juillet 2018 par un groupe qui s’est emparé de la direction et des structures du parti.
Tout en critiquant la violation par ce groupe du règlement intérieur du parti ainsi que les valeurs, les principes et les orientations qui le sous-tendent, Habib Kazdaghli a dénoncé les décisions improvisées et abusives prises par ce groupe.

Selon Hichem Skik, membre de la Commission des garanties démocratiques, la crise s’est amplifiée depuis l’acceptation par le parti de participer au gouvernement d’union nationale.
« Certains dirigeants du parti ont tout fait pour invalider la décision d’adhésion au gouvernement, mais leurs manœuvres ont été refusées par le groupe du redressement du processus », a-t-il expliqué.
Il a également dénoncé les décisions prises par le Comité central du parti à cet effet, faisant remarquer que ces décisions ont mis en péril l’exercice démocratique du parti, en témoignent l’usurpation des prérogatives de l’ancien secrétaire général du parti, Samir Taïeb et leur attribution au coordinateur général du parti.

Tout en critiquant la décision des membres s’opposant à l’adhésion du parti au gouvernement, Abdelaziz Ben Massoud, membre du bureau politique du parti, a, de son côté, estimé que la participation de Samir Taïeb au gouvernement d’union nationale est une chose positive, dans la mesure où elle va lui permettre de prendre des initiatives et régler des dossiers importants.
Le Groupe du redressement du processus regroupe des responsables des différentes structures du parti et soutient la participation d’Al-Massar au gouvernement d’union nationale.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -