AccueilActualitésARP : Ennaceur pris dans la tempête

ARP : Ennaceur pris dans la tempête

Les deux mouvements Ennahdha et Tahya Tounes ont pointé du doigt le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur, pour le désordre et le chahut qui ont marqué la plénière de jeudi et ont appelé à « prendre les mesures nécessaires pour assurer le bon fonctionnement des plénières du parlement« .
Le mouvement Ennahdha a condamné dans une déclaration « le chahut au moment de l’allocution du chef du gouvernement provoqué par certains manifestants extérieurs de l’ARP, ce qui constitue une violation de l’action parlementaire et de son cours normal quelle que soit la nature des revendications formulées« .
Il appelé à « une enquête dans ces incidents » dont il rendu responsable le président de l’ARP, l’invitant à prendre « les mesures nécessaires pour assurer le bon déroulement des plénières« .

- Publicité-

Le mouvement Tahya Tounes a fustigé également dans une déclaration « les campagnes d’incitation visant à empêcher le chef du gouvernement de dialoguer avec le peuple, de répondre à leurs questions et de révéler les faits au peuple tunisien« .
Il a fait assumer la responsabilité de la perturbation de la plénière « au président du parlement, en l’impliquant à son corps défendant dans une affaire de gestion administrative et financière de l’ARP et tenant la plénière sans assurer les conditions juridiques et démocratiques qui s’y prêtent« .
Le mouvement a exprimé sa « solidarité avec le chef du gouvernement dans l’exercice de ses responsabilités dans ces circonstances difficiles et délicates, afin de maintenir les équilibres de l’Etat et de faire avancer les réformes nécessaires pour sortir le pays de sa situation actuelle« .

Le bloc Al Horra de Machrouu Tounes et la Coalition nationale ont condamné aussi « l’atteint flagrante à l’Assemblée du peuple et la perturbation des travaux de la plénière« . « La présidence du Parlement est responsable de ce qui s’est passé en insistant pour que la plénière se tienne, en sachant que le climat à sa tenue n’était propice« , ont-il souligné dans une déclaration commune.
Les deux blocs ont mis en garde contre « le danger des méthodes d’incitation et de dénigrement qui menacent gravement tout le processus de transition démocratique et le fonctionnement des institutions de l’Etat« , et ont appelé à l’activation de la loi pour mettre fin à l’état de chaos et du laisser-aller.
Ils ont également demandé une enquête immédiate sur les circonstances des incidents et la protection des travaux du Conseil par l’activation de ses lois et règlements internes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,454SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles