AccueilActualitésBourde diplomatique de BCE à Genève ?

Bourde diplomatique de BCE à Genève ?

Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi (BCE), a estimé lors d’une conférence de presse à Genève, en Suisse, en marge d’un discours prononcé devant le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, que «la nation algérienne est libre de s’exprimer sur la manière dont elle est dirigée« . C’est ce qu’a rapporté ce mardi 26 février 2019 le site d’information algérien «Northafricapost», sous le titre «Le président tunisien approuve les manifestations contre la candidature de Bouteflika à un cinquième mandat et les considère comme une liberté d’expression».

- Publicité-

«Les Algériens sont une nation qui s’est beaucoup battue pour obtenir son indépendance après 132 ans de colonisation et c’est maintenant une nation libre. De toute évidence, elle est libre d’exprimer ce qu’elle veut sur la manière dont elle est dirigée», aurait dit BCE en réponse à une question sur les manifestations en Algérie. Bourde ou pas de la part du 1er responsable de la diplomatie tunisienne qui s’est toujours gardée de commenter ce qui se passe chez ses voisins ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,727FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,479SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles