27 C
Tunisie
samedi 24 octobre 2020
Accueil Afrique Élection en RDC : la Cenco a le nom du vainqueur, la...

Élection en RDC : la Cenco a le nom du vainqueur, la Céni a-t-elle le même?

La conférence épiscopale congolaise (Cenco), qui pèse lourd sur le débat politique en République démocratique du Congo (RDC), a dit son mot sur l’issue des élections qui tiennent en haleine tout le pays, après 17 ans de règne sans partage de Joseph Kabila. La Cenco, qui a pris fait et cause pour l’opposition, a fait savoir jeudi 3 janvier 2019 qu’elle avait en sa possession le nom du vainqueur de l‘élection présidentielle et a invité la Commission électorale nationale indépendante (Céni) à dévoiler officiellement les résultats dans “la vérité et la justice”, rapporte Africanews. Déjà le 12 décembre 2011, l’ex-archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, avait déclaré suite à la validation de la réélection contestée de Kabila que “les résultats proclamés par la Céni ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”…

- Publicité-

La mission d’observation de la Cenco “constate que les données à sa disposition issues des procès-verbaux des bureaux de vote consacre le choix d’un candidat comme président de la République”, a affirmé son porte-parole, l’abbé Donatien Nshole.
Il est important de souligner que les irrégularités observées n’ont pas pu entamer considérablement le choix que le peuple congolais a clairement exprimé dans les urnes”, a-t-il ajouté.
A cet effet, la Céni est appelée en tant qu’institution d’appui à la démocratie de publier en toute responsabilité les résultats des élections dans le respect de la vérité et de la justice”, a-t-il indiqué.
L’abbé Nshole présentait ainsi le rapport préliminaire de la Mission d’observation électorale de la commission justice et paix de la Cenco, qui soutient avoir dépêché quelque 40.000 observateurs lors du scrutin du dimanche30 décembre 2018.

La Céni s’était engagée mardi 1er janvier 2019 à proclamer les résultats provisoires “au plus tard” le dimanche 6 janvier 2019, avant de se rétracter hier jeudi, en avançant un possible report de l’annonce.
Le ministre des Médias, Lambert Mende, avait verrouillé en affirmant que seule la Céni est “habilitée à annoncer et publier les résultats des votes”.
Le gouvernement et les cours et tribunaux de la RDC ont la charge de garantir cette intégrité en faisant en sorte notamment que toutes les parties prenantes au processus électoral autre que la Céni s’abstiennent de semer la confusion dans les esprits”, avait ajouté le ministre et porte-parole du candidat du régime de Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary.

Cette nervosité des autorités congolaises fait craindre à l’opposition et à la Cenco des manipulations pour permettre au pouvoir de se cramponner. En tout cas ce qui est sûr c’est que personne n’aimerait être à la place de Corneille Nangaa, le patron de la Céni, qui fait l’objet d’une pression folle, de la part du pouvoir et de l’opposition, et qui est également épié pour la communauté internationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,333SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles