AccueilLa UNELe marché tunisien des véhicules vire au rouge de Chine

Le marché tunisien des véhicules vire au rouge de Chine

C’est incontestable, le marché des voitures (particulières, et utilitaires) change. Cela est visible par le chiffre, et ce n’est plus un fait nouveau. Le premier changement, c’est cette course aux SUV (Sport Utility Véhicule), une automobile bicorps familiale polyvalente, dotée d’une carrosserie surélevée et volumineuse, pouvant posséder des capacités de tout-terrain ou de remorquage élevées. Des unités de montage tunisiennes, de marques chinoises surtout, changent même leur fusil d’épaule devant la concurrence locale et optent pour les SUV. D’autres, nouveaux venus sur le marché des concessionnaires, en importent plus qu’au début de leur implantation en Tunisie. A fin juin 2022, les SUV représentaient une PdM de 28 %, presque le tiers des immatriculations en seulement six mois.

L’autre changement majeur, c’est la part de marché (PdM) des voitures asiatiques qui grossit d’une année à l’autre. A fin juillet 2022, la PdM des asiatiques dans le total des immatriculations des véhicules légers a atteint 64 %, et 70 % des véhicules particuliers vendus sur le marché tunisien, étaient de provenance asiatique. De fait, la PdM des européennes se rétrécit comme une peau de chagrin, d’autant que les prix de tous les véhicules en provenance de pays européens et vendus en Tunisie,  s’inscrivent sur une courbe  ascendante et, pour certaines, plus que doublé. A fin juin 2022, la sud-coréenne Hyundai était au top du classement des meilleures ventes en Tunisie, suivie par Kia, et Toyota qui vendaient nettement plus que Peugeot et Renault réunis, ou même que Volkswagen et ses cinq marques.

Acheter désormais une voiture de fabricationeuropéenne, deviendrait presque un signe apparent de richesse. Appauvrie par une inflation galopante, la classe moyenne tunisienne se tourne de plus en plus vers les SUV chinoises notamment, selon nos constatations. Elles sont « grosses », de grande dimension, sans être de gros calibre, hautes pour faire la différence même avec d’autres plus chères, et elles consomment moins (Voir ce classement) que les grosses Berlines des « riches » ou les citadines.

Et dans cette évolution vers une « asiatisation » du marché des voitures particulières en Tunisie à cause de leurs prix en continuelle hausse, il y a lieu de remarquer que 11 des 27 marques asiatiques vendues en Tunisie étaient en juin dernier de nationalité chinoise. Presque la totalité des concessionnaires tunisiens ouverts depuis 2011, vendaient des marques chinoises.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,001SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -