Le secteur touristique renouera avec les performances en 2019, prévoit Selma Elloumi

Le secteur touristique renouera avec les performances en 2019, prévoit Selma Elloumi

par -

“Le secteur touristique va connaître une nette amélioration en 2019, surtout que les réservations pour la prochaine saison touristique, ont déjà commencé depuis deux mois, ce qui donne un signal fort de reprise”, a affirmé, la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi Rekik, dans une interview accordée à l’Agence TAP.

S’agissant des principaux indicateurs touristiques pour la saison 2018, la ministre a fait savoir qu’environ 5 151 663 touristes ont visité la Tunisie, du 1er janvier au 20 août 2018, soit une progression de 17,5%, par rapport à la même période de 2017.

“Jusqu’au 20 août 2018, les recettes touristiques ont évolué de 48,2%, par rapport à la même période de 2017, pour s’établir à 2323,5 millions de dinars (MD). En Euro, les recettes ont atteint, 766 millions d’euros (+ 27,5%), alors qu’en dollar, elles ont progressé de 40,3%, pour se situer à 921 millions de dollars”.

La ministre a souligné le grand intérêt que suscite la destination tunisienne, estimant que pour la développer davantage, il faut travailler sur les moyen et long termes, tout en respectant l’environnement et en développant les ressources humaines du secteur.

Cap sur les marchés haut de gamme

Elle a affirmé que son ministère « œuvre pour que la Tunisie retrouve sa place dans les marchés traditionnels et en même temps développe de nouveaux marchés. Nous œuvrons à diversifier le produit touristique tunisien et sommes en train d’établir des partenariats avec des tours opérateurs pour développer des marchés haut de gamme ».

“Nous ciblons également, le marché chinois, car c’est l’un des plus grands au monde et aussi parce que les touristes chinois ne sont pas intéressés par le tourisme balnéaire, mais sont plutôt passionnés par le culturel, la gastronomie et le shopping en Tunisie”, a ajouté Elloumi.

Selon les statistiques fournies par la Direction des frontières et des étrangers au ministère de l’Intérieur, le nombre des touristes chinois qui se sont rendus en Tunisie, a augmenté de 50,4% pour atteindre 17 636 personnes, jusqu’au 20 Août 2018.

Le département du tourisme cible également, les marchés des pays du Golfe et celui de la Russie, l’un des plus attractifs pour la Tunisie, a ajouté Elloumi, rappelant que le marché russe a connu, au cours de ces deux dernières années, une croissance importante.

D’après elle, “les russes font partie des touristes les plus grands dépensiers, selon une étude élaborée par le ministère du Tourisme et l’ONTT”.

Les touristes scandinaves entrent en lice

En outre, “la campagne de communication du département du tourisme a déjà travaillé sur l’arrière-saison (hivernale), laquelle se distingue par une offre différente, qui commence fin octobre et début novembre de chaque année. Parmi les visiteurs les plus attendus, au cours de cette période, figurent les touristes des pays scandinaves qui viennent essentiellement, en Tunisie pour l’activité du golf”.

Analysant les indicateurs pour l’année courante, la ministre a relevé qu’ils “confirment bien le retour des marchés traditionnels, avec l’arrivée de 1 585 905 touristes européens, soit une croissance du nombre des arrivées de 50,5%, par rapport à 2017 . Cette progression est due essentiellement à une nette hausse du nombre des touristes français (+37,9%), allemands (+61,9%), russes (+34,6%) et d’autres pays européens (+81,6%)”.

Concernant les marchés maghrébins, ” la Tunisie a accueilli, du 1er janvier au 20 août 2018, 2 432 366 visiteurs maghrébins, enregistrant une progression de 4,8% par rapport à la même période en 2017. Le nombre des touristes algériens n’a marqué qu’une légère hausse, au cours de cette période, de 1,5%, en raison de la célébration de l’Aïd al-Adha”.

En termes de nuitées par région, la zone de Djerba-Zarzis a enregistré le plus grand nombre de nuitées (4,04 millions de nuitées), suivie par Sousse (2,92 millions de nuitées).

Le nombre des nuitées des résidents a connu, au cours de la même période de 2018, une baisse de 6,2% pour se situer à 3,5 millions de nuitées. Le nombre des nuitées des tunisiens en 2010 (année de référence) avait atteint 2,172 millions de nuitées, a rappelé Elloumi.

Un nouveau dispositif du classement des établissements touristiques fin 2018

D’après la ministre du tourisme, les opérations de contrôle pour l’adaptation des hôtels tunisiens aux normes minimales dimensionnelles, fonctionnelles et de gestion dictées par l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) en 2005, sont entrées en vigueur depuis janvier 2007.

“Le nombre des dossiers traités par les commissions ad hoc au sein de l’ONTT, a atteint, jusqu’à fin juillet 2018, 676 hôtels. Les opérations de contrôle ont abouti au reclassement (dégradation du classement) de 194 établissements, alors qu’environ 377 unités hôtelières ont conservé le même classement. Environ 55 établissements ont accédé à un meilleur classement alors que 50 hôtels ont été privés de leur classement touristique”.

Elloumi a, encore, annoncé qu’un nouveau projet de refonte du système du classement par catégorie, des établissements touristiques, sera publié fin décembre 2018, en vue de promouvoir la qualité et les services du secteur touristique,.

Il s’agit d’un projet visant à aligner les normes selon les standards internationaux et à apporter plus de crédibilité à l’opération de classement des établissements touristiques. Il a également, pour objectif d’aligner les produits et les services touristiques avec le classement accordé, pour répondre aux attentes des clients.

La ministre a indiqué, également, que les premières concertations pour valider le projet de refonte du système du classement par catégorie, des établissements touristiques, avec les professionnels du secteur touristique et les représentants des ministères de l’environnement et de la culture seront entamées, au début du mois de septembre 2018.

TAP

1 COMMENTAIRE

  1. IL FAUT COMMENCER A REFLECHIR COMMENT REDRESSER LE SERVICE
    DANS LES HOTELS
    ET SURTOUT PENSER A ILIMINER LE ALL INC
    IT IS TIME FOR A CHANGE AND BACK TO THE ALLDAYS HALF BOARD

Laisser un commentaire