Les USA et l’Arabie saoudite c’est pas la Tunisie…

Les USA et l’Arabie saoudite c’est pas la Tunisie…

par -

Les valeurs sur lesquelles est fondée l’Union européenne sont mises à rude épreuve en ce moment. En effet il y a une grande agitation autour de la liste noire du blanchiment de capitaux proposée par la Commission européenne. Alors que cette dernière avait bien ficelé son travail, en épinglant les pays qu’il fallait épingler objectivement, en dépit de leurs rangs dans le monde, patatras, les 28 Etats de l’UE fracassent tout le 7 mars 2019. Il faut dire qu’entretemps la diplomatie et le lobbying ont tourné à plein régime, surtout de la part de l’Arabie saoudite et des USA, deux des moutons noirs. Ils ont tout fait pour bloquer le travail de la CE. Le Parlement européen, dépité, a exprimé ses regrets ce jeudi 14 mars.

«Le lobbying et la pression diplomatique des pays figurant sur la liste ont été et feront partie intégrante du processus de recensement des pays à haut risque», déclare le Parlement européen dans une résolution appuyée par tous les groupes politiques, sauf l’extrême droite, rapporte Reuters.
«Cette pression ne doit pas nuire à la capacité des institutions de l’Union à lutter de manière efficace et autonome contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme», ajoute le texte.
La commissaire européenne à la Justice, Vera Jourova, ne s’en est pas cachée lors d’une audition devant les parlementaires européens; elle a clairement dit que l’Arabie saoudite, les Etats-Unis et le Panama ont fait pression sur elle pour être rayés de cette fameuse liste.

Certes le fait de figurer sur cette liste ne signifie que les sanctions vont pleuvoir automatiquement, mais cela oblige les opérateurs financiers de l’Union européenne à y aller avec une extrême précaution dans les transactions avec les nations indexées. Et cela suffit à terroriser ces pays. Quant aux 28 de l’UE, ils n’ont rien trouvé de mieux à dire qu’ils ont rejeté cette liste à cause du manque de transparence dans le processus d’élaboration. Un peu maigrichon comme argumentaire…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire