AccueilLa UNEL’Etat manquerait d’argent pour les dépenses de compensation

L’Etat manquerait d’argent pour les dépenses de compensation

Officiellement, la seule publication sur le résultat de l’exécution du budget 2022 par le ministère des Finances (MF) ne rapporte que les chiffres du seul mois de janvier de cette année. A cette date-là, les ressources budgétaires étaient de presque 2,85 Milliards (Mds) DT, et les recettes fiscales y augmentaient de 1,7 % en glissement annuel. En face, les dépenses cumulaient 2,53 Mds DT, ce qui donnait même un solde budgétaire positif de 310,7 MDT.

Deux mois plus tard, les résultats de l’exécution du budget 2022 pour le 1er trimestre de l’année voyaient les recettes fiscales s’envoler de 13,3 % par rapport à fin mars 2021, les revenus du capital croître de 7,7 %, l’apport de l’IS augmenter de 35 %, et notamment de 102,1 % pour les sociétés non-pétrolières, l’apport de la TVA hausser de 13,2 %, celui de la taxe sur la consommation de 10,7 %, et ainsi les recettes budgétaires augmenter de 19 %.

  • Qui a pensé aux 763 mille chômeurs ?

On retrouve certes les premiers effets de l’amnistie fiscale (265 MDT engrangés à fin mars 2022, et les commissaires aux comptes demandent déjà prolongation des délais, et celui du retour au régime réel d’au moins 50 mille faux forfaitaires,  Il n’en demeure pas moins que l’ensemble des recettes  de l’Etat pour le 1er trimestre 2022 a dépassé les 9,36 Mds DT, et était même en hausse  de presque 1,5 Md DT par rapport à la même période de l’exercice financier 2021.

En face, côté dépenses, tout était déjà parti à la hausse. Les dépenses salariales ont déjà remporté 5,078 Mds DT des 21,5 Mds DT prévus dans la LF 20222. Seuls 229 MDT sur les 4,2 Mds DT prévus pour l’investissement y auraient été consacrés. Et sans que l’on ne sache de quoi il s’agirait exactement, un peu plus de 4 MDT seraient allés en dites dépenses urgentes. En tout et pour tout, ce seraient presque 6,2 Mds DT qui ont été dépensés par l’Etat tunisien en seulement 3 mois. Presque 82 % en salaires pour les 700 mille fonctionnaires  chaque année en hausse, et seulement 3,7 % pour l’investissement censé créer de l’emploi, au moins pour 763 mille chômeurs dont ne s’occupe point, ni l’UGTT ni le ministre de l’Emploi.

  • Le budget n’aurait pas l’argent de la compensation

Le plus important dans ces chiffres des résultats de l’exécution du budget 2022 pour les trois premiers mois de l’année qu’Africanmanager a pu consulter, c’est qu’aucun Dinar n’a été dépensé pour la compensation, alors que les prix flambent de partout sous l’effet de catalyseurs internes et externes. La LF de cette année, qui sera certainement corrigée ou complétée par un autre décret présidentiel, avait prévu 3,7 Mds DT pour la compensation alimentaire et 2,9 Mds DT pour la compensation des carburants.

Et donc, pour compenser les hausses de prix, des denrées essentielles et des carburants, 1,66 Mds DT devaient être dépensés au cours du 1er trimestre 2022. Cet argent n’a pas été dépensé. Et selon les informations qu’on a pu collecter, ce n’est pas à cause de l’auto-vérité des prix pratiquée par les boulangers, les maraîchers et autres professionnels des produits de base. Ce n’est pas, non plus, à cause des augmentations successives des prix des carburants pratiqués depuis le début de l’année par le gouvernement. Nos sources assurent tout simplement que l’Etat n’avait pas l’argent pour le verser aux entreprises en charge de l’importation et de la distribution des carburants.

La suite viendra toute seule, à moins que Marouane El Abbassi, et Samir Saïed n’arrivent à convaincre le FMI à Washington, et Sihem Nemsia par vidéo à Tunis, les bailleurs de fonds et agences de notation.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,007SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -