AccueilMondeL'Iran déploie des missiles balistiques en Irak, Trump va s'énerver

L’Iran déploie des missiles balistiques en Irak, Trump va s’énerver

L’Iran, qui a de gros problèmes avec les USA à cause de ses missiles balistiques, a aggravé son cas en en livrant à des milices chiites alliées qui opèrent en Irak ; il se dit même, d’après une exclusivité de l’agence Reuters, que Téhéran grossit sur place sa logistique pour monter en gamme et parer à d’éventuels assauts de ses ennemis dans la région, ont confié des sources occidentales, irakiennes et iraniennes. Les engins évoqués – Zalzal, Fateh-110 et Zolfaghar – peuvent atteindre des cibles à 200-700 kilomètres, donc toucher la capitale saoudienne, Ryad ou Tel Aviv, en Israël, mais également les troupes américaines installées dans la région, s’ils sont balancés depuis les bases dans l’ouest ou le sud de l’Irak.
Si les Iraniens vont au bout de cette affaire, ils compliqueront la tâche à leurs amis européens qui tentent de faire revenir le président américain, Donald Trump, à de meilleurs sentiments sur l’Accord nucléaire entre Téhéran et les puissances occidentales, paraphé en 2015 à Vienne.

- Publicité-

Ce que reproche Trump aux Iraniens, c’est justement ça : Livrer des missiles et technologies d’armement à des milices chiites qui s’activent en Syrie, pour épauler le régime de Bachar Al Assad, aux rebelles Houthis au Yémen et au Hezbollah libanais. Même la France, qui était jusqu’ici du côté de Téhéran dans son bras de fer avec les Etats-Unis, commence à flancher sur la question, et soutient maintenant que l’Iran devra rendre des comptes sur l’affaire des missiles (en plus de garanties sur l’avenir de son nucléaire après l’expiration de l’Accord de Vienne, en 2025 et des engagements fermes sur l’arrêt du soutien à des milices chiites dans des théâtres de guerre). Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, suggère à l’Iran d' »éviter cette tentation hégémonique qu’il manifeste« .

Téhéran continue d’arguer que ses activités balistiques sont totalement défensives. L’agence de presse britannique a tenté de recueillir les réactions des responsables iraniens sur la question, ils n’ont pas souhaité s’exprimer officiellement. Même refus de la part du gouvernement et de l’armée irakiens.
Une source occidentale confirme les dizaines de missiles convoyés vers l’Irak, une manière, selon elle, d’effrayer les Américains et leurs alliés, et d’éviter que les Israéliens s’en prennent encore à des installations iraniennes en Syrie…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,446SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles