AccueilActualitésL’UE va débloquer 5 millions d’euros pour appuyer la recherche-action

L’UE va débloquer 5 millions d’euros pour appuyer la recherche-action

L’Union Européenne va débloquer 5 millions d’euros pour appuyer la recherche scientifique et la transition numérique dans l’espace francophone, a-t-on annoncé, lors d’un café-presse organisé par l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), le 3 mars 2021, sur le thème « l’AUF et le défi de la transition numérique en Afrique centrale et Grands lacs ».

- Publicité-

Ce fonds sera utilisé sur 4 ans dans l’objectif de développer la recherche-action dans les pays d’implémentation de l’Agence, selon des médias locaux (Afrique centrale et Grands lacs), qui assistaient, en ligne, à l’évènement.

Le directeur de l’institution, Slim Khalbous, a donné, lors de cette rencontre, les orientations de l’AUF pour l’année 2021 et les différents projets qui vont meubler la Région Afrique centrale et Grands Lacs.

L’organisation va adopter sa stratégie quadriennale 2021-2025. Elle sera axée sur quatre piliers : le réseautage, l’employabilité des diplômés, la formation des formateurs et une recherche-action plus approfondie, a-t-il dit.

Un livre blanc sur l’état actuel de la recherche francophone sera développé et présenté prochainement. Il est aussi prévu, selon Khalbous, de renforcer le réseau AUF, en améliorant la version des Campus numérique à une version 5.0.

Cette nouvelle version comportera l’introduction d’une intelligence artificielle. L’AUF entend aussi étendre son réseau numérique dans le but de créer la première plateforme numérique collaborative dans le monde dédiée à la recherche, désenclaver la région de l’Afrique centrale et Grands Lacs et éviter la fuite des cerveaux.

La stratégie qu’entend déployer l’AUF dans le cadre des défis liés à la transition numérique en Afrique centrale et Grands lacs, sera validée, en septembre prochain, par l’Assemblée générale de l’agence pour 2021 – 2025.

« Pour définir cette nouvelle stratégie, nous avons déployé une méthodologie de travail basé sur une grande consultation lancée de juin en octobre, consultation au cours de laquelle nous avons interrogé les étudiants, administrateurs, hommes politiques et même société civile à travers 90 pays », a déclaré le recteur de l’Agence, au cours de son exposé virtuel.

L’AUF envisage, dans le cadre de sa transformation numérique, de réformer ses infrastructures et interconnecter les différents campus et élargir ainsi l’accès des étudiants et chercheurs à d’autres cours dispensés ailleurs.

Pour rappel, l’Agence universitaire de la Francophonie est le premier réseau universitaire au monde avec 1007 établissements membres dans 119 pays, dont la Tunisie, et 59 implantations réparties sur les cinq continents.

Créé il y’a soixante ans, l’AUF intervient dans de nombreux domaines comme la formation, la recherche, le numérique, la gouvernance universitaire, l’entrepreneuriat et l’employabilité des étudiants, ou encore le développement durable.

L’ancien ministre tunisien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Khalbous a été élu par le Conseil d’administration de l’Agence Universitaire de la Francophonie, nouveau Recteur en remplacement de Jean-Paul de Gaudemar, professeur agrégé de sciences économiques, en poste à la direction de l’AUF de 2015 à 2019.

Il a pris ses fonctions à la tête de cette agence en décembre 2019 et va assurer un mandat de 4 ans, renouvelable une fois.

Il y’a lieu de noter que la région Afrique centrale et Grands Lacs est constituée du Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, République Centrafricaine, République démocratique du Congo et du Tchad.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,723FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,476SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles