Tags Posts tagged with "états financiers"

états financiers

par -

Les états financiers semestriels arrêtés au 30 juin 2018 ont dégagé un déficit net de 1,771 MD à fin juin dernier contre une perte de 0,462 MD une année auparavant.La société a réalisé des revenus de 11,692 MD contre 11,865 MD la même période en 2017, soit une baisse de 1.5% tandis que les charges d’exploitation ont augmenté de 11,3% pour s’élever à 12,6 MD. Cette progression est due essentiellement à la hausse du coût d’achat des marchandises vendues passant de 8,15 MD à fin juin 2017 à 9,57 MD à fin juin dernier.

Le Résultat d’exploitation de la période ressort déficitaire de 940 mille dinars contre un résultat excédentaire de 511 mille dinars au premier semestre de 2017.

Par ailleurs, les charges financières nettes de la société se sont établies à 862 mille dinars au terme des six premiers mois contre 1 MD l’année dernière et 1,66 MD au 31 décembre 2017.

par -

Le groupe SERVICOM a enregistré une perte nette (part du groupe) de 15 millions de dinars en 2017. Un record dans l’histoire du Groupe depuis sa création en 2004. Selon les états financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2017, les revenus du Groupe ont chuté de 28% (environ 20 millions de dinars) pour s’établir à fin décembre dernier à 49,8 millions de dinars contre 68,6 millions une année auparavant. Cette baisse est due particulièrement à la régression des revenus provenant des filiales SERVITRA (-38%) et SERVITRADE (-29%).
Toutefois, a précisé MCP, les revenus de SERVICOM Industrie ont augmenté de 178% pour s’élever à 4,1 millions de dinars. Quant aux charges d’exploitation, elles ont baissé à un rythme moins important que les revenus pour s’établir à 58,6 millions de dinars contre 61,2 millions en 2016, enregistrant ainsi un repli de 4,4%. Le Résultat d’exploitation du Groupe ressort déficitaire de 8,3 millions de dinars alors qu’il était excédentaire de 8 millions en 2016.

Par ailleurs, les charges financières nettes, un fardeau lourd qui pèse sur le résultat du Groupe, ont encore grimpé en 2017 pour atteindre 6,6 millions de dinars contre 5,8 millions une année auparavant. Faute de disponibilité de l’information, les filiales du Groupe, à savoir Alchourouk en Lybie, Servirama au Maroc et Servitrade en Algérie, n’ont pas été retenues dans le périmètre de consolidation, souligne les commissaires aux comptes du Groupe.
Cependant, les états financiers consolidés comportent des provisions pour dépréciation des titres de participation et des comptes courants pour respectivement 1,265 million de dinars et 837 mille dinars. Toujours selon les commissaires aux comptes de la société, les situations nettes des sociétés Servicom SCI, Serviprint et Servicom Afrique se trouvent inférieures à 50% du capital social. Il convient ainsi de convoquer une Assemblée générale extraordinaire afin de statuer sur la continuité d’exploitation et rétablir l’équilibre financier de ces sociétés. Par ailleurs La société a fait l’objet d’une vérification fiscale approfondie sur l’impôt sur les sociétés et l’acompte provisionnel au titre de la période allant de 2010 à 2013. Une taxation d’office a été adressée à la société faisant ressortir un redressement fiscal de l’ordre de 859 mille dinars.

par -

Dans une récente déclaration de franchissement de seuil, faite hier par la Caisse Tunisienne d’Assurance Mutuelles Agricoles (CTAMA), cette dernière annonce avoir doublé sa participation dans le capital de Tunis-Re. Elle y avait 2,49% du capital, elle y a désormais 5,05 % et dépasse ainsi le seuil des 5 % qui l’obligeait à en faire déclaration auprès du CMF. La Ctama que dirige depuis quelques mois Lamjed Boukhris déclare en plus qu’elle envisage l’acquisition de nouvelles actions chez le réassureur public que dirige Lamia ben Mahmoud.

Les états financiers du réassureur pour l’exercice 2017 font ressortir un total bilan de 583 477 831 dinars, un résultat net de l’exercice de 12 285 742 dinars, un résultat technique vie bénéficiaire de 1 105 530 dinars et un résultat technique non vie bénéficiaire de 3 212 370 dinars. Selon Mac SA, la capitalisation boursière de Tunis Ré est de 152 MDT, un PER de 9,157 en 2018 et une performance annuelle de -3,39 %. Lamia Ben Mahmoud y perçoit un salaire net mensuel de 6 000 DT et une prime d’intéressement nette de 21 600 DT.

par -

La SIPHAT (Société des Industries Pharmaceutiques de Tunisie) a publié ses états financiers au titre de l’exercice 2017. Ses derniers font ressortir une baisse du chiffre d’affaires de 13% à 3,5 MD et un doublement du déficit à 7,7 MD.

par -

Les états financiers intermédiaires de la Sociéte de l’automobile et du matériel (SAM)l, arrêtés au 30 juin 2018, font apparaitre un résultat net en croissance de 103.35% à fin juin 2018 pour s’élever à 1.393 MTND contre 0.685 MTND la même période en 2017.
La société a vu son résultat d’exploitation en hausse pour passer de 0.677MTND à la fin du premier semestre 2017à 1.394MTND le 30 juin 2018. Les revenus de la société ont enregistré une progression de 36%, passant de 7.242 MTND le 30 juin 2017 à 9.844 MTND à la fin du premier semestre de l’année 2018.

par -

La SRTGN, connue chez les Nabeuliens pour ses bus de couleur orange, vient de publier ses états financiers pour l’exercice 2017. Ses produits d’exploitation augmentent de 7 MDT pour dépasser les 51,751 MDT et ses charges d’exploitation augmentent de presque 4 MDT dans le négatif. Elle est ainsi déficitaire de plus de 1 MDT à l’exploitation. Au final, le résultat financier de la SRTGN est déficitaire de plus de 5,175 MDT. Sont actionnaires de cette société régionale de transport les deux principales banques publiques (BNA et STB), ainsi que la banque privée BT.

Dans le rapport du commissaire des comptes de cette société déficitaire, on apprend que le PDG de la SRTGN reçoit le total de 3.510 DT de rémunérations.

par -

La société ASSAD a publié au titre du premier semestre 2018 des résultats satisfaisants. La société mère du groupe a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires de 17% à 41MDt. La baisse du résultat d’exploitation (-36% à 3MDt) a été contrebalancée par une amélioration sensible des produits financiers nets (passant de -1MDt au 30 juin 2017 à 1MDt au 30 juin 2018). Ces derniers ont été majoritairement alimentés par les dividendes provenant des filiales Assad Algérie et Assad International. La société a bouclé la première moitié de l’année sur un résultat net de 3,8MDt (en hausse de 15% par rapport au 1er semestre 2017).

par -
La société Siame

Les états financiers de la SIAME (Société Industrielle d’Appareillage et de Matériels Electriques) arrêtés au 30 juin 2018 font ressortir une hausse de 15.58% des revenus de la société comparativement à la même période en 2017, tandis que le résultat d’exploitation a reculé de 2.94% à cause de la hausse des charges d’exploitation ainsi qu’au niveau des achats d’approvisionnement consommés. En outre, la société a vu à la fin du premier semestre 2018 une baisse de ses charges financières nettes pour passer de 1.020 MTND à fin juin 2017 à 0.639 MTND au 30 juin 2018. Par ailleurs, la société a enregistré une progression de son bénéfice pour s’élever à 1.571MTND contre 1.010 MTND la même période en 2017, soit un accroissement de 55.5% .

par -

Les états financiers de la société OFFICE PLAST arrêtés au 30 juin 2018 affichent une progression de 32% de son bénéfice pour s’établir à 0.737 MTND contre 0.558 MTND la même période en 2017. Le résultat d’exploitation de la société a enregistré une hausse de 56,27% pour passer de 0.630 MTND à fin juin 2017 à 0.985 MTND à fin juin 2018. Par ailleurs, les charges d’exploitation ont vu un accroissement pour passer de 8,656 MTND à fin juin 2017 à 10,993 MTND au 30 juin de l’année en cours.

par -

Les états financiers de NEW BODY LINE arrêtés au 30 juin 2018 de la société font ressortir une baisse de son bénéfice de 8.9% comparativement à la même période de l’année 2017 pour s’établir à 1,123 MTND. En outre, la société a enregistré une baisse de son résultat d’exploitation de 4.58% à la fin du premier semestre de l’année en cours pour s’établir à 0,843 MNTD contre 0,884 MTND à fin juin 2017, les charges financières ont régressé pour passer de 0,346 MTND à fin juin 2017 à 0,188 MTND au 30 juin 2018.

par -

Les états financiers consolidés d’EURO-Cycles au 30 juin 2018 de la société annoncent un recul de 37,21% de son résultat d’exploitation pour s’établir à 5,369 MD contre 8,552 MD le 1er semestre de l’année 2017. Les charges d’exploitation totalisent 30, 271MD D au 30 Juin 2018 contre 37, 431 MD D au 30 Juin 2017, soit une diminution de 7,160 MD (soit 19,12 %). Elles représentent par rapport au chiffre d’affaires 84,93 % au 30 Juin 2018, contre 81,40 % au 30 Juin 2017. Compte tenu des éléments hors exploitation, des intérêts minoritaires et de l’estimation de l’impôt sur les sociétés, le bénéfice net de 30 Juin 2018 s’élève à 5, 787 MD contre 8, 793 MD au 30 Juin 2017, soit une diminution de 3,005 MD (soit 34,18 %).

par -

Les états financiers intermédiaires de l’UBCI, arrêtés au 30 juin 2018, font apparaître des capitaux propres positifs de 325 722 mille DT, y compris un résultat bénéficiaire de 19,501 MDT. La banque signait ainsi un PEB de 168,931 MDT qui était en hausse de plus de 21,5 MDT, un PNB de 106,196 MDT en hausse aussi de plus de 6,5 MDT. Avant impôt et retraitement le résultat net était de 34,515, après retraitement, il baissera par rapport aux 33,615 MDT de la même période de 2017, pour devenir 19,5 MDT

Ses commissaires aux comptes signalent par ailleurs que la banque a reçu, depuis le 29 janvier 2018, un avis de vérification fiscale approfondie sur les différents impôts, droits et taxes au titre de la période allant de 2014 à 2016. L’Administration fiscale n’a jusqu’ici notifié aucun résultat de ce contrôle approfondi. L’UBCI a pris les devants et constitué une provision forfaitaire de 4,9 MDT.

par -

Les états financiers intermédiaires de la Biat (Banque internationale arabe de Tunisie) font apparaître un total bilan de 13.984.562 mille DT et un bénéfice net de la période s’élevant à 102,388 MDT. La 1ère banque privée de la place et qui détient la plus grosse capitalisation du secteur et la seconde de toute la bourse affichait un PEB de 576,738 MDT et un PNB de 388,105 MDT, en hausse de 59,6 MDT par rapport au 1er semestre 2017, malgré une hausse de 67 MDT de ses charges d’exploitation. Cela ne l’empêchera pas de hausser ses bénéfices de 4,8 MDT.

par -

Les états financiers intermédiaires de la société Unimed pour le 1er semestre 2018 font apparaître des capitaux propres totalisant 82.707.486 dinars tunisiens, y compris le bénéfice de la période s’élevant à 7.621.157 dinars tunisiens.

Selon les commissaires aux comptes de cette société cotée en bourse à Tunis, «Unimed détient une participation de 17,51% dans le capital de la société Promochimica pour une valeur comptable nette égale à 7.762.600 dinars. A la date de ce rapport, et d’après le management, les états financiers au titre de l’année 2017 ainsi qu’un business plan actualisé sont en cours de préparation ce qui rend d’éventuels ajustements, estimés de manière satisfaisante, de l’information financière intermédiaire impertinents à ce stade».

Selon la même source, «la société a reçu à la date du 10 février 2017 une notification pour un contrôle fiscal approfondi couvrant la période allant du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2015 et portant sur les différents impôts et taxes auxquels la société est soumise ayant abouti à un redressement de 2,450 MDT. Suite à l’opposition de la société aux résultats de contrôle, le montant du redressement a été réduit à 1,056 MDT et ce, selon la réponse de l’administration fiscale parvenue en date du 20 avril 2018. La société a envoyé le 2 mai 2018 une deuxième réponse aux autorités compétentes et les procédures liées à ce contrôle sont toujours en cours à la date du présent rapport».

par -

La Société de Placement et de Développement Industriel et Touristique (SPDIT) a affiché au premier semestre 2018 une croissance de ses produits d’exploitation de 34,4% à 24 MD. Une performance largement attribuée à la réalisation de 4,5 MD de plus-values sur son portefeuille titres cotés. En effet, durant le premier semestre 2018, SPDIT a quasiment liquidé toute sa position sur la ligne BNA permettant de dégager une plus-value de 2,7 MD. La société a également réalisé une petite partie de sa plus-value sur l’action BIAT pour un montant de 1,8 MD. La SPDIT affiche ainsi au premier semestre 2018 une croissance de son Résultat net de 34,5% à 23,1 MD.

par -

La magistrate à la Cour des comptes Fadhila Gargouri a indiqué mercredi qu’une décision sera rendue en premier ressort infligeant des sanctions pécuniaires à l’encontre de 139 listes électorales ayant participé aux élections municipales du 6 mai dernier pour non dépôt de leurs états financiers.
Les 139 listes, dont 90 ont obtenu au moins 3% des suffrages exprimés et des sièges au sein des conseils municipaux n’ont pas présenté un état financier dans les délais impartis fixés au 6 août 2018, a expliqué la magistrate dans une déclaration à l’agence TAP.

Des amendes seront infligées à toutes les listes qui n’ont pas déposé leurs états financiers dans les délais prévus; de même que sera prononcé la déchéance de leur mandat, a-t-elle indiqué.
La Cour des comptes inflige une amende égale à dix fois le montant maximum de l’aide publique dans la circonscription concernée aussi bien pour les gagnants que les perdants du scrutin. La sanction électorale concerne uniquement les gagnants à travers la déchéance du mandat de chaque membre qui s’est porté candidat sur ces listes.

Les décisions sont rendues en premier ressort et sont susceptibles d’appel conformément aux procédures prévues par la loi avant de rendre une décision finale.
Jusqu’au 6 août dernier, les listes partisanes, indépendantes et de coalition ayant participé au scrutin municipal ont présenté 1935 états financiers, a indiqué mercredi un communiqué de la Cour des comptes.

Pour rappel, les listes partisanes, indépendantes et de coalition ayant participé aux élections municipales doivent déposer auprès de la Cour des comptes les documents originaux du relevé du compte bancaire unique ouvert au titre de la campagne électorale.

Ces documents doivent porter la signature de la personne qui figure en tête de liste électorale et du mandataire financier conformément à un modèle sommaire élaboré par la Cour des comptes qu’elle met à la disposition des intéressés sur son site web.

Une liste détaillée des activités et rencontres organisées dans le cadre de la campagne électorale et validées par l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) doit être déposée, de même que toutes les opérations réalisées. Les écritures comptables ne doivent contenir aucune rature et doivent être établies dans un ordre chronologique.

Ces documents doivent être déposés directement auprès du secrétariat général de la Cour des comptes avec accusé de réception mais aussi auprès des secrétariats des chambres régionales et territoriales de la Cour des comptes. Le dépôt des documents ne doit pas dépasser un délai de 45 jours au maximum à partir de la date de proclamation des résultats définitifs des élections municipales.

par -

Le premier semestre 2018 a été un bon cru pour la SFBT (Société de fabrication des boissons de Tunisie). C’est ce qui ressort de la lecture des états financiers de la société mère. Ces derniers font état d’une croissance des revenus de 15% à 278 MD et d’une augmentation du résultat net de 16% à 111 MD.

par -

Les états financiers du groupe MIP (Maghreb International Publicité) accusent en 2016 un déficit net de l’ordre de 7,8 MD contre une perte de 3 millions une année auparavant.. Le Groupe a en effet vu ses produits d’exploitation chuter de 57% pour s’établir à 4,4 MD contre 10,3 millions en 2015.

Cependant, les charges d’exploitation n’ont baissé que de 9% pour se situer à 11,2 MD. A cet effet, le Résultat d’exploitation consolidé ressort déficitaire de 6,8 MD contre -2 millions l’année précédente. Par ailleurs, les commissaires aux comptes ont souligné dans leur rapport que les pertes cumulées de la société ont dépassé le capital social au 31 décembre 2016, ce qui révèle une incertitude significative susceptible de jeter un doute important sur la capacité à poursuivre l’exploitation et en conséquence la société peut être dans l’incapacité de recouvrer ses actifs ou de payer ses dettes dans le cours normal de son activité.

par -

La BIAT a poursuivi ses performances financières en 2017 et a confirmé, encore une fois, son dynamisme commercial traduit par le gain de 84 mille nouveaux clients. «La progression du nombre de clients démontre la confiance témoignée à l’égard de la BIAT et explique en grande partie, l’évolution de ses dépôts, de ses crédits et de son produit net bancaire», a affirmé Mohamed Agrebi, directeur général de la BIAT lors de la tenue ce lundi 30 avril 2018 de l’Assemblée générale ordinaire de la banque.

La BIAT a maintenu son premier rang en matière de collecte de dépôts, franchissant ainsi le seul de 10 Milliards de dinars avec une part de marché de 16.8%, cela est expliqué notamment par l’accompagnement des 1200 collaborateurs du réseau commercial.

La banque reste fortement engagée dans le financement de l’économie tunisienne avec un total de crédits bruts de 9,860 Milliards de dinars, confortant son statut de numéro 1 du secteur bancaire avec une part de marché de 13.1%.

Le portefeuille de crédit de la banque est réparti sur tous les secteurs de l’économie sans restriction : industrie, tourisme, télécommunications, services, agricultures…

Cette stratégie de gestion des risques a permis à la BIAT de consolider sa rentabilité et de faire face aux crises sectorielles. Son CDL (créances douteuses et litigieuses), qui se situe à 35%, en témoigne.

L’ensemble de ces réalisations a permis à la banque de dégager un résultat net de 214 Millions de dinars (MD) et de maintenir ses ratios de rentabilité à des niveaux élevés :

Un produit net bancaire rapporté au total actif de 5.2%

Un ratio de rentabilité des capitaux propres (ROE) de 20.6%

Un ROA de 1.6%

Les performances financières de la BIAT sont la résultante d’une vision claire et partagée déclinée au niveau des projets stratégiques qui placent le client au centre des préoccupations de la banque.

C’est ainsi que la stratégie commerciale a été repensée pour adapter l’approche commerciale aux besoins spécifiques de chaque segment de clientèle permettant ainsi une offre différenciée par marché, une meilleure connaissance des besoins de la clientèle et une adaptation de la prise en charge. Les canaux de distribution ont été renforcés par la mise à la disposition des clients de nouveaux espaces de libre service bancaires à Tunis et à Sfax, en plus des services de banque à distance.

Dans la continuité de la nouvelle stratégie de communication adoptée par la BIAT ces dernières années, une refonte des sites web des filiales du groupe de la banque a été réalisée permettant la dynamisation et l’interactivité des filiales avec leur environnement extérieur.

A travers le renforcement de la présence du groupe BIAT sur le digital, la banque souhaite consolider sa notoriété en tant que groupe financier solide et multidisciplinaire…

A noter que l’assemblée générale a approuvé les résolutions proposées par le conseil d’administration. Le dividende par action à verser au titre l’année 2017 a été fixé à 4,250 dinars en franchise d’impôt. Il sera mis en paiement à partir du 14 mai 2018.

par -

Les Etats Financiers de la société «Zitouna Takaful» pour l’exercice 2017 font apparaître un total de 83,728.011 MDT, un bénéfice net de 3,452.881 DT pour un chiffre d’affaire brut de 47,744 MDT. L’état des flux de trésorerie pour l’exercice clos à cette date fait ressortir une trésorerie positive de fin de période de 2,223.975 MDT.

Entreprise d’assurance, filiale de la banque Zitouna, les deux en cours de cession sur appel d’offres émis par le groupe étatique Al Karama, les montants des sinistres payés par la Zitouna Takaful présentent au 31 décembre 2017 un solde net de 11,563.427 MDT. Ses dettes totalisaient, à fin 2017, la somme de 4,331.929 MDT.

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Imed Heni est un cadre de l’OACA. On ne mettra pas sa photo, pour ne pas utiliser celle du petit garçon qu’il affiche sur...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Après la disgrâce du président sud-africain, Jacob Zuma, destitué par le Parlement pour des faits de corruption, son successeur, Cyril Ramaphosa, est dans la...

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme de la 8e journée de la ligue 1 professionnelle de football, prévue les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 novembre à partir...