AccueilLa UNETestée « positif » au Covid-19, la bourse de Tunis y laisse...

Testée « positif » au Covid-19, la bourse de Tunis y laisse des plumes

16 sociétés n’ont pas encore communiqué, à ce jour, leurs états financiers semestriels. Sur les 64 sociétés cotées ayant publié leurs états financiers semestriels, 44 ont enregistré des résultats bénéficiaires au titre du premier semestre 2020. Les sociétés qui composent le Tunindex20, ont accaparé 84% du résultat semestriel global, ce résultat s’est rétréci de 24% par rapport à celui du premier semestre 2019, soit un montant global de 608 MDT contre 802 MDT.

- Publicité-

Le résultat semestriel global, au titre du premier semestre 2020, des sociétés cotées affiche une régression de 31,2% par rapport à la même période de l’année 2019, pour atteindre un montant de 720MD contre 1 048MD. Cette évolution est attribuable notamment aux répercussions de la crise du COVID-19 sur l’activité de la majorité des sociétés cotées. Ce résultat n’englobe que les 64 sociétés cotées qui ont publié leurs états financiers semestriels, parmi les 80 (y compris la société Hexabyte, radiée de la cote le 30/09/2020) que compte la Cote.

 Le secteur financier : Un manque à gagner de 238 MDT en 6 mois

Au premier semestre de l’année 2020, le résultat de l’ensemble des sociétés composant le secteur financier, principale capitalisation catégorielle de la cote, a connu une baisse de 34,5% par rapport à la même période de l’année 2019, totalisant ainsi 451 MDT contre 689 MDT. Les 12 banques cotées ont réalisé un résultat semestriel global de 396 MDT, en régression de 34,1% par rapport à la même période de l’année 2019. Neuf banques ont dégagé des bénéfices et trois ont clôturé le semestre sur des pertes.

De même, les 4 compagnies d’assurances cotées ont affiché un résultat semestriel global en régression de (-48%) pour se situer à 32 MDT contre 62 MDT durant le premier semestre 2019. Le seul secteur qui a échappé de la crise, c’est le leasing dont le résultat semestriel global des 7 sociétés de leasing cotées a progressé de 32,9 % par rapport à la même période de l’année 2019 pour atteindre 3,7 MDT contre 2,8 MDT.

Victime de sa générosité, MG fait moins que Monoprix

Le résultat global de la même période du secteur des services aux consommateurs a connu aussi une régression de 54,3%, attribuée à la baisse de la majorité des entreprises qui le composent. Au sein de ce secteur, le résultat semestriel global des 2 enseignes de la grande distribution cotées en bourse (Monoprix et Magasin General) a été déficitaire de 7 MDT contre un résultat positif de 2 MDT durant la même période de l’année 2019. Cette contreperformance est attribuée essentiellement à la mauvaise tenue de la société Magasin General (objet d’une note explicative publiée sur notre site). Même tendance pour le résultat semestriel global des 3 concessionnaires automobiles cotés qui a régressé est de 28 % pour se situer à 21,7 MDT contre 30,2 MDT durant la même période de l’année 2019.

 Les biens de consommation régressent, et l’industrie progresse

Sur la même tendance, le secteur a réalisé une régression de 13,8 % du résultat semestriel global au titre du premier semestre 2020 par rapport à la même période de l’année écoulée, tirée principalement par le sous-secteur, automobile et équipement qui a enregistré une forte diminution de 124,6 %.

Dans ce sous-secteur, le résultat semestriel global des trois grands groupes opérant dans l’agroalimentaire (Poulina Group Holding, Délice Holding et SFBT) a régressé de 17,9 % pour atteindre 180 MDT contre 219 MDT durant le premier semestre 2019.

La tendance s’est inversée pour le secteur des industries. Le résultat semestriel global a progressé pour se situer à 1,5 MDT contre -3,8 MDT durant la même période de l’année 2019. Cette amélioration de la performance est attribuée à la reprise constatée pour les deux cimenteries cotées et la résistance du sous-secteur biens et service industriels (+4%).

Tiré notamment à la baisse par la contre-performance de la société ICF, le résultat semestriel global du secteur a fortement régressé pour se situer à 25,1 MDT contre 66,6 MDT durant la même période de l’année 2019. Encore, cette tendance est tributaire de la mauvaise tenue au niveau des sociétés appartenant aux sous-secteurs matières premières dont le résultat semestriel global a achevé les six premiers mois de l’année 2020 avec une régression de 71,5% par rapport à la même période de l’année 2019.

Le secteur de la technologie a réalisé une performance de 36,2%, tandis que les trois autres secteurs ont réalisé des contre-performances à savoir le secteur santé, pétrole et gaz et Télécommunications.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles