Tags Posts tagged with "procédures"

procédures

par -

Ridha Saïdi, conseiller auprès du Chef du gouvernement, Youssef Chahed, en charge des grands projets, a pointé du doigt la complexité des procédures administratives, qui entravent la réalisation de nombreux méga projets en Tunisie.

Dans une interview exclusive accordée ce vendredi 5 Mai 2017 à Africanmanager, il a, dans ce contexte, précisé que plusieurs obstacles freinent l’évolution de ces méga projets, citant le cas de  Sport City qui n’a pas enregistré d’avancement notable, sachant que le président du groupe Bukhatir avait annoncé le démarrage de ce projet pour 2016.

S’agissant du Port Financier de Tunis, Saïdi a indiqué qu’il n’a pas non plus progressé, malgré le fait que le gouvernement ait fait preuve de patience face à quelques problèmes et œuvre à faciliter la réalisation de ce projet dont le coût s’élève à environ 3 milliards de dollars américains (près de 6,5 milliards de dinars tunisiens). Pour rappel, ce projet est           financé par la Gulf Financial House.

A souligner que le chef du gouvernement avait ordonné, depuis novembre dernier, le coup d’envoi des travaux des deux étapes de ce projet qui s’étend sur 341 hectares, dans la zone de El-Hsayène, près de Raoued Plage, au gouvernorat de l’Ariana, au nord de Tunis.

En ce qui concerne le projet de Sama Dubaï, du groupe émirati Abu Khater, aucune évolution n’a été enregistrée ; idem pour Tunisia Economic City (TEC), selon notre interviewé.

Il est vrai qu’avec les changements fréquents de gouvernement depuis le 14 janvier 2011, il est difficile de maintenir un cap. De nombreux projets sont victimes de l’instabilité politique et sociale, des mouvements incessants à la tête des grandes structures publiques, en plus de la complexité administrative, une tradition en Tunisie…

 Article traduit par Nadia Ben Tamansourt

par -

Le manuel des procédures pour les projets des énergies renouvelables, une sorte de cahier des charges qui va être utilisé par la commission des énergies renouvelable (commission interministérielle et interinstitutionnelle) dans le dépouillement des propositions des projets soumis par les investisseurs privés, sera publié la semaine prochaine ou celle d’après, a déclaré la ministre de l’Energie, des Mines et des Energies Renouvelables, Hela Cheikhrouhou.
Ce manuel est actuellement discuté par la commission des énergies renouvelables, a-t-elle ajouté, dans une déclaration, à l’Agence TAP, en marge d’un colloque international sur l’énergie solaire et éolienne pour un développement durable dans la région méditerranéenne, organisé mercredi à Tunis.
La ministre a fait savoir que l’appel à projets pour produire environ 210 mégawatt (MW) d’énergie solaire (120MW) et photovoltaïque (90MW) qui donnera deux vagues de projets, une dans 6 mois et l’autre dans 15 mois, sera également publié au cours de la même période.
Il s’agit, en outre, de la création d’une fenêtre de 10 MW pour les petits projets pour permettre aux développeurs d’une capacité financière moyenne de faire des parcs solaires et éoliens de capacité plus réduite.
Au sujet de l’intégration industrielle, Cheikhrouhou a souligné que cette filière se réfère à l’importance de la composante locale dans la valeur de l’investissement énergétique pour pouvoir inciter des industriels à s’installer en Tunisie et fabriquer les composantes des centrales de l’énergie renouvelable.

par -

Afin d’aider les entrepreneurs, les artistes, les étudiants et les chercheurs tunisiens et garantir leur mobilité, le député européen Fabio Massimo Castaldo a évoqué, dans la matinale Expresso du mercredi 21 septembre 2016, la facilitation prochainement des procédures de séjour en Europe pour les Tunisiens et l’abolition complète du visa réglementaire dans un avenir proche.

par -

La réforme fiscale est l’un des grands chantiers du ministère des finances. La question a été soulevée par la secrétaire d’État aux finances Boutheina Ben Yaghlane, dans une émission à la RTCI, ce jeudi 8 octobre 2015.

La secrétaire d’État a, d’abord, donné un court aperçu sur les réformes préconisées par le ministère des Finances : « Aujourd’hui, lorsqu’on parle de réformes fiscales il y a différents axes de cette réforme. D’abord il y a la politique fiscale qui vise la réduction des impôts directs et indirects et menant à plus de justice et d’équité fiscale mais il y a aussi la modernisation de l’administration fiscale.»

Pour savoir ce qu’elle entend par modernisation, Mme Ben Yaghlane répond : « C’est tout ce qui concerne la simplification des procédures, la dématérialisation, la refonte du système d’information pour qu’il soit efficient et surtout intégré et une meilleure gestion et analyses des risques. »

Aujourd’hui, poursuit-elle, il y a des entreprises qui sont intègres et assez solvables mais dont l’administration est amenée à alléger et assouplir les procédures administratives, ce qui revient à mettre en place notre façon de travailler avec ces entreprises-là, c’est de faire  de l’autocontrôle en matière fiscale.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Anticipant l’accroissement des besoins humanitaires et médicaux, les équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) renforcent l’aide qu’elles apportent dans les zones difficilement atteignables de...

Reseaux Sociaux