Nigeria : Celle qui a relancé l’économie démissionne, pour un document falsifié

Nigeria : Celle qui a relancé l’économie démissionne, pour un document falsifié

par -

C’est un véritable séisme politique au Nigeria, dont le président Muhammadu Buhari se serait bien passé. Un poids lourd de son gouvernement, la très charismatique ministre des Finances, Kemi Adeosun, a été contrainte de rendre son tablier vendredi 14 septembre 2018, elle qui a beaucoup aidé le pays à sortir du trou. Elle faisait l’objet d’une avalanche de critiques, pour avoir, dit-on, trafiqué un document dans le but de se soustraite au service militaire, obligatoire.

J’ai aujourd’hui pris connaissance des conclusions de l’enquête à la suite de l’allégation d’un média en ligne, selon laquelle le certificat d’exemption du Service national pour la jeunesse (National Youth Service Corp, NYSC) que j’ai présenté n‘était pas authentique”, a indiqué la ministre démissionnaire , rapporte l’AFP.
C’est le portail d’informations indépendant “Premium Time” qui a vendu la mèche, dans un pays où  le service militaire est un passage obligé depuis le début des 1970, pour, disent ses promoteurs, cimenter l’unité nationale après une guerre civile qui a déchiré les ethnies durant 30 longs mois (du 6 juillet 1967 au 15 janvier 1970, causant une famine qui a tué 1 à 2 millions de personnes). La loi dit que les diplômés de moins de 30 ans sont astreints à un service national d’un an. Adeosun a étudié à l‘étranger et y a décroché son diplôme à 22 ans, elle n’est revenue au Nigeria qu‘à 34 ans et n’a donc pas donné l’année que lui exige la nation.

Cela a été un choc pour moi et je crois que, conformément à l’accent porté par cette administration à l’intégrité, je dois faire la chose honorable et démissionner”, a indiqué la ministre de 51 ans, qui a été installée par Buhari en 2015.
Le président a remercié la ministre pour les services qu’elle a rendus à la nation et lui a souhaité bonne chance dans ses activités futures”, a fait savoir le cabinet présidentiel, ajoutant que la vice-ministre du budget, Zainab Ahmed, allait assurer l’intérim.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire