Radhi Meddeb quitte la BTK et explique pourquoi

Radhi Meddeb quitte la BTK et explique pourquoi

par -

Le Conseil d’administration de la BTK, réuni hier 24 avril 2019, a pris acte de ma démission de mon poste de Président du Conseil. Déjà lors de sa réunion du 13 décembre 2018, j’avais informé le Conseil de ma volonté de quitter ces fonctions. À la demande unanime de ses membres, j’avais accepté de rester en place jusqu’à la tenue de l’assemblée générale ordinaire devant statuer sur les comptes clos au 31.12.2018.

Mon départ intervient après 11 ans de mandat d’administrateur, dont 8 ans et demi comme membre du Comité Permanent d’Audit Interne et deux ans et demi comme Président du Conseil, Pendant toute cette période, j’ai toujours cherché à apporter à la Banque tout le soutien, au-delà de ce l’on peut attendre d’un président non exécutif, mais bien entendu sans immixtion aucune dans la gestion de l’institution.

J’ai souhaité quitter le Conseil de la Banque à un moment où l’institution entame un nouveau tournant avec l’annonce programmée de la cession de la participation majoritaire du groupe de BPCE à un nouvel actionnaire.

J’émets le vœu, dans ces circonstances, que  le processus de cession aboutisse dans les meilleurs délais, qu’il s’accompagne d’une information totale et transparente à l’adresse de l’ensemble des parties prenantes de la Banque: personnel, actionnaires, État tunisien, clients et partenaires sociaux.

J’adresse tous mes encouragements à l’ensemble du personnel de la BTK pour continuer, à l’accoutumée, à porter leur institution, sans cesse, sur la voie du redressement et de la performance retrouvée. Ils en sont capables. Ils n’ont jamais ménagé aucun effort. Je leur en suis reconnaissant.

J’émets également le vœu que BCP, acquéreur annoncé de la participation de BPCE, puisse doter l’institution d’une gouvernance effective autour d’un projet ambitieux et crédible qui permette rapidement de remobiliser les équipes et leur donner des perspectives d’évolution et d’épanouissement.

Je voudrais enfin remercier les actionnaires actuels: BPCE, État tunisien, KIA pour la confiance qu’ils m’ont toujours témoignée tout au long de l’exercice de mes fonctions de Président du Conseil.

Bon vent à la BTK au service de l’économie tunisienne, de ses clients, de son personnel et de ses actionnaires.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire