AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelSit-in ouvert, des industriels et transformateurs du caoutchouc, à partir de demain...

Sit-in ouvert, des industriels et transformateurs du caoutchouc, à partir de demain mercredi

Le Groupement professionnel des industriels et transformateurs du caoutchouc (des entreprises totalement exportatrices) observeront mercredi, 20 juin 2022, un sit-in ouvert devant le siège de la Direction générale des douanes, pour demander le dédouanement des conteneurs et remorques stationnés dans les ports tunisiens, arrivés en Tunisie avant la décision de la douane d’arrêter l’importation des pneus usagés.

Le Groupement relevant de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT) a demandé d’identifier des solutions urgentes pour permettre à ces entreprises d’obtenir les autorisations nécessaires leur permettant de reprendre leur activité de manière légale.

Dans un communiqué publié mardi à Tunis, la CONECT a considéré que la décision du sit-in intervient suite à la non satisfaction de l’autorité de tutelle des demandes du Groupement professionnel des industriels et transformateurs du caoutchouc.

Pour sa part, la Direction générale des douanes a indiqué dans une déclaration à l’Agence TAP que le Groupement peut recourir à la justice, étant donné qu’elle a accompli, en tant que représentant des sociétés concernées, toutes les réunions et les discussions nécessaires à cet effet.

De son coté, le Président du Groupement, Amir Ben Harb, a souligné que les industriels et transformateurs du caoutchouc ont été interdits depuis août 2020 par la Direction générale des douanes, d’exercer leur activité, d’importer la matière première (les pneus usagés) et d’exporter le stock dont ils disposent.

Selon Ben Harb, c’est une décision administrative et unilatérale qui a été prise par l’ancienne Cheffe du bureau des entreprises exportatrices à la Direction général des douanes, suite à une décision environnementale.

Et d’ajouter que la Direction de la douane avait accusé ces entreprises de vendre les pneus usagés importés sur le marché local.

Il a aussi fait savoir que le groupement a obtenu en janvier 2022 un document du ministère de l’Environnement prouvant que l’importation des pneus usagés ne nécessite pas une autorisation préalable du ministère, et que cette dernière n’est pas concernée par la décision d’interdiction.

Et de poursuivre que même le ministère du Commerce et du développement des exportations a souligné la non soumission de cette activité à une autorisation préalable, notamment après l’obtention de ces entreprises d’ une approbation pour investir dans ce domaine.

« la Direction générale des douanes n’a pas tenu ses promesses notamment en ce qui concerne la reprise des activités de ces entreprises en mai 2022, ce qui a aggravé la situation sociale et financière de ces entreprises » a-t-il dit.

Le Groupement a appelé à accélérer l’examen de ce dossier pour préserver les droits des chefs d’entreprises opérant dans le secteur, notamment avec la non satisfaction de leurs demandes.

Les entreprises totalement exportatrices dans le domaine de transformation des caoutchoucs sont installées en Tunisie depuis 2006. Elles importent les pneus usagés en vue de leur fabrication et leur exportation.

Le nombre des ces entreprises s’élève actuellement à 18 après qu’elles étaient à environ 40 sociétés.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,002SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -