Trump qualifie certains pays d’Afrique et d’ailleurs de “merde” !

Trump qualifie certains pays d’Afrique et d’ailleurs de “merde” !

par -

Le président américain, Donald Trump, qui comme on le sait ne fait pas dans la dentelle, s’en est cette fois vertement pris aux migrants de certains pays africains, du Salavador et de Haïti. Ces propos surréalistes ont été tenus hier jeudi 11 janvier 2018 dans le Bureau ovale de la Maison Blanche, lors d’une réunion avec des sénateurs sur un projet pour tasser le regroupement familial et réduire l’appel d’air créé par la fameuse loterie pour la carte verte, rapporte l‘AFP.

Trump, qui fait face à une forte opposition dans son projet de réduire drastiquement les flux de migrants, est sorti de ses gonds face aux parlementaires. «Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ?» («Why are we having all these people from shithole countries come here ?»), a lâché le président américain durant la réunion, d’après le Washington Post, qui reprend plusieurs sources anonymes. D’après ces dernières, le républicain ciblait des pays d’Afrique, le Haïti et le Salvador, et soulignait le fait que les USA devraient plutôt abriter des ressortissants de la Norvège, dont il a conversé avec la Première ministre la veille. «Pourquoi avons-nous besoin de plus d’Haïtiens ?», aurait balancé Trump, selon le journal.
Le New York Times a corroboré ces propos, citant des participants à cette rencontre qui n’ont pas souhaité se dévoiler ; le journal avait déjà écrit en juin dernier que Trump avait déclaré dans une autre réunion sur l’immigration que les Haïtiens «ont tous le sida». La Maison-Blanche avait catégoriquement démenti.

Le démocrate Luis Gutierrez, un membre du Congrès, a réagi ainsi : «Nous pouvons dire maintenant avec 100% de certitude que le président est un raciste qui ne partage pas les valeurs inscrites dans notre Constitution».
Une autre parlementaire républicaine, Mia Love, d’origine haïtienne, a qualifié de «désobligeants» et «clivants» les mots employés par le président et exige des excuses publiques. «Cette attitude est inacceptable de la part du chef de notre nation», a-t-elle dit dans un communiqué.
L’ancien Premier ministre Haïtien, Laurent Lamothe, est monté au front sur son compte twitter face au «manque de respect et l’ignorance» de Trump.

Face au tollé, un porte-parole de l’exécutif a déclaré ceci dans un communiqué : «Certaines personnalités politiques à Washington choisissent de se battre pour des pays étrangers, mais le président Trump se battra toujours pour le peuple américain (…). Comme d’autres nations ayant une immigration fondée sur le mérite, le président Trump se bat pour des solutions durables qui renforcent notre pays en accueillant ceux qui contribuent à notre société, font croître notre économie et s’assimilent à notre grande nation»…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire