Une croissance en hausse de 0,5 % d’un trimestre à l’autre, sauvée...

Une croissance en hausse de 0,5 % d’un trimestre à l’autre, sauvée par l’agriculture et le tourisme

par -

Selon des chiffres, publiés ce jeudi 15 août 2019 par l’INS, la croissance  économique pour le second trimestre 2019 a enregistré +1,2 % en glissement annuel, c’est-à-dire comparativement à la même période de l’année 2018. La croissance, selon la même source, aurait aussi enregistré une hausse de 0,5 % par rapport au 1er trimestre de l’année 2019. Pour tout le 1er semestre de l’exercice 2019, l’économie tunisienne aura enregistré une croissance de 1,1 %.

Selon les mêmes chiffres de l’INS, les principaux vecteurs de cette croissance seraient issus d’abord du côté des services marchands dont la valeur ajoutée se serait accrue de 2,1 %. La Tunisie le devrait notamment  à un rebond de la valeur ajoutée réalisée par le tourisme (+7,1 %), les services financiers et des télécommunications (+5,9 % pour les télécoms et +2,4 % pour les finances). Croissance aussi de la valeur ajoutée du secteur agricole, deuxième niche de croissance pour l’économie tunisienne, avec une hausse de 2,8 % grâce à l’exceptionnelle récolte céréalière que l’INS estime à 24 millions de quintaux.

En face, c’est une baisse de la VA (Valeur Ajoutée) du secteur des industries non-manufacturières, qui enregistre un recul de 2,6 %. En cause : la baisse de 6,5% dans le secteur de l’extraction, où la production de pétrole était descendue à 36,1 mille barils par jour contre 38,7 mille barils par jour au cours du 2ème trimestre 2018. Baisse générale de 2,6 %, malgré une hausse de 1,1 % de la production des mines (+8,8 % en phosphate). Le secteur du bâtiment aussi a enregistré une baisse de 1,4 % au cours du 2ème trimestre 2019. Baisse encore de la VA du secteur des industries manufacturières de 0,8 % d’un trimestre à l’autre au cours de l’exercice 2019. En cause : une baisse de 8,2 % dans le secteur des industries chimiques, de 1,6 % dans le secteur de l’industrie textile.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire