AccueilLa UNERahoui déballe sur Chahed et son nouveau "sponsor officiel"

Rahoui déballe sur Chahed et son nouveau « sponsor officiel »

Le député du Front populaire et président de la commission des finances à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Mongi Rahoui, a démenti les informations selon lesquelles le chef du gouvernement, Youssef Chahed, avait bien consulté le président de la République, Béji Caied Essebsi avant de prendre la décision de nommer Hichem Fourati au poste de ministre de l’Intérieur. « Le gouvernement de Chahed est celui d’Ennahdha (…) C’est la seule partie qui a été consultée au sujet de cette nouvelle nomination« , a assuré Rahoui dans une interview accordée ce jeudi 26 juillet 2018 à Africanmanager. Et d’ajouter que Ennahdha est aujourd’hui le seul parti qu’on consulte dans les décisions gouvernementales : « C’est l’unique sponsor officiel de Youssef Chahed« , a-t-il soutenu.

Mongi Rahoui explique cela par le fait que Ennahdha est la seule partie qui soutient encore Youssef Chahed. En effet, le conseil de la Choura qui s’est réuni récemment a réaffirmé, dans un communiqué, le soutien du mouvement au maintien de Chahed à la présidence du gouvernement, assorti d’un remaniement ministériel partiel si nécessaire.

Dans le même ordre d’idées, le député a pointé du doigt le chef du gouvernement, l’accusant de tricher, de manipuler les données et de répéter le même scénario que celui utilisé lors du limogeage de Lotfi Brahem, l’ancien ministre de l’Intérieur  : « Chahed nous a fait croire que le président de la République avait été consulté sur ce limogeage alors qu’il ne l’est pas« , a assuré le député, faisant remarquer qu’à travers cette manière de gérer les affaires, Chahed a voulu  jeter la confusion dans les débats et entre les différents partis et forces politiques.

Rahoui a martelé que Chahed n’a consulté que les partis Ennahdha et Al Moubedara alors qu’il a dit clairement qu’il avait consulté les formations politiques.  « Le Chef du gouvernement veut utiliser le symbolisme du président de la République« , a-t-il indiqué, exprimant son étonnement d’entendre de telles déclarations alors que le chef de l’Etat avait clairement appelé Chahed à démissionner ou à se présenter à l’ARP.

Un avis partagé par Mongi Harbaoui, porte parole de Nidaa Tounes, qui a démenti, citant des sources, que le chef de l’État ait été consulté au sujet de la nomination de Hichem Fourati, il a été simplement informé selon lui. « Son parti n’a pas aussi été consulté« , a-t-il assuré lors de son passage ce jeudi sur Shems Fm.

Nous rappelons à ce propos que le chef du gouvernement a désigné Hichem Fourati au poste de ministre de l’Intérieur en remplacement de Ghazi Jeribi, ministre de la Justice et ministre de l’Intérieur par intérim. Fourati est un cadre administratif du département et a été le chef du cabinet du ministre Hedi Majdoub.

Lors des festivités de la fête de la République qui ont eu lieu mercredi 25 juillet 2018, Chahed avait déclaré qu’il avait bien consulté les formations politiques «qui soutiennent son gouvernement» avant de prendre la décision de nommer Hichem Fourati au poste de ministre de l’Intérieur.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,004SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -