AccueilInterviewOn ne pourra évaluer le rendement du nouveau gouvernement que dans 20...

On ne pourra évaluer le rendement du nouveau gouvernement que dans 20 jours au moins, dixit un expert

L’expert en économie Sami Arfaoui a affirmé que le nouveau gouvernement de Youssef Chahed devra  trouver d’autres alternatives plus pertinentes afin de sauver le pays et ce à travers une coopération concrète et solide entre tous les partis politiques. Le taux de l’endettement de la Tunisie a augmenté, la Tunisie est appelée à travailler davantage pour sortir de l’ornière. Interview :

  1. Pouvez-vous nous brosser la situation économique actuelle du pays ?
- Publicité-

La Tunisie traverse ces dernières années une grosse de crise économique qui a touché plusieurs secteurs à haute valeur ajoutée. Un grand chantier attend le nouveau gouvernement de Youssef Chahed pour confirmer la reprise de la croissance économique.

  1. Des experts ont comparé la situation du pays à celle de la Grèce, qu’en pensez-vous ?

Oui je partage leurs déclarations, nous sommes dans la même situation que celle de la Grèce, sauf que la Grèce est soutenue par l’Union Européenne et que notre pays ne bénéficie pas d’un soutien étranger.

  1. Le nouveau gouvernement de Chahed pourra-t-il sauver le pays ?

Nous avons besoin au moins de 20 jours pour évaluer le rendement du nouveau gouvernement. Actuellement il y a un grand retard et une polémique autour du nouveau gouvernement. Il nous faut des solutions rapides, pertinentes pour sauver le pays déjà fragilisé par de nombreux facteurs. Il est appelé à créer d’autres revenus et plusieurs autres alternatives.

Il nous faut aussi une bonne entente entre tous les partis politiques tunisiens et donner un nouveau souffle aux Tunisiens. La Tunisie affronte aujourd’hui une crise majeure qui s’approfondit de jour en jour. Une telle situation ne peut pas continuer et des mesures urgentes doivent être prises pour sauver le pays.

  1. Le gouvernement a, entre autres, sauvé la saison touristique estivale, n’est-ce pas ?

C’est vrai qu’une légère reprise a été constatée au niveau du tourisme interne (arrivée des Algériens, augmentation des vacanciers tunisiens, des Russes…) , mais il faut encore revoir la stratégie sur le plan triennal pour confirmer la reprise. Il faut aussi que les professionnels du secteur s’orientent vers d’autres nationalités étrangères et qu’ils diversifient le produit tunisien, dont notamment la promotion de la destination et la mise en place d’un nouveau plan de communication.

  1. Le recrutement dans la fonction publique est-t-il encore possible ?

Le lancement des concours pour les recrutements dans la fonction publique est quasiment impossible. Nous avons atteint le plafond. De même, le budget de l’Etat ne nous permet pas de recruter encore d’autres fonctionnaires étant donné que le pays passe depuis des années par une conjoncture économique très difficile.

Les recrutements dans le secteur privé sont possibles car les sociétés tunisiennes privées sont en train d’accroître les activités et de renforcer les rendements en dépit de la dégradation de la situation économique en Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,727FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,479SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles