AccueilLa UNETunisie : Trois ministres sur le gril de l'ARP dans un hémicycle...

Tunisie : Trois ministres sur le gril de l’ARP dans un hémicycle clairsemé !

Une séance plénière a été tenue ce mardi 31 mai 2016, à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) pour auditionner quelques membres du gouvernement de Habib Essid dont la ministre du Tourisme, Salma Elloumi Rekik, le ministre de l’Intérieur, Hédi Majdoub, Zakaria Hamad, ministre de l’Industrie. Une Plénière  qui n’a attiré que  120  députés , selon un décompte fait par le président de l’ARP, Mohamed Ennaceur.

- Publicité-

Interrogé par les députés sur la situation financière de la STIP, le ministre de l’Industrie, Zakaria Hamad a affirmé que «  la société tunisienne des industries de pneumatiques est dans une situation financière difficile mais pas catastrophique.

Il a expliqué que l’entreprise fait face à plusieurs difficultés principalement au niveau de l’adoption d’une politique commerciale pertinente, du manque de financements, de la baisse de production et de l’augmentation de la taxe à l’importation. S’y ajoute surtout le problème du marché parallèle. Il a indiqué  qu’une feuille de route concernant le suivi de la situation financière de la société tunisienne des industries de pneumatiques, STIP a été élaborée par le ministère.

Il a  par ailleurs souligné qu’une opération de contrôle intensive sera prochainement menée dans la société afin d’améliorer le climat social et la production et y instaurer la bonne gouvernance. « Nous allons également essayer de trouver des solutions aux dettes de la société qui ne cessent d’augmenter », a ajouté le ministre.

Ila a précisé que 70% des pneus de contrebande sont commercialisés sur le marché national et que 20% seulement des marchés tunisiens sont approvisionnés par la société tunisienne de fabrication des pneus.

Il a ajouté que le prix des pneus sur le marché parallèle est moins cher et qu’il ne répond pas aux normes internationales, soulignant que son département a pris une batterie de mesures visant la lutte contre ce fléau de contrebande qui menace la société tunisienne de fabrication des pneus et pèse très lourd sur l’économie du pays, a-t-il affirmé.

Salma Elloumi : la coopération entre la Tunisie et l’Iran est purement technique

Pour sa part, la ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a affirmé lors de cette  plénière que la coopération touristique entre la Tunisie et l’Iran est purement technique et qu’elle porte essentiellement sur l’échange d’expériences, la formation et l’investissement tout en se référant aux accords conclus entre les deux pays.

A noter que les précisions de Salma Elloumi interviennent suite aux déclarations du parti Al Mahaba, selon lesquelles la coopération avec l’Iran dans le secteur touristique porte atteinte à la souveraineté de l’État et à la religion.

Samia Abbou : Des députés perçoivent  des pots-de-vin pour approuver des projets de loi

Pour sa part, la députée Samia Abbou du parti Courant démocratique a appelé les députés de l’ARP à présenter leur déclaration de patrimoine. Elle a sur un autre volet, accusé certains députés de percevoir des pots-de-vin afin d’approuver quelques projets de loi à l’ARP. Les déclarations de la députée du Courant démocratique, ont suscité une grande colère chez les députés qui ont  dénoncé ses propos et ont nié catégoriquement ses accusations.

Elle a également dénoncé les agressions commises par certains agents de sécurité contre des citoyens, citant le cas d’un citoyen qui a été récemment violemment agressé par des agents de la sécurité à la Manouba.

En réaction à cette déclaration, le ministre de l’Intérieur, Hedi Majdoub a indiqué que cette affaire devrait être suivie par les autorités sécuritaires et que son département travaille davantage pour éviter ce genre de dépassement.

D’autre part, le député  du Front populaire (FP) Adnène Hajji a appelé le gouvernement  à poursuivre en justice l’expert économique Moez El Joudi suite à ses récentes déclarations. On rappelle dans ce contexte que El joudi avait accusé des députés de l’ARP de recevoir pots-de-vin pour arranger des rendez-vous entre des citoyens et certains ministres du gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,919SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles