40 C
Tunisie
vendredi 14 août 2020
Accueil Ce que je crois Ahmed Ben Hamouda et la lecture dans les pensées de BCE !

Ahmed Ben Hamouda et la lecture dans les pensées de BCE !

Un tas de gens, notamment ceux qui ont cuisiné aux petits oignons les fameux amendements de la loi électorale, rêvent de farfouiller dans la tête du chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi, pour savoir ce qu’il fera du document sur sa table, sachant que l’ISIE agite le couperet : La nouvelle loi électorale, si loi il y a, devra être publiée dans le Journal Officiel au plus tard ce 29 juillet. Le temps presse donc et les esprits s’agitent, se chauffent. L’économiste et ancien directeur de l’Institut Supérieur de Gestion Ahmed Ben hamouda s’est aventuré dans la tête du président de la République, avec une imagination débordante. Ce qu’il dit dans son billet posté sur les réseaux sociaux et intitulé « Lire dans les pensées de Bèji Caied Essebsi » ne fera pas plaisir à tout le monde, vous l’imaginez bien, mais il l’assume parfaitement. Voici son texte dans son intégralité :

« Notre constitution, soufflée et taillée à la mesure de ceux qui avaient le pouvoir au moment de sa rédaction a vidé la fonction présidentielle de sa sève et en a fait une institution quasiment symbolique…. Evidemment l’aura de la fonction auprès du peuple est toujours la même et il y a fort à parier qu’aussitôt la parenthèse de la transition fermée et le pays revenu à lui-même, elle sera l’institution de base de notre futur décor constitutionnel….

Sainte Beuve disait « la soumission enseigne la ruse »…Je ne pense pas qu’on ait eu un président soumis, mais probablement empêché et comme nous autres anonymes, beaucoup plus dans une posture de réserve, endurant l’adversité d’être le premier dans le rang protocolaire, mais le dernier à pouvoir quelque chose pour le pays et en mesure de lui imposer certaines volontés. Pour quelqu’un de l’âge de Bèji Caied Essebsi et de son expérience, que je soupçonne de ne pas tenir sa langue dans la poche et qui s’est biberonné au pouvoir à proximité du grand Bourguiba, avouons que c’est un crève-cœur…

Aussi, j’aimerais ici vous partager ce que pendant mes moments de solitude je me surprends à imaginer, à faire vivre et à analyser ce qu’un monsieur de son rang, de son âge et de son état peut nourrir comme idées, sentiments et perceptions de son statut et de son rôle. Evidemment en homme politique, notre président dira le moment venu ce qui est convenable et recevable…mais forçons sa pensée profonde et son inconscient et violons son silence obligé de tenant de pouvoir et de président fatalement patriote obligé parce qu’élu par la volonté populaire et au suffrage universel….

Voilà ce qu’il me semble nourrir comme pensées et perceptions:

« Elle est bien fausse cette classe politique qui redécouvre le peuple et se rappelle à son souvenir à chaque échéance électorale…L’imminence des élections, jusque là programmées pour 2019, conjuguée aux chances entrevues par les sondages d’opinion de la gagner par certains, aux règles et aux conditions de son déroulement, éveille les suspicions et fait perdre aux uns et aux autres calme et sérénité….. Je n’aimerais pas ici en rajouter une couche, mais ces juristes malfrats à quatre sous ajoutent à la dissonance de mon peuple et à ses traumatismes à répétition, tout en se la jouant vertueux de la légalité et de la démocratie…. Ils se servent comme ils savent le faire des postures déboussolées de ces amateurs politiques et utilisent les médias à l’affût de toute fouille-merde pour manœuvrer, saccager son moral d’opinion et pour cliver davantage ses choix…

« Les élites, piètres politiques, bonnes pour écrire des articles ou un bouquin… ne sont pas toujours irréprochables. Leurs chères voix n’étant pas toujours éclairées et justes…les voilà, elles aussi immobiles, enchaînées par des catégories qui empêchent de penser et d’agir. On les retrouvera au final à la même position… sur une falaise… à commenter le jeu de ce microcosme de jeunots ….et toujours sans solutions face au même projet ennemi et… pire encore… incapables de ramener à de justes raisons leurs alliés de vendus… alliés qu’elles pensaient être du bon camp…… sensibles au combat … et qu’à chaque fois elles retrouvent à pactiser avec le premier venu, à désabuser la confiance de tous et à se jouer au final du peuple….

« Moi j’ai bien la solution, mais il lui faut une fonction présidentielle autre, ma force d’avant cette dernière alerte… et quelqu’un qui me connaît… pourquoi pas de ma progéniture … ou du moins quelqu’un qui m’obéit à l’œil et qui aurait l’audace loyale …C’est la seule voie pour sortir de ce coma généralisé…pour taire nos différences…pour nous rebooster autour d’un front républicain à posture stratégique commune …. C’est difficile en ces deux mois et demi qui restent…on ne peut pas faire œuvre utile… alors autant renvoyer tout le monde dos à dos… c’est le meilleur service / signal que je puisse rendre à tout ce beau monde et à vous cher peuple…

« Eh oui, je suis à cette étape–ci de ma vie redevable à vous, peuple d’une position claire…. à l’opposée de celle prise ….et à laquelle votre vote timide m’a obligé en 2014…. .Je vous le dis en toute honnêteté, je suis pour cette fois-ci contre le mélange des genres, contre les manoeuvres dolosives d’associations qui se convertissent en partis ….mais aussi contre le fait d’intervenir et de changer les règles à la veille des échéances électorales….

« Ce n’est pas à moi qu’on apprendra qu’il y a une hiérarchie dans l’indignation… mais quelqu’un de mon rang doit savoir ménager les symboliques ….et celle affichée aujourd’hui de choisir et de cliver encore plus le peuple n’est pas de mon style….Je vous le dis , moi qui connais tous ces prétendus politiques… tous sans exception… ont manqué de courage, fauté , personne n’a fait proprement les choses…

« C’est quoi encore cet argument qu’on sort en ce moment d’une absolue nécessité d’agir dans la légalité formelle de partis ?…Et ce que fait ce monsieur avec sa télévision qui émet d’Angleterre… ? Et ce que faisait cet autre  actionnaire pendant un temps majoritaire d’El Hiwar…. ? Et ce que faisait et fait encore ce tissu associatif que nous avions toléré et développé et qui verse dans les partis mêmes dont on prétend combattre le projet ?… C’est quoi enfin ce jeu d’éliminer tout le monde, Terras, puis karoui,…puis encore Abir Moussi !!….

Quel amateurisme !! …. Non que non à ce jeu d’enfants… !! Arrêtez vos gamineries….vous me fatiguez…. »

1 COMMENTAIRE

  1. Entre deux élus, les Tunisiens ont choisis en 2014 celui qui a plus d’expérience, plus d’estime et plus de finesse politique pour résoudre plusieurs problèmes sans chocs sociaux. Nos crises actuelles nous viennent de la faiblesse de l’état d’établir une forte justice, juste, capable de juger toutes les personnes et personnalités qui ont porté préjudice à un laborieux peuple (en grande partie) et qui aspire à un développement global, durable et harmonieux. Nous devons garder de l’espoir, bien qu’il semble que certains ne pensent et avec préméditation qu’à nous mal commander et ce en utilisant des financements à analyser. Il nous faut des personnalités non corrompues, patriotes et dotées d’un mental de vainqueur, à l’image des grands managers de groupes dans plusieurs autres disciplines où les réussites ont été prouvées.
    Cependant, votre lecture dans l’inconscient de BCE, peut avoir beaucoup de vérités objectives, si on écarte de votre simulation l’existence de l’influence des multiples échecs du parti qu’il a fondé , à cause des raisons que tout le monde connait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,385FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,289SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles