14.5 C
Tunisie
mardi 1 décembre 2020
Accueil La UNE Ce que je crois : On « normalise » avec le terrorisme,...

Ce que je crois : On « normalise » avec le terrorisme, on panique et on se mobilise contre le Corona

Chroniquement, mais continuellement, le terrorisme frappe en Tunisie. Le dernier acte est presque passé inaperçu. Peut-être car il visait les USA, le frère ennemi dont on reçoit bien les aides et autres garanties, tout en le vouant à toutes les gémonies. Mais personne ne le dira.

- Publicité-

Dans la Tunisie de la révolution, tout terroriste tunisien est innocent jusqu’à ce qu’il se fasse exploser. C’est ce qu’on pourrait appeler un « habeas corpus » à la tunisienne. Certains des acteurs du terrorisme qui vient récemment de frapper en Tunisie, sont ce que le leader islamiste tunisien Rached Ghannouchi avait un jour appelés des « musulmans mécontents » pour ne pas avoir à les excommunier.

Le terrorisme en Tunisie arrivait avant les montagnes. Il arrive désormais d’à côté de chez vous. Les nouveaux terroristes, comme ceux d’El Kram à Tunis, sont des vendeurs ambulants de casse-croûtes. Presque des personnes comme vous Le parti islamiste Ennahdha, maîtrisant désormais une grande partie des leviers de l’Etat, on ne parle plus du dossier des recrutements, ni des responsabilités officielles dans l’affaire de la première attaque contre l’ambassade US en Tunisie. Pour la dernière, les responsables sont morts. Ils ne parleront plus, et on n’en parlera plus.

  • Le terrorisme qu’on accepte, et qu’on soutient même

Le terrorisme en Tunisie avait connu son premier recyclage en victimes, et même en martyrs, dès 2011 lors d’une célèbre émission TV appelée « la séance est levée رفعت الجلسة », animée par un célèbre avocat et diffusée sur une tout aussi célèbre chaîne privée TV et qui a désormais pignon sur rue.

Plus tard, c’est le parti islamiste tunisien Ennahdha, qui élève au rang de victime un « djihadiste » qui avait assassiné une célèbre journaliste en Syrie, et avait célébré comme martyr l’un des tout premiers terroristes tunisiens qui était derrière l’attentat de Sousse, sous Ben Ali. Depuis 2016, par un jugement du tribunal administratif, les bulletins n°3 de tous les islamistes tunisiens ont été blanchis. Ils sont désormais plus blancs que blanc aux yeux de la justice.

Le terrorisme avait aussi toujours bénéficié d’un incubateur populaire. On passera sur les habitants de plusieurs régions tunisiennes qui leur vendaient vivres, victuailles et viande fraîche, payés en euros. On s’attardera sur les autres, qui voyaient ou connaissaient même les terroristes de leurs bleds, et qui les cachaient par leur silence complice et l’Omerta des députés de la région.

Cet incubateur s’est par la suite confirmé par le vote à des partis radicaux.Les sondages confirment depuis leur popularité. Des terroristes, qui avaient aussi et ont toujours le soutien des « droit-de-l’hommistes », qui réagissent au quart de tour et se mobilisent même internationalement pour dénoncer toute action sécuritaire contre ces terroristes, et certains de leurs avocats font même la queue pour les défendre et s’en vantent.

Ils ont désormais un soutien auprès de l’ARP, où se trouvent désormais une partie de ce soutien populaire, et qui ont même l’immunité et cherchent à se munir du passeport diplomatique. D’interminables querelles, politiques et juridiques, ont lieu sur la liste desdits martyrs de la révolution. Le silence, politique et judiciaire, est au contraire assourdissant, sur la liste des morts et blessés du terrorisme en Tunisie.

La Tunisie et les Tunisiens, qui criminalisent toute normalisation avec Israël, ont presque normalisé avec le terrorisme. Ils l’accepteraient presque, le soutiendraient au moins en partie. Certains les y aident même publiquement en leur servant des explications, comme celle de complots étrangers contre la Tunisie servie par des « avocatistes » à l’image du député Seifeddine Makhlouf ou Maher Zid, les amenant au moins à se taire et à ne pas se révolter comme ils le feraient pour des prunes, lorsque les partis politiques les y invitent. Des boniments, qu’une grande partie du peuple avale comme on avalerait des couleuvres.

Le chef de l’Etat, chef de toutes les armées, va au Sud, à quelques dizaines de kilomètres du terrorisme. Il n’en parle pas. Il préfère haranguer les foules pour qu’elles reprennent le pouvoir. Bizarre non ! Non, car comme beaucoup de Tunisiens, il avait déjà « normalisé » en silence avec le phénomène du terrorisme !

  • Virus du terrorisme vs virusCorona

On aurait aimé que les Tunisiens se mobilisent contre le terrorisme, comme ils le font actuellement contre le coronavirus, chassent de leur vie et entourage les terroristes ou même toute personne soupçonnée de l’être, comme ils chassent actuellement tous ceux qui présenteraient les premiers symptômes de la maladie. A Tunis, une femme avait jeté à la rue le grand-père de ses enfants, vieillard malade de tout sauf du coronavirus, de peur qu’il ne contamine ses enfants. Des tunisiens qui acceptent volontiers qu’on touche à leur liberté, même celle de faire la prière du vendredi, qu’on leur coupe l’eau, qu’on les mette en quarantaine et qu’on le fasse de force, mais n’acceptent pas qu’on se défende, par tous les moyens, justes et injustes, contre le fléau, plus ravageur, du terrorisme qui tue plus vite que le Coronavirus.

Contre le Covid 19, tous se mobilisent, forces de sécurité, structures sanitaires, et tutti quanti, de la Kasbah à Carthage où se tient le conseil supérieur de la sécurité nationale. On lui trouve l’argent nécessaire, et le gouvernement ne rechigne pas à en avancer plus.

Contre le virus du terrorisme, on abandonne à leur sort les forces de sécurité, dont on ne se rappelle que pour les enterrer, distribuer quelques galons posthumes à leurs familles, et promettre de s’occuper de leurs descendances tout en coupant les salaires de leurs pères tués.

Il est vrai que le corona tue sans distinction, à l’aveugle et ne choisit pas sa cible. Le terrorisme non. Les cibles y sont choisies et désignées par les donneurs d’ordre, et ceux à qui profite le crime !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,489FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,379SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles