AccueilActualitésDimassi : Le "lynchage fiscal" pourrait casser le 3e moteur de l'économie

Dimassi : Le « lynchage fiscal » pourrait casser le 3e moteur de l’économie

L’expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimassi a déclaré dans une interview accordée à Africanmanager que jusqu’à 2016, pour faire face aux déficits budgétaires auquel fait face le pays, les gouvernements qui se sont succédé depuis la Révolution ont eu recours pour l’essentiel à deux ressources non fiscales : la liquidation de certains biens publics, d’une part, et l’endettement accru, d’autre part. Or ces ressources se sont vite épuisées, selon ses dires.

- Publicité-

« C’est pour cette raison que le gouvernement Chahed s’est replié sur le lynchage fiscal afin de mobiliser des ressources supplémentaires pour le budget« , a expliqué Dimassi, avant d’ajouter que dans les prochaines années, cette tendance ne cessera de s’accentuer. « Dans un contexte dominé par une cascade d’élections, les prochains gouvernements n’auront pas l’audace de rationaliser les dépenses de l’Etat« , a-t-il précisé.

L’ancien ministre a par ailleurs affirmé que l’année 2018 s’annonce morose. « Depuis longtemps, deux des trois moteurs de l’économie sont en panne : l’investissement et les exportations. Le troisième moteur, à savoir la consommation locale, est exposée à une bielle, à cause de la chute du dinar, d’une part, et du lynchage fiscal, d’autre part« , a-t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,683FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,456SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles