AccueilActualitésLa startup tunisienne iCompass aide les entreprises à parler la langue de...

La startup tunisienne iCompass aide les entreprises à parler la langue de leurs clients

La startup tunisienne iCompass utilise l’intelligence artificielle pour aider les entreprises d’Afrique et du Moyen-Orient à communiquer avec leurs clients dans leur propre langue.

- Publicité-

Fondée en 2019 par Ahmed Nouisser et Hatem Haddad, iCompass est spécialisée dans les produits de traitement du langage naturel (NLP) en utilisant les dernières technologies d’apprentissage profond et d’apprentissage par renforcement pour développer des services de transcription vocale, de génération automatique de voix et des produits chatbot et voicebot.

La startup a brisé les barrières linguistiques et dialectales grâce à sa dernière R&D NLP, a déclaré la directrice de la communication Suzy Mahjoub à Disrupt Africa, en fournissant une compréhension machine plus profonde des langues standard et des dialectes sous-représentés en Afrique et au Moyen-Orient.

« Le marché que nous avons examiné est le Moyen-Orient et l’Afrique, où nous avons réalisé que les entreprises communiquent avec leurs clients dans des langues standard telles que l’arabe standard moderne, le français ou l’anglais, mais pas dans leur langue maternelle ou leurs dialectes , ce qui crée un écart dans leur expérience client, la qualité des services rendus et l’accès à des informations pertinentes et précises », a-t-elle déclaré.

« Dans un monde centré sur l’audience, où le cœur est la boussole, cette lacune linguistique se traduit par une expérience client où les marques peuvent ne pas rencontrer leur public là où il se trouve. iCompass a identifié une opportunité d’aider les entreprises à parler au cœur des gens dans leur langue maternelle, puisqu’il est plus facile d’apprendre à une machine à parler plusieurs langues que d’apprendre à tous les gens à parler une seule langue. »

iCompass travaille avec des clients dans les domaines de la fintech, des télécommunications et de l’assurance en Tunisie, au Mali, au Nigeria, au Kenya, au Sénégal et en Côte d’Ivoire, et s’étendra à d’autres régions d’Afrique et du Moyen-Orient dans les prochains mois. Plus tôt cette année, elle a été nommée parmi les 20 lauréats du Prix de l’entrepreneuriat dans le domaine de la migration, organisé par Seedstars et la Division de la paix et des droits de l’homme du Département fédéral suisse des affaires étrangères (DFAE), et elle se prépare à lever une série A l’année prochaine.

Mahjoub a expliqué le modèle financier de la startup, et a déclaré qu’elle connaît une forte croissance de ses revenus en raison de l’adoption de ses solutions.

« Nous utilisons un modèle d’abonnement basé sur une tarification forfaitaire avec une croissance annuelle de 500 % du nombre de contrats depuis juillet 2019, et un taux de rétention de 100 %. De fait, nous atteignons notre seuil de rentabilité en 2022 pour un chiffre d’affaires estimé à 1 million de dollars US », a-t-elle déclaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,855SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles