AccueilLa UNELa Tunisie se lance dans la course au halal…

La Tunisie se lance dans la course au halal…

Dans un contexte économique morose où la guerre des prix est persistante et où le pouvoir d’achat va diminuant, la Tunisie peut constituer une plate-forme pour le développement et l’exportation de l’industrie halal.

- Publicité-

Aujourd’hui, le marché Halal, bien qu’encore relativement nouveau , connaît une croissance annuelle de 15%. La tendance est donc haussière, au plus grand bonheur de la communauté musulmane qui s’agrandit essentiellement en Europe.

Cela dit, si de plus en plus de marques s’y lancent, ce n’est pas vraiment l’intérêt du consommateur qui les guident, mais tout le business qu’il y a derrière. Ce mode d’industrie connaît un essor favorable pour les communautés musulmanes de Malaisie, de Chine, de Thaïlande, de Singapour…

Les industries halal concernent les secteurs de l’agroalimentaire, des produits cosmétiques, des industries pharmaceutiques et la logistique (circuit de transport des produits halal) qui doivent se conformer aux normes fixées par les professionnels (santé, emballage, etc.).

Pour encourager les entreprises tunisiennes à conquérir le marché industriel Halal, une journée d’information sur  » la certification Halal, levier capital pour l’export  » a été organisée  ce mardi 4 février 2020 au siège du Cepex, avec la participation de plusieurs  experts, d’hommes d’affaires désireux d’investir dans cette nouvelle industrie à forte valeur ajoutée pour l’économie nationale.

Dans son allocution, le président directeur général du Centre de promotion des exportations (CEPEX), Youssef Neji a assuré que le marché Halal est en pleine essor avec 1,8 milliards de musulmans dans le monde, domine 16% du commerce mondial et enregistre un taux de croissance annuel de 10%.

Il a aussi fait remarquer  que les pays non musulmans accaparent 85% du marché mondial du halal en termes d’industrialisation et d’exportation. Et d’insister sur l’importance d’accéder à de nouveaux marchés à travers la certification halal qui favorise des plusieurs spécificités aux entreprises.

Pour sa part, Ines Barhoumi Chadded, responsable de la certification Halal (ISO 22 000) à l’Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI), a annoncé que 70 sociétés tunisiennes sont certifiées Halal, soit 20 types de produits sont commercialisés par ces entreprises. Il s’agit essentiellement du conditionnement des dattes, de l’huile d’olive, de l’aquaculture, de la pâtisserie, des conserves alimentaires et charcuteries…

La responsable a, encore,  rappelé que le label Halal a été lancé par l’INNORPI, en 2013, en collaboration avec l’institution de Diwan Al Iftaa, ajoutant que c’est une démarche volontaire et valable pour trois ans à renouveler.

Il n’en demeure pas moins que l’exportation de produits alimentaires halal pose encore plusieurs défis. L’un des principaux obstacles auxquels les exportateurs sont confrontés concerne l’emballage et l’étiquetage, qui doivent répondre aux préférences locales. Quelques produits halal n’ont pas obtenu le succès escompté parce qu’ils étaient mal emballés et mal adaptés au marché local.I

Il convient aussi de noter qu’il y a une faible présence  des entreprises tunisiennes opérant dans le secteur du halal, par rapport aux autres pays concurrents à l’instar du Maroc…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,454SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles