AccueilActualitésL'inflation baissera selon la BCT... mais en 2019

L’inflation baissera selon la BCT… mais en 2019

Selon la dernière note de conjoncture de la Banque centrale de Tunisie (BCT) intitulée « Évolution économiques et monétaires et perspectives à moyen termes », les récentes prévisions à moyen terme laissent entrevoir une poursuite des pressions haussières sur les prix à la consommation jusqu’à la fin de 2018, avant de connaître une légère décélération en 2019. En moyenne annuelle, le taux d’inflation devrait se situer au voisinage de 7,8% en 2018 avant de revenir à 7% en 2019.

- Publicité-

La BCT a expliqué que la conjonction de plusieurs facteurs défavorables a amplifié les tensions sur les prix en 2018 avec des effets qui pourraient s’étendre à 2019 et au-delà, étant donné qu’ils devraient toucher la quasi-totalité des composantes des prix et particulièrement l’inflation sous-jacente, indicateur de la tendance «fondamentale» des prix à moyen terme. Celle-ci serait en hausse, s’établissant en moyenne à 8,1% en 2018 avant de connaître une relative détente pour s’établir à 7,5% en 2019. Les perspectives haussières de l’inflation sous-jacente traduisent en particulier la poursuite de la transmission des effets de la dépréciation du taux de change, des hausses des prix internationaux des produits de base et les effets de second-tour des augmentations des prix de l’énergie et des produits alimentaires frais. Par ailleurs, le resserrement monétaire et les perspectives modérées de la demande de consommation devraient plaider pour une atténuation des tensions sur les prix.

L’incertitude est grandissante quant au retour de l’inflation à son niveau habituel à moyen terme. En effet, les mesures visant à limiter l’impact d’une éventuelle hausse des prix internationaux sur les prix domestiques, notamment les subventions, se heurteraient à de fortes contraintes budgétaires. En outre, les pressions sur le taux de change constituent un facteur de risque à part entière, vu sa forte contribution à l’envolée de l’inflation sous-jacente durant la période passée et actuelle. Egalement, une éventuelle hausse des coûts salariaux pourrait freiner la décélération de l’inflation à moyen terme. Finalement, les perturbations des circuits de distribution constituent des risques
supplémentaires pesant sur les perspectives de l’inflation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,460SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles