Morjane, “Nidaa historique”, Moussi : La dernière livraison d’Ennahdha

Morjane, “Nidaa historique”, Moussi : La dernière livraison d’Ennahdha

par -

L’oiseau rare” que cherche Ennahdha pour l’adouber à la présidentielle fait jaser. L’un des dirigeants du mouvement et gendre de Rached Ghannouchi, Rafik Abdessalem, vient d’épaissir encore plus le mystère autour de cette affaire.
Il a déclaré qu’aucune décision n’a été prise à ce sujet, tout ce qu’on sait c’est que les islamistes sont à la quête du “candidat consensuel“. «Il est tout à fait possible que ce soit Kamel Morjane, Youssef Chahed ou un autre candidat qui a une bonne cote de popularité et une compétence avérée», a-t-il dit dans un entretien avec Al Jazeera paru dimanche 26 mai 2019.

Au sujet de la dégringolade d’Ennahdha dans les derniers sondages, lesquels ont d’ailleurs fortement irrité Ghannouchi, Abdessalem a déclaré que le mouvement garde son statut de leader dans les intentions de vote malgré le reflux indiqué par les enquêtes d’opinion.

Sur la question des alliances après les prochains scrutins, il a déclaré que son mouvement lorgne les sensibilités du «Nidaa historique», lesquelles portent les couleurs de l’aile centriste de l’échiquier politique. Cela signifie donc que les islamistes ne perdent pas une miette des manoeuvres du chef de l’Etat pour requinquer Nidaa Tounes

Par ailleurs le gendre de Ghannouchi a évoqué la popularité croissante de Abir Moussi; il a affirmé que ce phénomène ne leur fait pas peur et que Moussi est un symptôme de la nostalgie de l’ancien régime et un symbole de la mouvance de la contre-révolution. «Nous comptons sur l’intelligence des Tunisiens pour bien opérer leurs choix et conserver les acquis de la révolution».

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire