Oublié l’accroc EST-Wydad, Chahed et Othmani font déjà des projets !

Oublié l’accroc EST-Wydad, Chahed et Othmani font déjà des projets !

par -

Quand un chef de gouvernement s’invite sur le terrain sportif, c’est forcément très politique, le sport ayant maintenant une capacité de mobilisation des masses que n’ont plus les politiciens, et cela est valable partout dans la planète. Et ça l’est encore plus quand un dirigeant fait une incursion dans le sport roi, le football. La réaction très énergique de Youssef Chahed suite à la décision de la CAF de faire rejouer la finale de la Ligue des Champions entre l’EST (Espérance Sportive de Tunis) et le Wydad Casablanca, si elle a été applaudie par beaucoup du côté de Tunis n’a pas du tout eu le même accueil côté marocain. Alors le voyage du chef gouvernement tunisien à Genève, dans le cadre de la 108e session de la Conférence Internationale du Travail (CIT), était l’occasion de dissiper la gêne et d’afficher les meilleures relations du monde avec son homologue marocain, Saâd Eddine El Othmani..

Chahed et El Othmani ont eu un entretien où les sourires étaient de circonstance, ce qui veut dire clairement, en langage diplomatique, que les liens entre les deux pays sont au beau fixe et que les citoyens des deux nations frères sont invités à dépassionner le débat autour du foot et à revenir à de meilleurs sentiments. Du moins c’est ce que laisse entendre le texte de l’agence officielle tunisienne (TAP), en date du mardi 11 juin 2019, repris par le site marocain Le 360 réputé proche de la monarchie. Reste à savoir si cette entente cordiale entre les têtes des exécutifs tunisien et marocain fera l’effet escompté auprès des populations à qui cette image est destinée…

En attendant, El Othmani en est convaincu : «Il y a nécessité d’évaluer et d’impulser les relations entre les deux pays, d’autant plus que la région fait face à des défis majeurs sur fond d’une situation internationale complexe et difficile à en prévoir les développements». Pour le reste, on a appris que les réunions des commissions techniques mixtes continuent de plus belle. Objectif : Doper le partenariat économique, la recherche scientifique et les échanges culturels entre les deux nations. Il est également question de dynamiser la coopération entre les secteurs privés des deux pays… Bref, à en croire les échos de la rencontre entre Chahed et El Othmani, l’affaire EST-Wydad ne serait qu’une petite brouille, un petit accroc sans conséquence, un épiphénomène…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire