Tourisme : 2018 dépasse enfin 2010, 8 millions de touristes et 4...

Tourisme : 2018 dépasse enfin 2010, 8 millions de touristes et 4 Milliards DT de recettes

par -

L’année touristique 2018 en Tunisie s’est terminée avec l’entrée de 7,903.385 touristes, un chiffre en hausse de 17,4 % par rapport à l’exercice 2017, selon les chiffres du ministère du Tourisme au 20 décembre 2018. Tout l’exercice 2018 devrait ainsi se terminer avec un peu plus de 8 millions d’entrées touristiques, confirmant ainsi la reprise du secteur et brisant, pour la 1ère fois depuis ladite révolution, le mur psychologique de 2010 devenu pour maints ministres du tourisme l’année de référence qu’il fallait au moins égaler. En 2010, selon les chiffres officiels de l’INS, le total des entrées des voyageurs non-résidents avait atteint 6,903 millions.

Dans le détail pour 2018, le nombre de touristes européens qui ont été 2,368.444 millions à passer leurs vacances en Tunisie avait certes augmenté de 42,3 % par rapport à 2017. Ce chiffre reste cependant encore loin des 3,82 millions de touristes européens atteints en 2010 et qui représentaient alors un peu plus de la moitié de tout le contingent d’Européens qui entraient en Tunisie. On ne se privera cependant pas de faire remarquer que les entrées des Français avaient augmenté de 37,4 %, celles des Allemands de 52,4 %, celles des Russes qui se confirment comme marché émergent pour la Tunisie (589.424) et hausse de 16,2 % en 2018 par rapport à 2017.

Au 20 décembre 2018 aussi, le marché algérien confirme la place spéciale qu’il occupe désormais sur le marché tunisien. 2,496.127 millions ont séjourné en Tunisie, alors qu’ils n’étaient que 1,060 million à la fin de l’année de référence 2010. Nouveauté dans les chiffres de 2018, où les TRE (Tunisiens Résidant à l’Etranger) font un décompte à part. Ils ont été 1,324 millions à visiter la Tunisie, presque la moitié des Algériens qui avaient passé leurs vacances en Tunisie.

  • 26 millions de nuitées, dont 5,433 millions en tourisme local

L’année de référence 2010 n’a cependant pas encore été atteinte en terme de nuitées touristiques. Au 20 décembre 2018, les hôtels tunisiens enregistraient 26.139.076 nuitées. Un chiffre en hausse de 22,8 % par rapport à 2017. Les nuitées pour les non-résidents étaient à la même date, de 20.706.609 millions, dont plus de 6,112 millions de Russes, 3,244 millions de Français et 2,842 millions d’Allemands. Le total des nuitées, même avec les résidents, n’égalait cependant pas les 32,136 millions de nuitées, pour les seuls non-résidents de 2010 qui étaient déjà en baisse par rapport aux 35 millions de 2008. On remarquera tout de même qu’avec 5,433 millions de nuitées, les Tunisiens résidents ont plus séjourné dans les hôtels que les Algériens (2,454.613 millions de nuitées). Les nuitées des Algériens ont même baissé de 2,6 % par rapport à 2017, confirmant une tendance déjà remarquée d’une orientation vers la location d’appartements ou de maisons chez les propriétaires tunisiens.

  • Les Tunisiens ont préféré Hammamet et les Côtes de Carthage montent en tendance

Les Tunisiens étaient 2.333.420 touristes, avec une moyenne de 2,3 millions de nuitées, essentiellement à Yasmine-Hammamet qui n’attire plus comme 2017 (-4% en nuitées). Baisse aussi de 17,2 % des nuitées des Tunisiens dans les hôtels de la région Nabeul-Hammamet. Elles étaient aussi en baisse de 2,4 % les nuitées passées par les locaux dans les hôtels de Sousse. Les locaux aiment manifestement plus les hôtels de la banlieue de Tunis en 2018. Avec seulement 33.522 nuitées, la destination Tunis-Côtes de Carthage avait en effet attiré 3 % de plus de nuitées qu’en 2017.

  • Djerba-Zarzis destination préférée des touristes

En termes de nuitées aussi, c’est la région de Djerba-Zarzis qui se révèle être la destination préférée des touristes pour l’année 2018, avec des chiffres en hausse même de presque 46 %. Les hôtels de cette destination tunisienne préférée ont en effet enregistré 6,799.832 nuitées, loin devant Sousse dont les hôteliers ont engrangé 4,883.964 nuitées. Nabeul-Hammamet n’avaient attiré que 4,119.918 de nuitées, le double de Yasmine-Hammamet avec 2,502.051 millions de nuitées. Les hôtels de la région Monastir-Skanes avaient fait mieux, en attirant 3,066.767 nuitées touristiques, loin devant Tunis-Côtes de Carthage dont les hôtels n’avaient enregistré que 1,646.271 million de nuitées touristiques.

  • 3,9 Milliards DT de recettes, pilepoil comme 2010 à la même date

A la date du 20 décembre 2018, la saison touristique de cette année a laissé dans les caisses tunisiennes 1,258.8 Milliard €, équivalents à 1,488.8 Milliard USD, ou encore 3,928.8 Milliards en Dinar tunisien de recettes. En DT, la hausse des recettes touristiques était de 42,1 %, en Euros elle était toujours en hausse de 23,8 % par rapport à 2017 et en hausse encore de 30,13 % en USD.

A la date 20 décembre 2018 aussi, les recettes touristiques ont été pilepoil au niveau de celles de 2010 en Dinars tunisiens. En effet, selon les indicateurs de l’Office national du tourisme tunisien (ONTT), les recettes touristiques, au 20 décembre 2010, s’étaient établies à 3,9 milliards de dinars, contre 2,3 milliards en 2011, soit une hausse de 30 %.

Pour ceux qui voudraient s’aventurer à comparer la valeur du Dinar en 2010, nous avons consulté des professionnels de la BCT qui assurent que différents paramètres, endogènes et exogènes, fausseraient toute comparaison. Ce qui reste à retenir, c’est que le tourisme tunisien a repris du poil de la bête en 2018 et qu’il a enfin cassé le mur psychologique de 2010. Reste donc à maintenir le trend en 2019 et à résoudre les problèmes nés des années de révolution, pour les hôteliers, en espérant que le souci des ressources fiscales à tout bout de champ pour le gouvernement ne brisera pas cet élan. Rappelons enfin que René Trabelsi a été nommé ministre du Tourisme le 14 novembre 2018. Avant, il y avait Selma Rekik.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire