Tags Posts tagged with "uib"

uib

par -

L’Union Internationale de Banques (UIB) vient d’annoncer que les souscriptions à l’emprunt obligataire subordonné « UIB Subordonné 2016 » de 60 millions de dinars susceptible d’être porté à un montant maximal de 75 millions de dinars, ouvertes au public le 8 décembre 2016, ont été clôturées pour un montant de 75 millions de dinars.
Ce recours réussi au marché des capitaux témoigne de l’attractivité bien réelle de l’UIB et de la solidité de ses fondations. A la faveur de cette opération de marché, l’UIB continue à consolider, d’une part, ses bases en élevant ses fonds propres nets et à accélérer, d’autre part, la transformation de son modèle de refinancement, et ce dans un environnement économique et financier inédit et complexe. L’UIB est, aujourd’hui, forte de la confiance des souscripteurs et de ses clients qui lui ont toujours donné les moyens pour agir, de façon responsable et engagée, au bénéfice de l’économie tunisienne.

par -

L’Union Internationale de Banques (UIB) a enregistré, en 2016, une croissance de 14,4% de son Produit Net Bancaire. Elle a aussi connu une hausse de 19,4% de son Résultat Brut d’Exploitation, soutenu par une dynamique commerciale couplée à la croissance de ses Produits d’Exploitation Bancaire, par la maîtrise de ses charges et de ses risques et par ses efforts continus de rationalisation. L’UIB a, également, accru ses prêts dans le cadre de ses activités de financement avec un encours net des crédits à la clientèle de 4,160 milliards de dinars, à fin 2016, déployés dans divers secteurs et marchés (Corporate et Retail).

Les résultats de facture solide de l’UIB traduisent la confiance de ses clients, la qualité et le niveau d’engagement reconnus de ses collaborateurs, sa capacité à s’adapter à un environnement inédit et complexe et sa culture d’initiative et d’excellence au bénéfice de l’économie. Elle a su protéger ses valeurs, consolider son bilan dans un secteur bancaire qui reste ouvert et avancer dans tous les classements : 4ème banque privée par le PNB, 2ème par la marge d’intérêts et l’une des premières banques par la rentabilité des fonds propres (ROE) avec plus de 20% attendus en 2016.

Selon l’UIB, ces résultats ne vont pas arrêter leur course en 2017 et elle est bien placée pour franchir une nouvelle marche dans le palmarès des banques tunisiennes. Elle continuera à mettre en avant son modèle diversifié de banque relationnelle, avec des ambitions renforcées en termes de satisfaction de sa clientèle et de développement d’offres innovantes en adéquation avec les attentes du marché.

par -

Le Conseil du marché financier (CMF) a donné le feu vert à l’Union internationale des banques (UIB) pour lancer l’emprunt obligataire «UIB Subordonné 2016». Le but de l’opération : Constituer un pactole de 60 millions de dinars, voire 75 millions à terme.

Le 26 octobre 2016, le Directeur Général de l’UIB avait déterminé les modalités et conditions de l’emprunt en ces termes :

– Nominal de l’obligation : 100 dinars par obligation subordonnée.

– Nombre : 600.000 obligations subordonnées pouvant être portées à 750.000 obligations subordonnées divisées en deux catégories : Catégorie A et Catégorie B.

– Forme d’Obligation : Les obligations subordonnées sont toutes nominatives.

– Prix d’émission : 100 dinars par Obligation subordonnée à régler intégralement à la souscription.

– Taux d’intérêt :

* Catégorie A : 7,40% et/ou TMM+2,00% brut l’année au choix du souscripteur.

* Catégorie B : 7,50% et/ou TMM+2,10% brut l’année au choix du souscripteur.

– Durée : 5 ans pour la catégorie A et 7 ans, dont deux ans de franchise, pour la catégorie B.

– Amortissement : Les obligations sont amorties chaque année à raison d’un cinquième de valeur nominale, soit 20 dinars par obligation. Cet amortissement débute dès la 1ère année pour la catégorie A et à la 3ème année pour la catégorie B.

Les souscriptions à cet emprunt obligataire subordonné vont démarrer le 08/12/2016 et s’achèveront au plus tard le 06/01/2017. A noter qu’elles peuvent être bouclées sans préavis dès que le montant de l’émission – 75 millions de dinars – sera atteint.

Enfin sachez que les souscriptions à cet emprunt obligataire subordonné et les versements seront réceptionnés à partir du 08/12/2016 auprès de MAC SA – Intermédiaire en Bourse.

par -

L’Union Internationale de Banques (UIB) a enregistré, au premier semestre 2016, de bonnes performances commerciales et financières avec notamment un Produit Net Bancaire (PNB) de 119

millions de dinars, en progression de 13 % par rapport au premier semestre 2015 et un Résultat Brut
d’Exploitation (RBE) de 60,3 millions de dinars, en hausse de 14,7 % comparativement à la même
période de 2015.
En dépit d’une situation économique qui reste difficile, l’UIB a dégagé, sur les six premiers mois de
2016, un résultat net de 32,1 millions de dinars, en hausse de 5,6 % par rapport au premier semestre
2015.
Ces résultats confirment, de nouveau, le dynamisme et la solidité du modèle bancaire de l’UIB, la
qualité de ses portefeuilles et l’engagement de ses équipes. En outre, ils permettent, à la banque, de
continuer à investir dans des projets novateurs afin de toujours mieux répondre aux besoins de ses
clients d’aujourd’hui et de demain.

par -

Les résultats financiers intermédiaires de l’Union Internationale de Banques (UIB), arrêtés au 30 juin 2016, font état d’un bénéfice net de 32,119 millions de dinars (MD) contre 30,415 MD à la même période l’an dernier. C’est un bond en avant de +5,6%.

A fin juin dernier, le volume global des produits d’exploitation bancaires s’est établi à 179,5 MD contre 164 MD en 2015, soit une hausse de +9,5%.

Quant aux charges d’exploitation, elles sont passées de 58,7 MD à fin juin 2015 à 60,4 MD au 30 juin 2016, soit une légère évolution de +3%.

S’agissant du produit net bancaire de la période, il affiche 119 MD contre 105,2 MD à fin juin 2015, en  progression de +13%.

Enfin le résultat d’exploitation semestriel de l’UIB a enregistré un excédent de 49,8 MD contre 45 MD au terme des six premiers mois de 2015, soit un bond de +10,5%.

par -

Le chef du gouvernement, Habib Essid, a reçu aujourd’hui, jeudi 28 juillet 2016, à Dar Dhiafa le directeur général de la Société Générale, Frédéric Oudéa et le PDG de l’Union Internationale de Banques (UIB), Kamel Néji, indique un communiqué de la présidence du gouvernement.

Le conseiller économique du chef du gouvernement, Ridha Ben Mosbah  a été présent lors de cette rencontre.

par -

L’Union Internationale de Banques (UIB) a organisé, ce mardi 26 juillet 2016, l’évènement « Société Générale Africa Business Network », en présence  de hauts responsables des 16 autres implantations africaines du Groupe Société Générale (Algérie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Guinée Equatoriale, Madagascar, Maroc, Mauritanie, Mozambique, Sénégal, Tchad et Togo). Cet événement avait pour objectif de nouer des contacts entre les entreprises tunisiennes et celles du contient africain.

Intervenant au cours de cette rencontre, le directeur général de l’UIB, Kamel Néji, a affirmé que cette rencontre constitue un moment d’échange d’expertises, de contacts visant à permettre aux entreprises tunisiennes de bénéficier d’un accès privilégié aux filiales et aux expertises du Groupe Société Générale en Afrique, et renforcer ainsi leur capacité à s’implanter sur ces marchés.

Il a ajouté que l’UIB a une belle histoire en matière d’accompagnement de ses clients et de consolidation de sa structure financière à tous les niveaux. Il a affirmé que la banque a affiché en 2008 la meilleure performance et demeure un acteur de premier plan.

Kamel Néji a, en outre, précisé que l’UIB jouit d’un gisement humain et a tissé avec sa clientèle des relations empreintes de confiance.

Il a affirmé que la Société Générale œuvre davantage afin de renforcer son expertise et densifier son accompagnement au niveau international et en Afrique.

Pour sa part, Alexandre Maymat, responsable de la région Afrique, Asie, Méditerranée et Outremer Banque et Service Financières Internationaux, à la Société Générale, a fait savoir que cette rencontre B to B s’articule autour de l’échange de contacts pour établir des partenariats fructueux entre les décideurs tunisiens et ceux du reste du continent.

Un pari sur un avenir florissant

Il a précisé que l’Afrique a connu une croissance remarquable, parmi les plus élevés au monde, grâce à  de nombreux facteurs comme par exemple la formalisation et la structuration du secteur « corporate africain », l’importance des ressources humaines…

Sur un autre volet, il a indiqué que le continent connait, comme le reste du monde, des ralentissements conjoncturels. Les croissances économiques en 2016 et 2017 seront inférieures d’environ 1 à 2 points aux prévissions initiales. Mais il a ajouté que de nombreux projets sont en cours et une offre sera dédiée aux PME.

A noter que l’évènement « Société Générale Africa Business Network » a été marqué par la présence de nombreux responsables, des politiciens, des experts en économie, des hommes d’affaires, des banquiers et des concessionnaires automobiles.

par -

Les dépôts, tous types de dépôts confondus, ont augmenté de 6,9 % chez l’UIB (Union Internationale des banques) pour atteindre un encours de 3 414,2 MDT au 30 juin 2016 contre 3 193,6 MDT au 30 juin 2015, correspondant à une progression de +220,6 MDT. Cette évolution résulte principalement de la progression de 13,6% des dépôts à vue (+128,5 MDT), de + 6,6% des dépôts d’épargne (+75,9 MDT) et de la hausse (+22,7%) des autres dépôts et avoirs (+ 19,2 MDT).

L’encours net des crédits à la clientèle a augmenté de 10,5 % ou 374,6 MDT au 30 juin 2016, pour atteindre 3 931,1 MDT contre 3 556,4 MDT au 30 juin 2015. L’encours des emprunts et ressources spéciales a atteint 298,5 MDT au 30 juin 2016 contre 338,1 MDT à fin juin 2015. Cette évolution s’explique par le remboursement d’un montant de 26,7 MTND relatif aux échéances de l’emprunt obligataire subordonné 2015 et des emprunts obligataires émis par l’UIB en juillet 2009, en septembre 2011, en décembre 2011et en décembre 2012. L’encours des emprunts et ressources spéciales a été également impacté par l’amortissement à hauteur de 7,8 MDT de l’emprunt en dollar contracté auprès de la Société Générale, par la baisse des ressources spéciales de 4,2 MDT et par la baisse des dettes rattachées de 0,9 MDT.

Les produits d’exploitation bancaire, présentés nets des agios réservés, ont atteint 179,5 MDT au 30 juin 2016, ce qui correspond à une évolution de +9,4%. La quasi-stagnation de la marge d’intérêt, qui a atteint 67,7 MDT au 30 juin 2016, n’est pas sans lien avec la baisse du taux mensuel moyen du marché monétaire dont l’effet est atténué par la politique adoptée par la banque en matière de maîtrise des charges d’exploitation bancaire La marge sur les commissions a atteint 39 MDT au 30 juin 2016 contre 27,6 MDT au 30 juin 2015. Les revenus du portefeuille-titres commercial et d’investissement ont atteint 12,2 MDT au 30 juin 2016 contre. 9,2  MDT au 30 juin 2015.

Le Produit Net Bancaire a atteint un montant de 118,9 MDT au 30 juin 2016 contre 105,3 MTND au 30 juin 2015, correspondant à une évolution de +13 %. Les charges opératoires (frais de personnel, charges générales d’exploitation et dotations aux amortissements) ont évolué de + 11,3% à 58,7 MDT, sous l’effet notamment de l’augmentation salariale conventionnelle, des dispositifs d’incitation liés aux performances de la banque et de la hausse du coût de maintenance des infrastructures informatiques. Le résultat brut d’exploitation a atteint 60,3 MDT au 30 juin 2016 contre 52,6 MDT au 30 juin 2015, soit un taux de croissance de +14,7%. Compte-tenu des évolutions précitées, l’UIB a consolidé son coefficient d’exploitation qui s’établit à 49,4% au 30 juin 2016 contre 50,1% au 30 juin 2015, franchissant pour la première fois à la baisse le seuil des 50%.

par -

L’Union Internationale de Banques (UIB) a tenu aujourd’hui, jeudi 2 juin 2016, à Tunis, son Assemblée Générale Ordinaire (AGO) et ce, en présence de son directeur général, Kamel Nèji et du président du conseil d’administration, Alexanre Maymat.

Lors de cette AGO, Kamel Nèji a exposé les principales réalisations de la banque au titre de l’année 2015, précisant que la banque a cloturé l’année 2015 avec un résultat d’exploitation de 89,9 millions de dinars (MD) contre 83,1 MD en 2014, en hausse de 8,1 % et un résultat net de 64 MD après un impôt sur la société de 26,9 %.

S’agissant des capitaux propres, il est à signaler que le total des capitaux propres de la banque s’élève à 314,6 MD au 31 décembre 2015 contre 267,7 MD au 31 décembre 2014, soit une agmentation de 46,9 MD. Les actifs classés sont de 437 MD au 31 décembre 2015 contre 432 MD fin 2014, ce qui correspond à 9,9 % des engagements de la banque à la fin de 2015 conre 10,6 % fin 2014.

Par ailleurs, au vu des provisions constituées pour risques de contrepartie, au titre des actifs classés d’un montant de 254 MD au 31 décembre 2015 et des engagements en défaut, le taux de couverture des actifs classés par les provisions est de 74 % au 31 décembre 2015.

Dans son discours d’ouverture, le DG de l’UIB a affirmé que la banque affichera dans les prochaines années un meilleur résultat et une bonne rentabilité. Il a estimé dans le même contexte que la banque a fait durant l’année 2015 la preuve de son sens de la gestion et du management et ce, en dépit d’un contexte assez inflationniste, selon ses dires. « Notre banque est forte et solide », a-t-il ajouté.

Kamel Nèji a sous un autre angle indiqué que l’UIB a confirmé qu’elle est jusqu’à présent moins vulnérable et plus résiliente et qu’elle est actuellement dans le peloton de tête en termes de PNB, avec la BIAT, Attijari Bank et Amen Bank.

Le directeur général de l’UIB a en outre affirmé que la banque est à l’abri de toute mauvaise surprise qui pourrait arriver dans les prochaines années et ce, grâce aux belles performances réalisées ces dernières années.
Il a ajouté que globalement, le résultat de l’UIB est sain et la rentabilité est bonne et que la banque ambitionne d’être encore plus forte et d’aller encore plus loin.
Kamel Néji a par ailleurs indiqué que l’UIB a largement dépassé les objectifs fixés dans son business plan pour l’année 2014.

Le niveau de l’activité et la maîtrise renforcée des coûts de l’UIB ont généré un effet de levier significatif sur le résultat brut d’exploitation. Ce dernier a atteint, au cours du premier trimestre 2016, 29 millions de dinars, en croissance de 25,2% par rapport à la même période de 2014. C’est ce qui a été indiqué lors de l’AGO de la banque, qui se tient actuellement à Tunis.

Par ailleurs, en dépit d’un environnement économique peu porteur, d’une réglementation plus restrictive et coûteuse et d’une concurrence exacerbée, l’UIB a fait montre, en 2015, d’une belle dynamique commerciale. En effet, au cours de l’année 2015, les clients ont confié à l’UIB 251 MD de dépôts additionnels et la banque a consenti à des prêts additionnels nets de 284 MD. Sur l’ensemble de l’année, le PNB a affiché une progression de 10% à 217 MD, tiré par les synergies et le dynamisme de l’ensemble des métiers, et plus particulièrement par le portefeuille d’activités au bénéfice des clients entreprises.

« En 2015, l’UIB a continué à progresser dans la mise en œuvre de son programme de transformation et d’excellence opérationnelle en 2015-2018. Nous avons démontré cette année encore notre capacité à gagner en productivité commerciale, à poursuivre la réorganisation et la transformation de notré réseau, à atteindre une meilleure efficacité des fonctions support et à optimiser le coût des ressources », a assuré Kamel Nèji.

Il a ajouté que ces actions ont permis de confirmer le positionnement privilégié de la banque dans le palmarès des banques privées tunisiennes. L’UIB occupe désormais la 1ère place en termes de Return On Equity (ROE) et la 2ème en termes de marge d’intérêts. Ces indicateurs ont eu des effets favorables sur le comportement du titre UIB, selon ses dires.

par -

Le directeur général de l’Union Internationale des Banques (UIB), Kamel Néji, a déclaré lors de l’Assemblée Générale ordinaire (AGO), qui se tient actuellement à Tunis, que la banque a renforcé ces dernières années les opérations de contrôle et de supervision dans les différentes agences pour faire face aux manoeuvres financières suspectes.

Par ailleurs M. Néji a déclaré que l’agent qui avait dérobé une importante somme d’argent au sein de la banque a été arrêté et que la justice l’a condamné à deux ans de prison.

par -

Le personnel de l’Union Internationale de Banques (UIB) présent lors de l’Assemblée Générale Ordinaire (AGO) de la banque, qui se tient actuellement à Tunis, a appelé à désigner une personne qui représente les employés de la banque dans les réunions du conseil d’administration.
En réponse à cette demande, Alexandre Maymat, président du conseil d’administration de l’UIB, a expliqué que le conseil d’administration de la banque a été composé selon la loi réglementant les banques et les institutions financières en Tunisie et que la banque veillera à respecter les lois et les réglementations en vigueur.

par -
L’Union Internationale de Banques vient de publier ses indicateurs d’activité au titre du premier trimestre 2014.

La valeur totale des fonds détournés à l’Union Internationale des Banques (UIB) a atteint l’an dernier les 2 millions de dinars. C’est ce qui a été indiqué lors de l’Assemblée Générale de la banque, qui se tient actuellement à Tunis.

1,6 MD de ces fonds ont été provisionnés par la banque, un montant jugé suffisant par le commissaire aux comptes chargé de l’audit de cet établissement.

par -

Le directeur général de l’Union Internationale de Banques (UIB), Kamel Néji, a affirmé lors de l’Assemblée générale ordinaire (AGO), qui se tient actuellement à Tunis, que la banque est à l’abri de toute mauvaise surprise qui pourrait arriver dans les prochaines années et ce, grâce aux belles performances réalisées par la banque ces dernières années.
Il a ajouté que globalement, le résultat de l’UIB est sain et la rentabilité est bonne et que la banque ambitionne d’être encore plus forte et d’aller encore plus loin.
Kamel Néji a sous un autre angle indiqué que l’UIB a largement dépassé les objectifs de la banque fixés dans son business plan pour l’année 2014.

par -
Kamel Néji

Le directeur général de l’Union Internationale de Banques (UIB), Kamel Nèji, a affirmé lors de l’Assemblée générale ordinaire (AGO), qui se tient actuellement à Tunis, que l’UIB affichera dans les prochaines années un meilleur résultat et une bonne rentabilité. Il a estimé dans le même contexte que la banque a fait durant l’année 2015 la preuve de son sens de la gestion et du management et ce, en dépit d’un contexte assez inflationniste, selon ses dires. « Notre banque est forte et solide », a-t-il ajouté.

Kamel Nèji a sous un autre angle indiqué que l’UIB a confirmé qu’elle est jusqu’à présent moins vulnérable et plus résiliente et qu’elle est actuellement dans le peloton de tête en termes de PNB, avec la BIAT, Attijari Bank et Amen Bank.

par -

Le niveau de l’activité et la maîtrise renforcée des coûts de l’Union internationale de banques (UIB) ont généré un effet de levier significatif sur le résultat brut d’exploitation. Ce dernier a atteint, au cours du premier trimestre 2016, 29 millions de dinars, en croissance de 25,2% par rapport à la même période de 2014. C’est ce qui a été indiqué lors de l’AGO de la banque, qui se tient actuellement à Tunis.

par -
Le directeur général de l'UIB (Groupe Société Générale)

En dépit d’un environnement économique peu porteur, d’une réglementation plus restrictive et coûteuse et d’une concurrence exacerbée, l’UIB a fait montre, en 2015, d’une belle dynamique commerciale. C’est ce qui a été indiqué lors de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) de la banque, qui se tient actuellement à Tunis.

En effet, au cours de l’année 2015, les clients ont confié à l’UIB 251 MD de dépôts additionnels et la banque a consenti à des prêts additionnels nets de 284 MD. Sur l’ensemble de l’année, le PNB a affiché une progression de 10% à 217 MD, tirée par les synergies et le dynamisme de l’ensemble des métiers, et plus particulièrement par le portefeuille d’activités au bénéfice des clients entreprises.

par -
L’Union Internationale de Banques vient de publier ses indicateurs d’activité au titre du premier trimestre 2014.

L’Union Internationale de Banques – SGSS Tunisie vient d’être primée par le magazine spécialisé Global Finance qui lui a décerné le prix « Best Securities Services Providers Awards » du meilleur sous dépositaire en Tunisie. Ce prix international consacre l’expertise de l’UIB pour son activité Custody lancée en 2013. Une enquête menée, par Global Finance, auprès des clients, a permis de faire un classement des meilleurs fournisseurs de service dans 82 pays, selon divers critères de performance et de service. Il s’agit de la deuxième distinction pour UIB-SGSS Tunisie en 2016, après celle décernée par le magazine « Global Investor » en mars dernier, et la quatrième depuis le lancement de son activité.

par -

L’UIB, filiale depuis quatorze années de l’un des premiers groupes bancaires internationaux, a terminé l’exercice 2015 dans une santé plutôt insolente. C’est d’abord une PEB (produit d’exploitation bancaire)  de 107,3 MDT dont la progression est la 2ème du secteur en 2015, un PNB de 216,7 MDT ou le 4ème meilleur PNB de la place avec une progression de 15,6 % qui est la seconde meilleure progression de la place, et un résultat net de 64 MDT après un IS de 25,9 MDT.

A la fin de l’exercice 2015 aussi, le taux de couverture des actifs classés de l’UIB était de 74 % par les provisions et  même de 79 % par les provisions et agios réservés. Ces actifs classés totalisaient d’ailleurs à la fin de l’exercice, 437 MDT, correspondant à 9,9 % des engagements, contre un taux de 10,6 une année auparavant, ce qui dénote un effort certain de maîtrise de ce «mal nécessaire» de l’activité bancaire et d’une maîtrise des coûts risques.

La filiale de la française Société Générale, «confirme ainsi qu’elle est à présent moins vulnérable et plus résiliente», commente son management. Elle est même désormais, en termes de PNB, dans le peloton de  tête avec des banques comme l’Amen Bank ou la Biat. A l’UIB, on nous fait en effet remarquer que «dans ce groupe, un temps tenue à distance par la Biat, notre banque vient de se détacher du peloton pour figurer en 2ème position en termes de marge d’intérêt et tient la première marche du podium en termes de ROE».

Commentant ces chiffres pour Africanmanager, Kamel Néji a indiqué que «les réalisations de 2015 confirment que l’UIB vient de franchir une nouvelle étape de sa transformation avec un résultat en nette progression de 13 %. En dépit d’un environnement économique peu porteur, l’UIB a fait montre d’une belle dynamique commerciale. L’UIB occupe désormais la 1ère place en termes de retour sur investissement, la 2ème en marges d’intérêt et la 4ème en PNB». Un beau palmarès qui semble avoir eu «un effet favorable sur le comportement du titre UIB », selon le premier responsable de la banque. Des résultats que la banque ne semble pas avoir volés. Selon le PDG de l’UIB, en effet, «en 2015 aussi, nous avons continué à progresser dans la mise en œuvre de notre programme de transformation et d’excellence opérationnelle. Nous avons ainsi démontré notre capacité à gagner en productivité commerciale, à poursuivre la réorganisation de notre réseau et à atteindre une meilleure efficacité des fonctions support et à optimiser les coûts des ressources».

tabb

Dans cette opération de redressement de la banque, entamée depuis quelques années par Kamel Néji, peut-être faudra-t-il rendre hommage à l’implication de ses collaborateurs dans la banque.  Le management de l’UIB ne l’oublie pas qui fait remarquer que  «tout au long de la période 2008/2015, l’ensemble des collaborateurs se sont montrés à la hauteur des enjeux et des attentes et ont fait bouger les frontières de manière à ce que l’UIB ne soit plus désormais dans le radar de l’actualité pour ses difficultés passées». Une implication qui a d’ailleurs permis à la banque, en juillet 2015, d’être l’une des rares banques tunisiennes, certifiée MSI 20000 et de remporter le Prix de la 1ère banque dépositaire sur les marchés pré-émergents (Agent Banks in Frontier Markets-Tunisia) avec des scores supérieurs à la moyenne mondiale et de se voir décerner le Prix de la banque sous-dépositaire 2015 en Tunisie (World Best Sub-Custody Banks 2015), entre autres.

Désormais donc, l’UIB et son PDG qui reste les pieds sur terre, se tourne vers l’avenir. «Pour 2016, bien que dans un contexte qui demeure complexe et pour continuer à afficher les meilleures performances, l’UIB poursuivra son développement commercial, renforcera son Business-Mix au bénéfice des entreprises, mettra sur son marché une offre digitale, améliorera l’efficacité de ses processus, optimisera ses moyens et ses coûts». Vaste programme donc, bien que présenté à grands traits en attendant l’AG du 2 juin prochain.

par -

Le « Citizen Commitment Time » organisé par l’UIB au profit de l’Association GAÏA, hébergée à Ferme Thérapeutique pour handicapés à Sidi Thabet, était l’occasion pour traduire l’engagement solidaire de plus d’une centaine de collaborateurs de l’UIB.

 « Organiser une telle action solidaire permet de conférer à l’association GAIA davantage de moyens pour qu’elle puisse développer encore plus  des thérapies alternatives au bénéfice des jeunes en difficultés », précise le premier responsable de l’UIB, Kamel Néji dans une déclaration à Africanmanager.

Et d’ajouter : « Cette action est un signal fort dans la mesure où nos collaborateurs ont mis leur énergie, mais aussi  celle de leurs poches pour donner à cet évènement toute sa dimension solidaire. Et nous espérons avoir introduit aujourd’hui un rayon de soleil dans l’association Gaïa, qui gagne à être plus soutenue dans ses actions envers des jeunes en situation difficile. Cette association est digne de considération de par ses spécificités et de par son engagement à développer des thérapies alternatives à même de faciliter l’insertion des jeunes en situation différente.».

uib12

Pour le Directeur Général, la démarche de l’UIB  a l’ambition, en tant qu’acteur économique,  d’aider à l’autonomie qui figure dans le socle de ses valeurs d’aujourd’hui et de demain. «  À travers l’organisation de l’événement de ce jour, notre ambition est d’aider l’association GAIA à franchir un nouveau cap et de lui fournir  les moyens de développer d’autres thérapies alternatives et ce, à travers la construction de son propre centre culturel qui aura pour vocation de sceller le rapprochement entre les jeunes de la région de Sidi Thabet et ceux de l’association. L’UIB ne peut rester debout sans le déploiement de ses actions solidaires que nous espérons voir se développer avec nos deux fondations en cours de création, la fondation UIB Arts & culture et la Fondation UIB Innovation et solidarité ».

uib11

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=gjIcz0-3tQ4″]

L’UIB s’investit dans l’action solidaire

Un défi qui a tout pour devoir être relevé, d’autant  que  10 équipes de jeunes banquiers de l’UIB ont été chargées de collecter des fonds au profit de cette ferme.

Tout est possible pour les collaborateurs de l’UIB,  convaincus que leur entreprise a un rôle majeur à jouer au sein de la société grâce à son engagement solidaire.

Un geste certes symbolique mais valorisant pour une pareille ferme qui a réussi à décrocher un don de l’ordre de 13 mille dinars comme contribution au lancement prochain du centre culturel de l’association.

uib15

« C’est une excellente initiative surtout pour notre ferme qui prend en charge gratuitement les personnes en difficultés a encore besoin  de soutien financier et d’appui surtout qu’elle fonctionne, actuellement, avec un budget réduit », a, de son côté, indiqué la présidente de la firme, Leila Guesmi.

Pour les collaborateurs de l’UIB, samedi 14 mai était une journée exceptionnelle surtout avec un  accueil qui a été à la hauteur de l’évènement : direction de cette ferme, formateurs et  handicapés  se sont mobilisés pour présenter aux collaborateurs de l’UIB un riche programme : visite des ateliers de formation, exposition des produits fabriqués par les jeunes, ….

uib13

A l’issue d’une demi-journée intense, le tout dans une ambiance conviviale, les 10 équipes,  en présence des membres du comité directeur de l’UIB et avec la participation des jeunes en situation difficile ont participé ensemble à des jeux divers.

Ces jeux ont été suivis d’un délicieux déjeuner, soigneusement préparé par l’équipe de la ferme thérapeutique qui a pu recréer la même ambiance.

Développons ensemble l’esprit d’équipe

Outre les efforts des collaborateurs pour contribuer à l’élan de solidarité, considéré comme l’une des valeurs principales de l’UIB,  la journée était aussi l’occasion de se lancer un autre défi : « The voice by UIB ».  Il s’agissait pour les 10 équipes d’entrer en compétition pour une interprétation de medley en groupe. Ce team building artistique, favorise le développement de l’esprit d’équipe entre les collaborateurs de l’UIB et complète les actions artistiques lancées à l’initiative de la Banque à savoir la Chorale UIB, lancée en septembre 2015.

C’est, donc,  à B’Chira Art Center, situé aussi à Sidi Thabet que « The Voice by UIB » a démarré, samedi en début d’après-midi, où les collaborateurs sont montés sur scène en offrant une riche demi-journée en performances et  chargée d’une émotion exceptionnelle.

Les collaborateurs se sont divisés en 10 équipes et ont réussi pendant trois heures à mettre en valeur notre patrimoine musical à travers des chansons puisées dans le répertoire traditionnel.

Les chansons généreusement interprétées par ces talents merveilleusement habillés, ont permis de conclure la journée dans une joyeuse ambiance avec la remise de trophées aux trois équipes ayant réalisé la meilleure performance.

Une journée exceptionnelle pour une banque qui croit fortement dans le potentiel des jeunes et dans leur prédisposition à développer l’esprit d’équipe et  à promouvoir leur engagement solidaire.

 « Une journée réussie » comme l’a si bien constaté le Directeur Général de l’UIB, qui a ajouté que « l’UIB dans sa version 2016 est chaleureuse, joyeuse, solidaire et citoyenne. Dans le regard des participants à cette 3ème édition des Citizen Commitment Time, il y a l’amour de l’humanité, l’amour fraternel et l’attachement profond aux valeurs de l’UIB ».

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=ZoGU3dTajvE »]

par -
Kamel Néji

L’Union Internationale de Banques – SGSS Tunisie vient d’être primée pour la qualité de son service de sous-dépositaire et se voit accorder la première place en Tunisie par le magazine Global Investor de Euromoney Institutional Investor plc qui fait référence dans le secteur.

Une enquête menée, par le magazine, auprès des clients, a permis de classer 164 fournisseurs de services dépositaires locaux dans 47 pays sur plusieurs continents, selon divers critères de performance et de service tels que le règlement-livraison, le service client, la taxation, le reporting , l’information de marché, l’expertise réglementaire…

L’Union Internationale de Banques – SGSS Tunisie a obtenu la première place sur le marché tunisien. Il s’agit de la troisième distinction pour UIB – SGSS Tunisie après celles décernées, en 2015, par Global Finance et Global Custodian.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Le sort des banques publiques, les difficultés auxquelles elles font face et le dernier rapport de Fitch Rating ont été les principales questions soulevés...

AFRIQUE

Selon les données dévoilées par le ministère du Commerce algérien et reprises par APS, les produits alimentaires de large consommation ont vu leur prix...

SPORT