Budget 2018 : Le début des ennuis avec un baril de pétrole...

Budget 2018 : Le début des ennuis avec un baril de pétrole déjà à 64 $

par -

L’ajustement des prix des hydrocarbures en 2018 reste probable, a déclaré le ministre de l’énergie, des mines et des énergies renouvelables, Khaled Kaddour, prévoyant la hausse de la subvention des hydrocarbures à plus de 1500 millions de dinars, au cours de l’année prochaine.
Dans une déclaration aux médias, en marge du premier colloque des cadres et agents de la STEG (Société tunisienne d’électricité et du gaz) à la retraite, il a ajouté qu'” il est probable d’ajuster les prix des hydrocarbures, mais cette décision sera liée au moyen de concrétiser cette hausse, à propos de laquelle aucune décision finale n’a été prise “.
Il a,en outre, rappelé qu’un mécanisme d’ajustement automatique des prix des hydrocarbures est appliqué chaque trimestre après l’examen des prix.

Kaddour a reconnu la hausse des prix de pétrole sur le marché mondial lesquels (prix) ont atteint 64 dollars contre 54 dollars, lors de l’élaboration du nouveau projet de budget de l’Etat, ajoutant toutefois que ” cette situation ne nous fait pas peur car la petite quantité produite par la Tunisie (40 mille barils par jour) est vendue à un prix élevé sur le marché mondial “. Pour le ministre, il est possible de trouver un certain équilibre.
A rappeler que le budget 2018 prévoit des dispositions visant à introduire des ajustements sur les prix des hydrocarbures, de l’électricité et du gaz au niveau de la vente au public, l’objectif recherché est de mobiliser 700 millions de dinars (MD) répartis comme suit : 342 MD au titre des revenus de l’ajustement des prix des produits pétroliers et 385 MD au titre du revenu de l’ajustement des tarifs de l’électricité et du gaz.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire