BCE reprend l’argumentaire de Taboubi, pour flinguer Chahed

BCE reprend l’argumentaire de Taboubi, pour flinguer Chahed

par -

Le président de la République, Béji Caid Essebsi (BCE) est d’avis que la grève générale du 17 janvier 2019, décrétée par l’UGTT, ne sera pas une simple grève de plus. Il a dit lors de son allocution à l’occasion de la célébration du 8e anniversaire de la Révolution, ce lundi 14 janvier, que cette grève causera de gros dégâts similaires à ceux de 1978, jusqu’à impacter l’unité nationale.
Il a ajouté que contrairement à ce que le gouvernement a avancé, les demandes autour des augmentations salariales ne sont pas le motif principal de cette grève, mais bien a dégradation du pouvoir d’achat des Tunisiens, rapporte Mosaïque FM. Un argument que le leader de la centrale syndicale, Noureddine Taboubi, a dégainé hier samedi pour tenter de faire plier un Youssef Chahed inflexible, jusqu’ici.

Voilà, maintenant on le sait : Taboubi n’a pas fait dernièrement tous ces déplacements au palais de Carthage pour rien ! Une prise de position de BCE qui a sans doute aussi des relents de règlement de compte avec son ex-poulain, de moins en moins discret sur ses intentions de tailler la route tout seul…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire