16.9 C
Tunisie
mardi 1 décembre 2020
Accueil La UNE Dites-nous ce que vous ferez de la dette, la BCT vous fera...

Dites-nous ce que vous ferez de la dette, la BCT vous fera crédit

« Le projet de la LFC 2020 fait ressortir un déficit qui dépasse largement les répercussions de la crise sanitaire du DOVID-19, pour atteindre un niveau sans précédent estimé à 13,4% du PIB, ce qui requiert le déploiement d’efforts considérables pour mobiliser les ressources financières nécessaires pour le financer en l’espace d’un laps de temps très court et dans une conjoncture marquée par la difficulté d’accès au marché financier international, au vu, notamment, de la dégradation de la notation souveraine de la Tunisie et du renchérissement des coûts sur ce marché en raison du tarissement de la liquidité sous l’effet de l’impact de la crise sanitaire sur l’endettement des pays et par l’aversion des investisseurs internationaux au risque dans les économies de marché émergentes ». Le constat en a été fait, hier, tard dans l’après-midi, par tout le Conseil d’administration de la Banque Centrale de Tunisie.

  • Ce n’est pas un non. C’est une mise en garde
- Publicité-

Le Conseil a aussi constaté que « pour faire face à cette situation, il est prévu de recourir davantage au financement intérieur qui va s’élever à 14,3 milliards de dinars dans la LFC, contre 2,4 milliards selon la loi de finances initiale » et ne s’était pas fait prier pour alerter sur « les répercussions négatives sur les équilibres économiques (…) par un accroissement du recours au refinancement de la Banque Centrale, et les pressions sur la liquidité que cela induirait, et l’éventuel effet d’éviction concernant le financement du secteur privé, outre le possible déséquilibre extérieur et la dégradation de la valeur du dinar ».

La position de la BCT (« le Conseil a réitéré que la Banque centrale demeure attachée au mandat qui lui a été confié par le législateur »), est ainsi dite. Ce n’est pas un Non sec, mais plutôt une position qui n’est pas tranchante, et dite avec beaucoup de diplomatie et de politiquement correct, à un gouvernement en mal d’idées innovantes ou audacieuses, aux abois en matière de recherche de crédits. En attendant, la polémique sur le fait de savoir si la BCT fera crédit de 14,3 Milliards DT  ou non, continue. La réponse est pourtant dans cette question : Pourquoi faire ces crédits ?

Deux premiers chiffres sont, à notre sens, capables de répondre à ceux qui croiraient que cette demande de crédit irait à de l’investissement public dans des projets créateurs de valeur ajoutée et d’emploi.

Jusqu’à fin août dernier, sur les 47,227 Milliards DT en recettes de l’Etat, 23,842 Milliards DT (pour un total de 39,311 Milliards DT budgétisés), ont servi aux dépenses de gestion, hors remboursement du principal de la dette. Et sur les 23,842 Milliards DT en dépenses, 12,642 Milliards DT ont été déjà versés pour les 644, 872 mille fonctionnaires de l’Etat, et 2,830 Milliards ont été déjà dépensés en subventions, compensations et autres interventions sociales de l’Etat. Les chiffres sont ceux du ministère des Finances. Le plus socialiste des gouvernements n’aurait pas fait mieux. Seuls étaient prévus 7 Milliards DT pour l’investissement, et ils ont été détournés vers d’autres rubriques de dépense de gestion. Force est donc de remarquer que jusque-là, l’argent de l’Etat, y compris son énorme dette, n’a jamais été utilisé pour créer de la valeur et des richesses à redistribuer, ou créer de l’infrastructure qui encouragerait à l’investissement, et encore moins pour aider à l’investissement.

La même chose pour 2021 et même pire, puisque les dépenses faites ont dépassé ce qui avait été budgétisé, créé un trou de 10 Milliards DT et rendu nécessaire une loi de finances complémentaire. Pour 2021, les dépenses de gestion, dont les salaires, ont de nouveau augmenté, pour des recettes qui ont baissé. Résultat, un nouveau trou de 20 Milliards DT à trouver, sans que cela ne change  quoi que ce soit à l’investissement, à la création de l’emploi et autres valeurs ajoutées pour le pays. Comme en 2020 et depuis 2011, l’argent de l’Etat  et sa dette ont été dilapidés à droite et à gauche, et n’ont servi qu’à des fins politiques et politiciennes. Le crédit est bon, tant qu’il est utilisé pour créer plus de richesse et de l’emploi. Plus de pouvoir d’achat sans plus de production, c’est l’inflation assurée, et de l’argent qui vaudra très peu !

  • Encore deux chiffres … les derniers, pour la route

Deux chiffres encore, pour la route. Au jour d’hier, la masse de BMC (Billets et monnaies en circulation) au 27 octobre 2020, a atteint les 15,538 Milliards DT. Un volume qui est le double de la demande en liquidité sur la place financière de Tunis. En effet, le volume global de refinancement au 27/10/2020 n’a été que de 8,591 Milliards DT. Décryptage :

Il y a plus d’argent que les banques n’en demandent. Les banques n’en demandent pas plus, car il n’y a pas de demande, sauf pour le crédit de consommation, et cette dernière ne produit que très peu de valeur ajoutée dans une économie de transformation qui a besoin d’importer pour produire et exporter et dont les ressources naturelles sont bloquées. Racheter une dette pour en payer d’autres, celle des bailleurs de fonds, des entreprises publiques déficitaires et celle des privés mis à mal par la pandémie, les bons gestionnaires vous le diront, ce n’est que cercle vicieux. Les dettes remboursées, il ne restera que peanuts pour monter des projets, et réaliser des réformes que l’Etat avait déjà arrêtées.

« ولكم السيد الوزير سديد النظر…و كل شاة تتعلق من ذراعها » 

1 COMMENTAIRE

  1. le constat de la banque centrale sur la situation économique du pays,n’est pas rassurant surtout si la BCT ne recommande pas à l’état d’emprunter à l’extérieur,et refuse de racheter les crédits,c’est à dire que notre etat est déclaré non solvable par notre banque centrale,une position qui ne manquera pas d’influencer le marché monétaire international.Que faire alors……

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,498FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,381SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles